Les jouets de nos enfants sont-ils tous sains ?

Aujourd’hui, la question de la qualité et de la composition des jouets pour enfants est de plus en plus évoquée. En tant que parent, il est normal de se questionner sur la nocivité ou la dangerosité des jouets que l’on achète. En effet, un jouet peut blesser ou contenir des substances nocives pour nos petits bouts. Mais comment faire le tri et reconnaître un jouet sain d’un jouet nocif ? Quelles substances sont à bannir ? Comment entretenir les jouets des enfants pour leur garantir une bonne hygiène ?

Comment savoir si le jouet de son enfant est sain ?

Comme beaucoup de parents, vous vous posez des questions concernant la dangerosité et sur la composition des jouets achetés à votre enfant. Pour éviter tout risque de blessure avec un jouet, il est indispensable de respecter les tranches d’âge indiquées, par exemple : bébé de moins de 6 mois, de 6 à 12 mois, de 1 à 3 ans, de 3 à 6 ans, de 6 à 10 ans. Avant d’acheter un jouet, assurez-vous tout de même qu’il ne comporte pas de bords ou d’éléments tranchants, qu’il soit solide et qu’il ne comporte pas de petites pièces (pour les plus petits).
Outre ces précautions sur la dangerosité, il est important de vérifier la composition du jouet. N’hésitez pas à retourner l’emballage pour vérifier quels matériaux sont utilisés et si des substances chimiques ou nocives sont présentes. Pour s’assurer que les jouets déjà à la maison sont sains, pensez à les entretenir régulièrement et à les ranger dans des boîtes, surtout concernant les jouets des enfants de 0 à 3 ans.

Comment réagir face à la polémique de Sophie la Girafe ?

Sophie la Girafe

Vous avez certainement entendu parler de la polémique suscitée à propos de Sophie la Girafe, commercialisée par la marque de jouet Vulli. Pour rappel : après avoir remarqué l’apparition de moisissures au bord de la sortie d’air du célèbre jouet Sophie la Girafe, en lavant le jouet, une dentiste américaine a décidé d’aller y voir de plus près et de couper le cou de la Girafe en gomme. Une solution radicale pour vérifier la présence ou non de moisissures à l’intérieur du jouet. Résultat positif, l’intérieur de Sophie la Girafe comportait de moisissures.
Que penser de cette histoire ? En réalité, le jouet que les petits adorent mâchouiller doit être utilisé dans des conditions spécifiques, il ne doit pas être immergé sous l’eau (la notice le précise clairement). La marque l’a bien rappelé, suite au scandale provoqué. Introduire Sophie dans le bain des enfants (ce que font de nombreux parents) est une habitude qu’il faut oublier, car elle favorise l’apparition de moisissure. N’oublions pas non plus, afin de dédramatiser, que des millions d’enfants ont grandi en grignotant Sophie la Girafe, sans n’avoir eu aucun impact négatif sur leur santé. On peut donc en dénoter que c’est un jouet totalement sain.

Quels produits nocifs peuvent être présents dans les jouets pour enfants ?

Un jouet comme Sophie la Girafe, utilisé dans de bonnes conditions, n’est pas dangereux pour la santé des enfants. C’est un jouet sain, fabriqué en gomme naturelle. À l’inverse, certains jouets sont confectionnés avec des substances potentiellement nocives. Quels sont les produits à éviter dans les jouets des enfants ?

  • Les phtalates, des produits chimiques interdits dans les jouets pour enfant de moins de 3 ans ;
  • Le vernis sur les jouets en bois peut contenir du Formaldéhyde (notamment sur le bois contreplaqué), une substance cancérigène ;
  • Les peintures avec des métaux lourds présentes sur certains jouets peuvent contenir du plomb, de l’arsenic, du mercure, et d’autres substances nocives ;
  • Les parfums synthétiques peuvent déclencher de l’asthme, des allergies ou des maux de tête.

Opter pour des matériaux de qualité et des substances non nocives

Pour éviter d’acheter des jouets qui comportent des substances nocives, privilégiez les matériaux naturels, les labels fiables, comme NF environnement ou FSC. Le label CE, quant à lui, n’est guère crédible, puisqu’il n’est pas délivré par un organisme indépendant, mais qu’il est apposé par le fabricant. Pour choisir un jouet sécurisé à votre enfant, vous pouvez :

  • Opter pour des matières naturelles, comme le bois (sans vernis, peinture ou traitement particulier), le coton pour les poupées, les tissus issus de l’agriculture biologique, les fibres naturelles, etc. ;
  • Vérifier la composition du jouet et s’assurer qu’il n’est pas dangereux ;
  • Choisir du plastique sans phtalates ou sans PVC ;
  • Eviter les jouets à piles et ceux qui sont parfumés ;
  • Nettoyer et entretenir les jouets salissants ou les jouets des plus petits.

Comment entretenir et nettoyer les jouets de son enfant ?

sophie la girafe moisissure

 

La polémique concernant Sophie la Girafe a amplifié une peur parentale, celle de donner des jouets dangereux à ses enfants. Finalement, le premier réflexe à avoir concernant les jouets est celui de réaliser un bon entretien du jouet. Avant de nettoyer à la machine à laver ou dans l’évier le jouet de votre enfant, vérifiez les consignes sur la notice du jouet. Dans le cas de Sophie la Girafe, l’entretien est contre-intuitif : il est déconseillé de nettoyer Sophie sous l’eau ! En effet, l’eau peut engendrer l’apparition de moisissure dans le jouet, surtout si Sophie n’est pas correctement séchée. Dans le même esprit, les doudous et peluches de nos petits sont de véritables nids à bactéries et à poussière… Pensez à respecter les consignes de lavage avant de les nettoyer. En prenant le temps d’entretenir les jouets des enfants, les risques (allergie, inhalation de substance nocive, asthme, réaction dermatite, infection, etc.) sont très largement diminués, voire supprimés.

Il est important de surveiller la composition et le caractère dangereux des jouets de nos enfants. Mais apprenons également à relativiser ! En prenant des précautions lors de l’achat et lors de l’entretien des jouets, et en vérifiant les matériaux, il n’y a presque aucun risques pour les enfants.

Jean-Pierre
Jean-Pierre
Médecin généraliste à la retraite après 32 ans d'exercice, je suis aussi passionné par l'évolution des outils technologiques comme internet. Ayant beaucoup plus de temps libre, j'ai lancé ce site internet afin de coupler mes deux passions : la médecine et les outils technologiques. Mon seul objectif est de partager mes connaissances au plus grands nombres et offrir un support ouvert à tous afin de partager les dernières actualités et innovations liées à la santé.

A ne pas manquer

Articles associés