Gêne dans la gorge : origine de l’impression d’avoir quelque chose de coincé

Vous vous raclez la gorge à longueur de journée car vous avez le sentiment que quelque chose est coincé.

Vous buvez de l’eau régulièrement pour tenter de faire disparaître cette impression d’avoir une boule dans la gorge. Vous vous demandez quelle est l’origine de cette sensation désagréable que vous ressentez.

Alors que nous rentrons dans la période hivernale, vous vous dites que ce ressenti est peut-être dû à la baisse des températures. Si le mal de gorge est bénin dans la plupart des cas, il ne faut pas négliger son traitement pour autant.

Que les causes de cette gêne soient psychologiques ou physiologiques, il est important de comprendre ce qui vous arrive.

Découvrez, grâce à nos recherches, d’où peut provenir cette gêne persistante qui vous empêche de vivre sereinement. Nous vous livrons aussi les secrets sur les façons de remédier à cette gêne dans la gorge.

Qu’est-ce que le Globus Hystericus ?

Connaissez-vous le “globus hystericus”, aussi appelé “globe hystérique”; “boule dans la gorge” ou « nœud dans la gorge” ?

Il s’agit du terme médical désignant cette impression d’avoir quelque chose de coincé dans la gorge… alors qu’il n’y a rien du tout. Sa cause est souvent psychologique. Cependant, lorsque cette gêne persiste, elle devient difficile à supporter.

Quelles sont les différentes causes possibles d’une gêne dans la gorge ?

L’anxiété

C’est la cause la plus souvent responsable de la gêne dans la gorge.

Vous connaissez le stress. Vous ressentez régulièrement un sentiment d’inquiétude ou d’angoisse. Les raisons sont diverses et nombreuses : le travail, la famille, la santé, l’argent, les informations télévisées …

Si la cause est psychologique, cette anxiété provoque parfois des réactions physiques. Et la liste peut être longue : troubles du sommeil, maux de ventre, palpitations ou encore cette sensation de boule dans la gorge.

Les crises d’angoisse ou de spasmophilie en sont même des formes extrêmes.

Une forte émotion

Lorsque vous vivez un évènement intense, votre corps réagit en même temps que votre cerveau.

Qu’il s’agisse d’un moment émouvant ou d’une profonde tristesse, d’un élan d’affection ou d’une grande fierté, une puissante émotion engendre souvent cette impression d’avoir quelque chose de bloqué dans la gorge.

Un corps étranger coincé

Nous mangeons chaque jour divers aliments. Certains d’entre eux peuvent se retrouver coincés dans notre gorge. Une arête de poisson, un morceau de chips peuvent vite devenir gênants…

Si parfois manger de la mie de pain ou tousser un peu fort permet de déloger l’intrus, ce n’est pas toujours suffisant et l’impression d’avoir quelque chose de coincé peut alors devenir permanente.

L’allergie

Qu’elle soit due au pollen, à la poussière, ou encore aux poils d’animaux, l’allergie compte parmi ses effets l’irritation de la gorge. Parfois même un gonflement de celle-ci.

La réaction la plus grave à une allergie alimentaire est un œdème de Quincke. Il s’agit d’un gonflement au niveau du visage pouvant s’étendre vers la gorge et le larynx.

Il est vite reconnaissable et doit, bien entendu, être traité dans l’urgence.

La mauvaise hygiène de vie

Lorsque vous fumez ou que vous buvez, votre gorge est agressée par les substances toxiques de la cigarette ou de l’alcool.

L’une des conséquences est une gêne permanente qui crée le réflexe de se racler la gorge régulièrement.

L’abus d’alcool et le tabagisme sont des facteurs déclenchants dans bon nombre de cancers, dont celui de la gorge.

L’environnement

Présente dans l’air que nous respirons, la pollution a un impact non négligeable sur notre respiration, et donc sur notre gorge.

Lors des pics de pollution, les particules fines peuvent être très irritantes pour les muqueuses ou les yeux et créer une gêne dans la gorge.

L’infection

Une infection de la gorge peut être virale ou bactérienne. Une laryngite, une pharyngite, ou encore une angine provoquent ces inflammations désagréables et parfois douloureuses.

