Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

L’Antiquité intéresse les jeunes… mais pas les écoles

Antiquite

L’Antiquité intéresse les jeunes… mais pas les écoles

CULTURE EN BREF :  L’Antiquité intéresse les jeunes… mais pas les écoles

Passionnant dossier dans The Conversation sur l’engouement pour l’Antiquité qui se fait jour dans les jeunes générations. Aidé, il faut bien le dire, par quelques héros de fiction comme Harry Potter ou Astérix ou de grands films comme la Guerre de Troie ou bientôt Achille et Hector. Le dernier album, Astérix et la Transitalique, a crevé le plafond des best-sellers de BD avec 10 millions d’exemplaires. Outre le dépaysement, les jeunes y trouvent aussi des valeurs que le monde actuel ne semble plus leur fournir:

«Les héros épiques, Ulysse, Jason ou Hercule étaient des modèles pour les jeunes grecs qui écoutaient et lisaient leurs aventures avec admiration. Pour les jeunes d’aujourd’hui, identification et fascination se mêlent, car ils découvrent, à travers la mythologie, un monde a priori différent du leur, un univers où les normes ne sont pas celles de leur quotidien. La possibilité que les dieux interviennent directement dans le monde lorsqu’on a besoin d’eux satisfait un désir de protection. De même, les héros peuvent paraître rassurants : ils représentent un monde où dominent des valeurs de bravoure et de courage

On annonce d’ailleurs pour le 26 avril la sortie d’Un été avec Homère, publication de la série radio de Sylvain Tesson, reprise de ses chroniques de l’été 2017 sur France Inter. Or, au même moment, les systèmes scolaires abolissent à tour de bras les cours de langues et d’histoire anciennes. Au rebut, ces vieilleries poussiéreuses, et faisons table rase de l’Antiquité pour parler de l’Islam, de l’Andalous et de Corfou.

Source 

 

Source : http://log.antipresse.net/post/culture-lantiquite-interesse-les-jeunes-mais-pas-les-ecoles?mc_cid=b1487ef156&mc_eid=9228e72958

Répondre