Comment réduire le syndrome de Raynaud en quelques astuces simples ?

Le traitement du syndrome de Raynaud varie selon qu’il s’agit de la forme primitive ou secondaire à une autre maladie. Dans les deux cas, la prise en charge du phénomène de Raynaud comprend des mesures non médicamenteuses et l’utilisation de médicaments pour les formes sévères. Si la cause du mal est déterminée, son traitement est indispensable. Découvrez dans cet article comment réduire le syndrome de Raynaud.

Quels sont les différents traitements de la maladie de Raynaud ?

Généralement, la forme primitive du syndrome de Raynaud ne nécessite pas forcément un traitement médical. Elle n’est pas liée à une autre maladie. Alors, des conseils pour éviter le déclenchement et un léger suivi médical suffisent.

Par contre, lorsque la maladie de Raynaud devient une gêne dans la vie quotidienne ou est liée à une autre maladie, le traitement peut être intensifié. Le médecin peut prescrire dans ce cas des médicaments destinés à dilater les vaisseaux. Il peut s’agir d’inhibiteurs calciques comme les prostaglandines, de la nifédipine et l’iloprost en injection intraveineuse.

Quels conseils pour éviter le déclenchement des symptômes de la maladie de Raynaud ?

symptômes de la maladie de Raynaud

De simples mesures peuvent réduire la fréquence des crises lorsqu’on souffre de la maladie de Raynaud. Il est conseillé d’arrêter de fumer, de se protéger du froid et de porter des moufles. Pour ce faire, analysez les meilleures vestes chauffantes pour choisir efficacement vos vêtements. Préférez par exemple la technique « multicouches » et prenez des gants qui protègent vos doigts tout en leur permettant de bouger et de se réchauffer mutuellement.

Si par des temps très froids vous devez sortir de chez vous, utilisez des sachets de chauffe-mains dans vos gants. Ensuite, il est conseillé :

  • d’éviter les changements de température brusques du froid vers le chaud, ou l’inverse ;
  • d’utiliser modérément la climatisation ;
  • de porter des gants isolants pour manipuler des objets ou des aliments froids ;
  • de ne pas porter à la main des charges qui coupent la circulation dans les doigts ;
  • de limiter le port des bijoux et les chaussures serrées ;
  • de prendre le temps de vérifier la notice des médicaments ;
  • de s’abstenir des boissons riches en caféine, car les petits vaisseaux sanguins se contractent ;
  • de se garder de prendre des médicaments contre le rhume, sans ordonnance, qui contiennent de la phényléphrine ou de la pseudoéphédrine ;
  • de régulièrement faire de l’exercice afin d’activer la circulation sanguine et lutter contre les stress ;
  • etc.

Par ailleurs, si la maladie de Raynaud est liée à une activité professionnelle, il faudra en parler à votre médecin du travail. Dans certains cas, une adaptation du poste peut même s’avérer nécessaire.

Quels médicaments prendre contre la maladie de Raynaud ?

Le traitement du phénomène de Raynaud diffère selon sa cause et sa nature. Avant toutes choses, la prise en charge repose sur des mesures non médicamenteuses. En cas d’échec, des traitements médicaux sont envisagés. À cet effet, les médicaments vasodilatateurs permettent d’augmenter le calibre des vaisseaux sanguins.

Ils sont utilisés en cas de symptôme sévère avec des lésions cutanées. L’objectif des médicaments est de lutter contre la phase de vasoconstriction. Ce sont des inhibiteurs calciques ou des prostaglandines.

Dans les formes secondaires liées à la sclérodermie, le médecin peut prescrire le bosentan pour lutter contre les ulcérations des doigts. En cas de nécrose, la prise en charge se fait par des soins locaux et une antibiothérapie en cas d’infection. Si la maladie de Raynaud est causée par un médicament, le médecin peut dans la mesure du possible arrêter ou modifier le traitement.

Jean-Pierre
Jean-Pierre
Médecin généraliste à la retraite après 32 ans d'exercice, je suis aussi passionné par l'évolution des outils technologiques comme internet. Ayant beaucoup plus de temps libre, j'ai lancé ce site internet afin de coupler mes deux passions : la médecine et les outils technologiques. Mon seul objectif est de partager mes connaissances au plus grands nombres et offrir un support ouvert à tous afin de partager les dernières actualités et innovations liées à la santé.

A ne pas manquer

Articles associés