6 éléments altérant la pureté de l’eau domestique

L’eau domestique a une importance capitale dans les ménages. Elle permet de faire la cuisine, de se doucher, d’arroser les plantes du jardin pour ne citer que quelques actions. Par conséquent, elle doit être constamment maintenue dans un état potable et sain. Il faut pour cela éviter qu’elle soit en contact avec certains éléments pouvant altérer sa pureté. Il s’agit par exemple des métaux lourds, du nitrate et bien d’autres.

Les métaux lourds altèrent la pureté de l’eau

L’atmosphère est composée de plusieurs métaux lourds qui peuvent être visibles ou invisibles à l’œil nu. Ils représentent une menace pour l’environnement et de façon indirecte pour la pureté de l’eau du robinet quand ils sont présents en trop grande quantité. Il s’agit entre autres :

  • du chrome ;
  • du plomb ;
  • du mercure ;
  • du nickel ;
  • du cuivre ;
  • du manganèse.

Ce sont des métaux qui se concentrent dans les sols et y laissent des traces. Les activités humaines peuvent entraîner une infiltration de ces éléments dans les installations prévues pour la fourniture de l’eau potable.

Même si certains métaux ne présentent pas a priori de dangers pour la santé humaine, il faut savoir qu’à partir d’un certain seuil de concentration, ils deviennent toxiques. En France, l’eau du robinet est l’un des aliments les plus contrôlés et fait l’objet d’un suivi sanitaire permanent. L’eau française est donc totalement propre à la consommation.

Pour filtrer les métaux, la solution est d’utiliser un osmoseur d’eau, disponible sur https://www.bwt.com/fr-fr. Ce dispositif est très efficace et est composé de trois niveaux de filtration avant la consommation. Il existe également des dispositifs pour les grandes surfaces comme la piscine qui permettent de les débarrasser des tartres ou déchets que l’eau peut contenir.

Les pesticides et les engrais dans l’eau

eau du robinet

Les pesticides sont des substances utilisées dans le secteur agricole pour détruire les parasites et différents nuisibles qui se développent sur les surfaces cultivées. Malheureusement, ces pesticides ne font pas que détruire les parasites. Ils polluent également l’environnement aussi bien en milieu rural qu’urbain.

Ces produits sont également utilisés dans le jardinage à domicile et dans les lieux publics de manière incontrôlée. Ils sont aussi utilisés dans les eaux stagnantes pour lutter contre la formation des moustiques. Dès la tombée des premières pluies, ces eaux stagnantes sont acheminées vers les eaux usées qui ensuite sont traitées. Les pesticides se mélangent donc à ces eaux et y laissent des traces.

Ce mélange contamine les chaînes alimentaires et les plantes. Il est néfaste à la longue pour la santé des animaux et celle des humains. Cela expose à des risques de cancer et des maladies cardiovasculaires pour ne citer que ceux-là.

Il en est de même pour les engrais. Ces substances chimiques généreusement répandues sur les sols pour améliorer la production agricole les infiltrent et se retrouvent dans les eaux souterraines. Ils les polluent et les contaminent comme les pesticides, ce qui n’est pas sans conséquence sanitaire.

Le nitrate présent dans l’eau

Les nitrates sont des ions qui se produisent pendant le cycle de l’azote. Lorsqu’ils sont en excès, ils se retrouvent dans le sol et se laissent entraîner par les eaux de pluie. Ils atterrissent dans les eaux souterraines, dans les rivières et dans les stations d’épuration.

Très soluble dans l’eau, le nitrate est à l’origine de la formation et de la multiplication des bactéries. Il participe ainsi à la pollution des eaux potables. Son infiltration à un degré élevé dans les eaux potables peut causer des troubles gastriques, des goitres et des malformations congénitales.

Les médicaments périmés ou entamés

Les médicaments périmés ou entamés et jetés dans la nature sont source de pollution pour l’environnement. Ils contiennent des molécules chimiques qui peuvent présenter des risques pour la santé humaine. Une fois jetées dans la nature, les molécules chimiques sont entraînées dans les eaux superficielles ou souterraines et commencent à agir.

Elles les contaminent et demeurent actives même si elles sont en faible concentration. Cela a un impact sur la santé aussi bien des animaux que des humains. D’où l’intérêt de stocker en un lieu sûr les médicaments périmés ou entamés afin de les retourner aux pharmaciens pour leur destruction conformément au protocole réglementaire prévu cet effet.

Les insecticides domestiques et les produits chimiques d’entretien

Les insecticides domestiques ne doivent pas être jetés n’importe où dans la maison ni dans l’environnement. Ils contiennent des intrants chimiques qui permettent de lutter contre les insectes, moustiques et autres. S’ils se retrouvent dans les endroits qui servent de passage aux eaux de pluie ou aux eaux usées, ils peuvent facilement les polluer de leurs substances chimiques.

Les produits chimiques destinés à l’entretien sont paradoxalement aussi source de pollution. Une fois le nettoyage effectué, les déchets et substances sont déversés dans l’évier ou autre exutoire. Ils rejoignent par la suite les eaux souterraines et les polluent. C’est pourquoi il est de plus en plus conseillé d’opter pour des produits naturels afin de garantir la pureté de l’eau domestique.

Quelques actions sources de pollution de l’eau domestique

pollution de l'eau domestique

Quelques actions quotidiennes participent également à la pollution de l’eau domestique.

Le lavage de voiture dans les jardins

Il est fréquent que des propriétaires de véhicule choisissent de les laver à domicile. En effet, les hydrocarbures et des particules sont rejetés sous l’effet du lavage.

Une fois à terre, ces différents éléments sont automatiquement dirigés vers les égouts, les stations d’épuration, sans oublier les eaux souterraines. Ils se diluent dans ces eaux et les polluent. Même après traitement, on en retrouve des traces, ce qui rend la consommation de ces eaux néfaste à la longue pour la santé.

L’utilisation des broyeurs d’ordures

Pour maintenir l’eau domestique pure, il est conseillé de ne pas utiliser les broyeurs d’ordures qui sont connectés aux conduits d’eau. Le risque est grand que des jets d’ordures soient entraînés dans ces conduits et polluent l’eau. L’idéal est de se rapprocher des autorités municipales pour savoir si le broyeur de la zone est connecté aux conduits d’eau avant de les utiliser.

L’eau est le liquide le plus sain pour le corps humain. De ce fait, elle doit être maintenue pure pour ne pas devenir une source de maladie. Différents éléments participent à sa pollution au niveau domestique. Il s’agit entre autres des métaux lourds, du nitrate, des engrais et pesticides, etc. Il est donc judicieux de faire installer un système de filtration d’eau comme un osmoseur, afin de limiter les risques.

A ne pas manquer

Articles associés