Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Mayotte : des violences inter-communautaires

Mayotte Violences Inter Communautaires

Mayotte : des violences inter-communautaires

Michel Lhomme ♦
Philosophe, politologue.

Dans le Sud de Mayotte,  à Chirongui, une altercation familiale suite à des problèmes de violence familiale a eu lieu entre un homme et une femme, un mahorais et une « irrégulière » d’origine malgache. Cette dernière a éventré son mari . L’homme mahorais a été évacué vers le service d’urgence. Il serait entre la vie et la mort. Immédiatement, les villageois ont appelé à la vengeance. Des bangas et habitations clandestines ont été détruits en plein jour.

Au nord de Mayotte, le Collectif des habitants du Nord a repris sa « ronde », pour inciter les personnes en situation irrégulière d’Accoua à se rendre à la gendarmerie. Selon nos confrères du Journal de Mayotte, les habitants seraient passés à l’action en détruisant des bangas pour les faire partir. Dans le Nord comme dans le le Sud, les gendarmes, en petit nombre, paraissent dépassés. Quelle position la France compte définitivement adopter sur l’immigration clandestine et les Comores ? Le peuple mahorais  attend la réponse. Quand le gouvernement prendra-t-il une décision cohérente sur le département en dehors de la démagogie des fausses reconduites à la frontière et des promesses financières jamais tenues ?

L’accès au centre de l’île à Dzoumogné est rendu impossible par l’abattage d’arbres sciemment coupés qui entravent la circulation, empêchant tout déplacement y compris les moyens de secours d’accéder aux malades. Le préfet a demandé aux services de l’équipement de rétablir la circulation par tous les moyens possibles. De même, plus de 30 arbres ont été abattus entre Vahibé et Combani. La situation est de plus en plus insurrectionnelle et les conflits inter-communautaires s’exacerbent.

Répondre