Le RGO, ou reflux gastro-œsophagien

Suite à un dysfonctionnement de la partie supérieure du tube digestif, des remontées acides provenant de l’estomac peuvent parfois provoquer cette sensation de boule dans la gorge.

C’est ce qu’on appelle le RGO. Il peut également entraîner une toux ou une difficulté à avaler, en plus d’autres symptômes directement liés au reflux (brûlures d’estomac, régurgitation…)

La glande thyroïde

Cette glande agit comme un véritable régulateur à l’intérieur de notre corps. Si elle ne fonctionne pas comme elle le devrait, elle grossit.

On parle alors d’hyperthyroïdie, communément appelée “goitre”. Dans certains cas, ce goitre crée une sensation d’étouffement, avec une gorge plus gonflée qu’à l’ordinaire.

La dysphagie

Touchant plus particulièrement les personnes âgées fragiles, la dysphagie provoque cette sensation de blocage dans la gorge lors de l’alimentation.

Elle est d’origine organique ou fonctionnelle, et peut dégénérer jusqu’à l’incapacité de déglutir.

Que devez-vous faire en cas de gêne dans la gorge ?

que faire en cas de gêne dans la gorge

La gêne dans la gorge comme seule sensation

Si vous n’avez pas d’autres symptômes tels que la fièvre, la toux, le nez qui coule, une perte de poids suite à des difficultés de déglutition, il est peu probable que la cause de cette gêne soit physiologique.

Il est peut-être temps d’analyser ce qui vous angoisse dans votre vie quotidienne.

Quelles sont les sources de stress et d’anxiété ? Comment pouvez-vous y remédier ?

Il existe beaucoup de méthodes différentes pour se relaxer, se détendre, ou même se défouler. Que ce soit en faisant du sport, du yoga ou de la méditation. Il vous faut trouver LA méthode qui vous convient pour vous permettre d’évacuer cette tension.

Des séances d’ostéopathie sont parfois conseillées. Et si l’angoisse devient vraiment oppressante, alors le malaise est sans doute plus ancré en vous. Un accompagnement psychologique représente une première clé pour vous aider à résorber ce mal-être et à vivre mieux.

Vous avez d’autres symptômes

La plupart des maux de gorge se soignent facilement. Des anesthésiques locaux ou des antiseptiques règlent le problème en quelques jours.

Mais quand les symptômes persistent au-delà de 8 à 10 jours, il est conseillé de consulter votre médecin. Lors de l’auscultation, il pose son diagnostic. Il peut vous prescrire des examens complémentaires, et, le cas échéant, vous orienter vers un spécialiste en fonction des résultats.

En résumé

Le corps humain est une machine qui connaît parfois quelques dysfonctionnements.

Lorsque la cause de la gêne dans la gorge est physique, un traitement approprié permet de vous soigner.

Lorsque l’origine de cette sensation désagréable est d’ordre psychologique, c’est à vous de trouver les moyens efficaces pour la faire disparaître. Un accompagnement thérapeutique et médical est parfois utile pour vous aider dans ce processus.

Quoi qu’il en soit, en réussissant à identifier la cause de cette gêne dans votre gorge, vous êtes sur la voie de la guérison !

A ne pas manquer

Syndrome néphrotique, nouveau traitement avec stimulation électrique et choc thermique

De faibles chocs de courant électrique pulsé combinés à la chaleur peuvent être très utiles pour obtenir des effets anti-inflammatoires et antifibrotiques dans les...

C’est ainsi que le nouveau coronavirus peut atteindre le cerveau.

Il a déjà été reconnu que COVID-19 n'est pas seulement une maladie respiratoire : le virus peut se propager à de nombreuses autres zones...

Articles associés

Syndrome néphrotique, nouveau traitement avec stimulation électrique et choc thermique

De faibles chocs de courant électrique pulsé combinés à la chaleur peuvent être très utiles pour obtenir des effets anti-inflammatoires et antifibrotiques dans les...

C’est ainsi que le nouveau coronavirus peut atteindre le cerveau.

Il a déjà été reconnu que COVID-19 n'est pas seulement une maladie respiratoire : le virus peut se propager à de nombreuses autres zones...