Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Emmanuel Macron et la repentance du mâle blanc. Une expression malheureuse mais révélatrice

Philosophes Blancs

Emmanuel Macron et la repentance du mâle blanc. Une expression malheureuse mais révélatrice

Raoul Fougax ♦
Journaliste.

«Quelque part, ça n’aurait aucun sens que deux mâles blancs, ne vivant pas dans ces quartiers, s’échangent l’un un rapport et l’autre disant, “on m’a remis un plan, je l’ai découvert”. Ce n’est pas vrai, ça ne marche plus comme ça».

Ainsi Emmanuel Macron se considère comme un mâle blanc et y assimile ce pauvre Borloo qui n’avait rien demandé à personne. En réalité, il reprend à son compte le regard de la France immigrée et de couleur et juge, comme elle, que les ” fromages ”  sont disqualifiés pour gérer la nouvelle diversité.

En mars dernier, lors d’une allocution sur l’intelligence artificielle, Macron fustigeait le manque de diversité parmi les acteurs de ce secteur: «Il ne faut pas que les acteurs de l’IA soient tous des mâles blancs quadragénaires formés dans les universités américaines ou européennes». À propos du plan-cadre pour les banlieues, le 22 mai, il annonce qu’il faut “changer de philosophie, […] de méthode” et mobiliser des personnes issues de ces territoires dans les projets politiques. Et donc, il souligne le manque de légitimité d’un rapport issu d’un “mâle blanc” et pour un autre “mâle blanc”, ne vivant tous deux pas dans ces quartiers.

Petit à petit le président emploi vocabulaire de soumission. Il y a 8 ans il employait déjà l’expression mais dans une autre approche. «Aujourd’hui …je ne suis pas prêt à faire les concessions que m’impose le Parti socialiste, c’est-à-dire m’excuser d’être un jeune mâle blanc diplômé. En d’autres temps, c’était un avantage compétitif inouï. Un jeune mâle blanc inspecteur des finances, il y a soixante ans, était le maître du monde».

«Je trouve extrêmement choquant que Macron évoque un argument des “Indigènes de la Républiques“», a fulminé sur Twitter Marine Le Pen, considérant que cette formule consacre “le communautarisme au sommet de l’État”.«Faut-il être “racisé.e.” pour parler de banlieues?», a renchéri la porte-parole des Républicains Lydia Guirous, alors que le patron des sénateurs LR, Bruno Retailleau, a publié un communiqué pour dénoncer les propos “extrêmement choquants” prononcés par Emmanuel Macron. «De ces propos ressort la vision communautariste de la société du Président de la République. Nous sommes loin de l’idéal républicain d’une France unie par la citoyenneté», déplore-t-il.

Pour le député FN du Pas-de-Calais Bruno Bilde, le chef de l’Etat “donne une légitimité aux discours victimaires que tiennent les associations islamo-gauchistes”. Une vision des choses partagée par la députée LR des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer, qui s’est indignée contre la reprise de “la vulgate des associations communautaristes”.

Emmanuel Macron n’a donc pas de plan pour les banlieues, mais il en a une vision, celle de ceux qui sont chez eux chez nous, où nous sommes de moins en moins car fautifs en tout puisque mâle blanc.

  1. jehaislescookies
    jehaislescookies24 mai 2018

    le battage que les milieux officiels font sur la “diversité” est aberrant, car leur “diversité” est très très limité ! et ne porte que sur un point, un seul ! alors que TOUTES les autres diversitées sont laminées ou interdites !
    La “tolérance” certains la vante beaucoup, sauf que, dans les faits, on s’aperçoit que la seule tolérance qu’ils réclament et pratiquent c’est …. la tolérance envers les gens qui pensent comme eux !!! et qui qui vivent comme eux !!!!

    dès qu’ils se trouvent confrontés avec des gens réellement différents, “y’a plus personne !” la tolérance tintin ! ils se montrent férocement intolérants (on en a vu un exemple frappant récemment en France au sujet d’un petit bout de tissu que il y a tout juste 70 ans toutes nos grand-mère bien françaises et bien cathos mettaient encore sur leurs têtes !), c’est comme la liberté d’expression, ils l’exigent quand des gens qui ….. pensent comme eux justement, sont persécutés par d’autres gouvernements, mais quand eux-même rencontrent dans leur propre pays des gens qui ne pensent pas comme aux, (ou qui révèlent des faits scandaleux mais qu’ils auraient voulu que ça reste secret !!!) alors plus question de liberté d’expression, et ils sont en train de transformer l’Europe tout entière en un régime totalitaire et policiérement censuré de toues parts !!!

    C’est comme ce terme “rituel” et sacré : la “différence” on n’arrête pas d’en entendre parler,

    mais en fait c’est un mot de code,

    car il ne désigne qu’ UNE SEULE DIFFERENCE,

    et loin d’être la plus importante, : la différence de race (et encore !!! c’est pas pour toutes les races !!! les roms par exemple n’en jouissent pas le mons du monde ! du tout ! toujours aussi stigmatisés, eh bien sûr EUX ils sont REELLEMENT DIFFERENTS !),

    car en fait quand ils parlent de “différence c’est la différence qu’il peut y avoir entre un rocker blanc en blue-jean’s et tee-shirt (en anglais dans le texte) buvant un coca dans son apart’ dans un building parisien, et un rocker noir (ou métis, ou d’origine musulmane, mais ne pratiquant plus et “modéré” de rigueur !) en blue-jean’s et tee-shirt (en anglais dans le texte) buvant un coca dans son apart’ dans un building parisien !!! …

    ouais …. c’est celâââ …. c’est celâââ

    Mais toutes les autres différences entre les personnes, qu’est ce-qu’on en fait ? ceux qui croient au spiritisme, au catholicisme, ceux qui récitent des poèmes (comme le faisaient 100% des collégiens de l’école publique autrefois), qui n’aiment rien tant que la botanique, les jeux de cartes, les caresses, les timides, les bavards sans inhibition, les pas obsédés sexuels, les maniaques de l’érudition, les communistes, les ouvriers manuels sas diplôme universitaire, ceux qui aiment leurs parents (très mal vu de nos jours !), ceux qui croient aux soucoupes volantes, ceux qui ont peur de la mort et n’admettent pas le “travail de deuil” que les maîtres de la “pensée unique” veut leur imposer, etc etc, et puis aussi les trisomiques, Tiens par exemple les trisomiques, eux ça redevient comme en 1938, vous savez l’Aktion T4

  2. chatot
    chatot24 mai 2018

    Cette phrase -certes- malheureuse, prend tout son sens lorsque qu’on regarde en arrière, et d’un regard sincère on peut voir, quand, pour qui, et comment s’est instauré peu à peu dans ce pays le communautarisme.
    Ce communautarisme qui a lentement mais surement permis la germination de la mauvaise graine de l’Islamisme radical.
    Et qu’on arrête un fois pour toute de s’auto-flageller : nous avons un comportement depuis longtemps inconscient qui consiste à ne pas déranger les communautés hôtes qui s’installent dans le pays.
    Et les communautés hôtes en retour utilisent à outrance des comportements victimaires. Nous en paieront un jour la facture (si ce n’est déjà fait)
    Observons ce que çà donne dans les pays anglo-saxons : ce n’est pas terrible.

Répondre