Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Trois livres pour un week-end

Culture

Trois livres pour un week-end

CULTURE EN BREF par Michel LHOMME :

Journal inédit, 1937-1950, d’Alain : Voici un Journal qui suscite la polémique. Comment le grand philosophe, pacifiste et théoricien du radicalisme, a vu et ressenti la Seconde guerre mondiale alors qu’il était au crépuscule de sa vie ? Pas du tout politiquement correct. « Je voudrais bien pour ma part être débarrassé de l’antisémitisme ; mais je n’y arrive point », note-t-il le 28 janvier 1938. Reste qu’on ne saurait réduire le philosophe à cette seule opinion. Comme c’est le cas pour Céline. Mais le regard de ce philosophe sur cette « drôle de guerre » -il avait fait la Première – ne manque pas d’intérêt.

On complétera  cette lecture par le petit opuscule de Michel Onfray  “Solstice d’hiver, Alain, les juifs et l’occupation“.

En Occident on ne vit plus en démocratie mais en post-démocratie : les gouvernements ne gouvernent plus mais obéissent aux marchés et aux banques, les puissances d’argent dirigent les médias et les peuples perdent leur souveraineté et leurs libertés. Michel Geoffroy dans “La super-classe mondiale contre les peuples» dresse un portrait détaillé, argumenté et sans concession de la superclasse mondiale autour de cinq questions : que recouvre l’expression superclasse mondiale ? Que veut-elle ? Comment agit-elle ? Va-t-elle échouer dans son projet de domination ? Quelle alternative lui opposer ?

Journal inédit, 1937-1950, d’Alain, Ed. Les Equateurs, 832 p., 32 €.

Michel Onfray, Solstice d’hiver. Alain, les Juifs et l’Occupation, Ed. de l’Observatoire, 120 p., 12,50 € .

La super-classe mondiale contre les peuples, par Michel Geoffroy, préface de JeanYves Le Gallou, Via Romana, 470 p., 24 €.

A consulter aussi le site d’Alain.

Ecouter franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-01-mars-2018

Répondre