Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Le Colonel Arnaud Beltrame sur le chemin de la fierté retrouvée

Arnaud Beltrame

Le Colonel Arnaud Beltrame sur le chemin de la fierté retrouvée

Raoul Fougax ♦
Journaliste.

Au début du génie européen se trouve l’héroïsme. L’héroïsme de l’Iliade et l’odyssée, du guerrier et du navigateur et l’héroïsme prométhéen du voleur de feu aux dieux.

Nulle part ne règne la vile soumission. La religion judéo-chrétienne l’introduira avec une autre forme d’héroïsme, celle des martyrs souffrant pour la nouvelle foi. Mais nul n’a jamais été béatifié pour avoir tué des infidèles. Respecté certes admiré parfois mais sans rechercher la sainteté par la violence.

C’est pourquoi nous avons de vrais héros alors qu’ils n’ont que de faux martyrs.

« Le guerrier n’est pas grand parce qu’il tue, il est grand parce qu’il meurt. » Voilà le fondement de notre civilisation que le lieutenant colonel Beltrame a eu l’occasion, historique de nous rappeler.

Et c’est parce que notre peuple est fier de lui qu’il peut redevenir fier de lui même, car bon sang ne peut mentir et il est de notre race française du sang versé pour la patrie au delà des différences d’origines. Cette fierté retrouvée qui dépasse le fatalisme et la compassion marque sans doute un tournant dans la lutte contre les terroristes venus d’un certain islam.

Certes le gouvernement comme les médias embarrassés tentent de s’accrocher à leurs discours idéologiques déconnectés des réalités. Résilience, pas d’amalgame etc… Mais ça ne passe plus.

Les radicalisés et connus comme tels doivent pour les étrangers être immédiatement expulsés comme les bi-nationaux déchus de leur nationalité française ou mis en détention administrative pour les Français. Il faut de toute façon préserver notre sécurité. Et si nos lois ne peuvent faire face, il faudra en voter d’autre.

La démocratie sera-t-elle en danger ? Certes pas, en tout cas moins que la France et les Français. Mais ceux qui vénèrent la démocratie, idole creuse, sans aimer la France, vont devoir se faire une raison.

La patrie est de retour. Ce sont les terroristes et les islamistes qui l’auront réveillé. Le sacrifice d’un seul aura été le grand éveilleur de notre peuple et ce que Dominique Venner n’a pas réussi dans son suicide, le colonel Beltrame l’aura réalisé dans le sien.

  1. Robert41
    Robert4129 mars 2018

    Arnaud, te voilà parti en héros. Ton sang versé dans cette impasse mortelle, grandit tes frères d’armes. Il porte très haut pour chacun de nous, le sens du devoir et de l’abnégation dans la mission. On aurait aimé te garder encore … Tu savais si bien mener tes hommes à l’exigence, pour les libérer du doute et les guider vers cette foi tenace qui fait corps et âme des valeureux serviteurs.

Répondre