Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Marine Le Pen entre Front National et Rassemblement National

Congres Marine Le Pen

Marine Le Pen entre Front National et Rassemblement National

Bernard Plouvier ♦
Auteur, essayiste.

Une fois éteints les lampions de la soi-disant Fête de refondation, une seule conclusion s’impose : il faut refaire le véritable Front National.

L’on doit s’affranchir de la dictature irrationnelle des invertis, des faiblards et des libéraux. Il est indispensable qu’un homme jeune, ayant l’expérience de la vie professionnelle et affranchi de la mollesse bourgeoise et friquée – celle qui va de Macron au millionnaire Mélanchon en passant par madame Le Pen -, recrée le FN.

Il faut en revenir aux éléments fondamentaux du mouvement populiste créé par Jean-Marie Le Pen :

– Refus de toute immigration d’origine extra-européenne, en promettant aux électeurs qu’une fois obtenue la victoire électorale, le retour intégral des envahisseurs illégaux et des sans-travail sera organisé, sans faiblesse, vers leur continent d’origine.

– Tolérance zéro pour les voyous, qu’ils soient des banlieues où ne règne plus l’Ordre d’État, ou qu’ils œuvrent pour l’islam djihadiste.

– Instauration de la préférence nationale pour l’embauche des postes payés par l’argent public et nul poste offert aux extra-Européens ; encouragement identique donné aux emplois du secteur privé.

– Réinstauration d’une véritable Sécurité publique avec reférendum sur la réintroduction de la peine de mort pour les assassins – soit les auteurs de crime avec préméditation – et les tueurs d’agents de la force publique.

– Reprise d’une économie authentiquement française avec pénalités pour les entreprises fermant des centres de production en France pour en ouvrir d’autres à l’étranger. L’économie de la France doit être intégrée à celle de l’Europe, mais totalement indépendante de la direction des économies extra-européennes. Commercer de façon internationale ne doit plus signifier être soumis aux décisions des multinationales et aux profits de la « Finance anonyme et vagabonde ».

D’une manière générale, les Français n’ont aucun ordre à recevoir de New York, de Washington, de Tel-Aviv ou de Pékin. En revanche, le dialogue doit être permanent avec les autres États européens, singulièrement la Russie, et sur tous les points : politiques et militaires, économiques et culturels.
Stricte égalité de tous les citoyens devant la Loi.

Lutte absolue contre la corruption politico-administrative et contre les influences des lobbies internationaux, qu’ils soient d’ordre politique, ethnique, sectaire ou religieux.

Une instruction publique offrant un enseignement sérieux, débarrassé des crétineries à la mode, s’appuyant sur les humanités, les sciences, les techniques et les langues étrangères utiles… ce qui exclut l’arabe ou tout dialecte africain.

Une totale liberté d’expression de la pensée, la censure n’étant légitime qu’envers la pornographie et la calomnie.

Une Justice strictement indépendante du pouvoir politique et du pouvoir économique.

La religion étant une affaire purement individuelle, elle ne doit être imposée à personne ; de ce fait aucune loi religieuse, aucun règlement religieux ne doivent être appliqués sur le territoire de la République française.

De même, la sexualité (entre personnes consentantes, ayant l’âge légal de la majorité sexuelle) étant chose purement privée n’a pas à être étalée sur la voie publique.

Un referendum sera organisé, après la victoire électorale, sur l’intérêt ou non de maintenir dans la mouvance de la République les territoires extra-européens.

En résumé : le Front National doit plus que jamais signifier un retour irréversible aux valeurs de l’Honneur national, de la Famille, du Travail et du Progrès scientifique, technique, économique et social, adaptées à la nécessaire union des Nations européennes.

  1. Garagix
    Garagix14 mars 2018

    Mais c’est pas mal tout ça !
    Je n’ai pas l’heur de connaître l’auteur, mais j’approuve pleinement ce corpus…

Répondre