Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Devenir vegan : choix ou mode ?

Vegan Logo

Devenir vegan : choix ou mode ?

 Quentin Pakiry ♦

Le véganisme est un sujet qui suscite beaucoup de discussions sur Internet, les réseaux sociaux, à la télévision. Pourquoi beaucoup de gens font-ils le choix de devenir vegan ? Nous avons posé la question à l’un de nos lecteurs. Métamag.

Tout d’abord, un vegan par définition ne consomme aucun produit animal et dit non aux produits qui impliquent un animal à un moment donné durant le processus de fabrication.  Si j’ai choisi de devenir vegan en 2015 et d’adopter une alimentation 100% végétalienne, c’est pour plusieurs raisons. Et je suis aujourd’hui très content des résultats et des bienfaits.

Cet article explicite les principales raisons pour lesquelles devenir vegan est un choix que je recommande à tous. Et ces raisons se divisent en trois principaux axes de réflexion.

J’espère que cela pourra vous aider dans l’organisation de votre régime alimentaire, et vous guider dans votre réflexion sur les enjeux du monde actuel.

Une manière de protéger l’environnement

La consommation de viande n’est pas sans conséquence. Et notre environnement est le premier concerné.
À cause de la production alimentaire animale, c’est tout le système qui est mis en danger.
Les ressources deviennent de plus en plus rares. Certaines espèces animales sont en voie de disparition alors le réchauffement climatique est une réalité.
Mais alors, comment expliquer ces dérèglements ?
La production de viande utilise beaucoup d’eau, de terre ainsi que d’énergie. Produire du bœuf utilise par exemple près de 30 fois plus de terre que la production de légumineuses.

La différence est tout aussi grande concernant les émissions de gaz à effet de serre : Près de 27 fois plus de kilos de CO2 de plus générés pour un kilo de bœuf produit que pour un kilo de légumineuses.
Et toutes ces ressources ont des coûts environnementaux.

Le véganisme lutte contre la déforestation

En plus de contribuer de façon significative au réchauffement climatique, à la pollution de la planète, et au gaspillage de nos ressources en eau, élever des animaux pour la production alimentaire est aussi une des causes principales de déforestations massives et de gaspillages de terres et d’alimentation. On constate aujourd’hui une destruction de la biodiversité sur la terre, dans les mers et les océans.
Et ces conséquences sont très graves.

Beaucoup de forêts dont l’Amazonie sont tailladées et brûlées depuis longtemps afin de créer toujours davantage de zones d’élevage pour le bétail et d’optimiser la production de nourriture. L’objectif est aussi de créer des terres pour cultiver les céréales destinées à l’alimentation des animaux dans les grands espaces industriels, ceux des pays riches comme ceux des pays en développement.

Si le demande de viande est en croissance, les pays du monde entier rasent de très grands espaces de terres pour laisser plus d’espace aux élevages aux cultures pour nourrir les animaux. C’est pourquoi, dans tout type de forêt, ce sont des écosystèmes entiers qui sont endommagés pour répondre à cette demande de plus en plus élevée.

Selon l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’expansion de l’élevage joue un rôle clé dans le phénomène déforestation. Et celle-ci est plus visible en Amérique du Sud, où se produit la déforestation la plus importante de notre planète.

En Amazonie, ce sont près de 70 % des zones précédemment couvertes de forêts qui sont aujourd’hui occupées par des pâturages. Les cultures destinées au bétail couvrent une très grande partie du reste.

L’eau : une ressource rare

Manger un produit animal consomme indirectement toute l’eau dont l’animal a eu besoin pour vivre et grandir. Et le problème vient de là. Les bœufs, les vaches, les porcs sont contraints de consommer beaucoup d’eau pour grandir. Et cela s’avère être finalement une ressource de plus en plus rare, d’où la question préoccupante que représente celle de l’eau.

L’agriculture, qui consomme près de trois quarts de l’eau disponible pour les hommes, est un sujet très problématique.  Et quelle est la conséquence ?
Beaucoup de pays riches, dont les ressources en eau sont limitées comme l’Afrique du Sud, cherchent à élever le bétail et produire la nourriture dans les pays plus pauvres dans le but de préserver leurs ressources.

Ainsi, une alimentation vegan à l’échelle mondiale pourrait réduire les émissions de gaz à effet de serre, et tout particulièrement les émissions liées à la production alimentaire.

Aujourd’hui, le thème de la pollution est un thème d’actualité, et notamment en France. Et on comprend pourquoi l’adoption de l’alimentation vegan contribuerait à améliorer la qualité de l’air et l’état de notre planète.

Une alimentation vegan pour la protection animale

Si les conséquences sur l’environnement sont claires, qu’en est-il des animaux ? ce sont en réalité les premiers concernés puisqu’ils sont les « acteurs » de la production alimentaire.
La grande industrie impose des conditions de vie très difficiles aux animaux. Aucun animal n’est en réalité épargné : porcs, vaches, poules, abeilles… C’est pourquoi dire non à tout produit d’origine animale permet de soutenir la protection animale.

En réalité, tuer les animaux est devenu une tradition voire une banalité dans notre société. D’un point de vue nutritionnel, on a souvent cru que manger de la viande, du poisson et des produits laitiers était nécessaire pour notre organisme. En particulier pour assimiler des protéines. Mais il est aujourd’hui prouvé que ce n’est pas le cas.

Les produits végétaux sont riches en minéraux et protéines. La quasi-totalité nutriments d’origine animale se retrouvent dans l’alimentation d’origine végétale.

Les protéines végétales et le calcium végétal sont notamment très riches et se retrouvent dans plusieurs types d’aliments. Beaucoup de sportifs de haut niveau se sont tournés vers l’alimentation végétalienne.
Par ailleurs, un troupeau d’animaux n’est pas un simple élevage, mais bien un groupe d’êtres vivants, qui ressentent de la douleur.
Si les bœufs et les porcs sont concernés dans le cadre de la production de viande, les abeilles dans le cadre de la production de miel, d’autres animaux le sont du fait de certains produits que l’on utilise durant la vie quotidienne. C’est le cas de certaines marques de maquillage et cosmétiques qui, même si la loi l’interdit, sont produits suite à des tests, avec violence, réalisés sur des lapins.
Le véganisme concerne non seulement notre alimentation, mais aussi beaucoup de produits de notre vie de tous les jours. C’est le cas du maquillage vegan ou encore des vêtements vegans.
En comprenant cela, on peut prendre conscience des enjeux et de l’importance de dire non aux produits d’origine animale.

Devenir vegan : beaucoup de bienfaits nutritionnels

L’alimentation vegan possède beaucoup de bienfaits. Les fruits et les légumes en sont un pilier : ils sont riches en antioxydants, ce qui permet un bon renouvellement de nos cellules et le ralentissement le vieillissement de notre organisme.

Les aliments d’origine végétalienne contiennent des hydrates de carbone, et notamment des glucides à faible indice glycémique. Bonne nouvelle : ces aliments à faible IG contribuent à retarder la faim et à utiliser la graisse corporelle pour obtenir plus d’énergie.

En outre, l’alimentation vegan réduit les graisses saturées. La viande comme les produits laitiers contiennent beaucoup de graisses saturées. En réduisant ces dernières, nous faisons beaucoup de bien à notre santé et tout particulièrement à notre système cardiovasculaire. Plus précisément, le véganisme réduit largement le risque de maladies. Ce type d’alimentation lutte particulièrement contre le diabète et les maladies cardio-vasculaires.
En arrêtant la viande, nous évitons aussi tous les micro-organismes liés à l’abattage de l’animal.

De plus, le lait de vache lui n’est pas destiné à être bu par l’homme, mais bien par le veau. Ce type de lait affecte négativement notre système osseux et possède du calcium peu assimilable par notre organisme. C’est pourquoi les aliments d’origine végétale seront très bénéfiques à votre cœur et à l’ensemble de votre organisme.

En plus des bienfaits pour notre organisme, le régime vegan est idéal pour perdre du poids. Si votre objectif est de perdre du poids, sachez que les vegans pèsent environ10 kilos de moins que les personnes qui mangent de la viande.  La raison est que les aliments d’origine végétale comportent beaucoup de fibres. Et dans ces conditions, votre organisme se nettoie plus facilement, ce qui n’est pas le cas avec la viande et tout produit d’origine animale.

Ainsi, contrairement aux régimes classiques souvent plus contraignants, adopter le régime vegan est idéal pour perdre du poids tout en restant très énergique au quotidien.

Le régime vegan : idéal pour les gourmands !

Enfin, dernier point qui pourra peut-être vous convaincre d’essayer l’alimentation vegan. On entend souvent que l’alimentation vegan n’a pas ou peu de goût. Mais manger vegan ne veut pas dire manger des carottes et de la salade à tous les repas !

Bien au contraire ! Toutes les recettes classiques ont en réalité une version vegan. C’est le cas des pizzas, des gaufres ou des burgers. Je vous invite à les essayer. Et les gourmands ne seront pas déçus !

Ces recettes vegans sont délicieuses, sans aucune mauvaise conséquence pour votre santé, pour notre planète et pour la vie animale.

De plus, en arrêtant la viande et le poisson notamment, vous dépenserez beaucoup moins. Votre budget alimentation va se réduire de manière significative : Les aliments d’origine végétale se trouvent souvent à très bon prix ! C’est le cas des légumineuses et des graines, qui sont par ailleurs excellents pour notre organisme.

De plus, conserver les aliments d’origine végétale est chose simple. Pour beaucoup, ils se conservent jusqu’à plusieurs années sans perdre de leurs bienfaits.

Répondre