Pourquoi prendre de la Prednisolone ?

Le 2 septembre 2020, l’Organisation Mondiale de la Santé publie un rapport démontrant que l’insuffisance respiratoire aiguë associée au Covid 19 peut être traitée par des corticoïdes. Leur usage est même “recommandé” par l’OMS chez les patients souffrant de la forme sévère du virus.

Il est donc temps pour nous d’étudier un peu plus en détail un des représentants importants de la famille des corticoïdes : la Prednisolone.

Fin des années 1990, presque 2 % de la population mondiale utilisait cet anti-inflammatoire bien connu (source revmed.ch). Actuellement, on constate qu’un tiers des patients atteint de polyarthrite rhumatoïde en prend.

Alors, qu’est-ce que la Prednisolone et dans quels cas le médecin peut la prescrire ? Suivez-nous dans notre enquête !

Qu’est-ce que c’est la Prednisolone ?

La Prednisolone peut aussi être appelée Prednisolone 20 mg ou Solupred 20 mg. Ce corticoïde, considéré comme un puissant anti-inflammatoire stéroïdien, appartient à la famille des corticoïdes de synthèse. C’est donc un dérivé chimique de la cortisone naturelle.

La Prednisolone empêche la libération de substances qui provoquent une inflammation dans le corps. En traitement, elle est utilisée seule ou avec d’autres médicaments pour combler les symptômes de manque de certaines substances nécessaires au bon fonctionnement du corps.

Elle se présente sous forme de comprimé orodispersible, c’est-à-dire qu’elle se désagrège dans la bouche au contact de la salive. On la trouve aussi en comprimé effervescent avec un arôme d’orange-pamplemousse.

comprimé de Prednisolone

Les spécialistes recommandent de prendre la Prednisolone au cours d’un repas. Il est même préférable de la prendre le matin, car elle a tendance à énerver les patients qui l’utilisent.

Généralement réservé aux adultes et aux enfants de plus de 10 kilos, ce type de médicament est choisi pour traiter un large éventail de problèmes de santé.

Dans quels cas prendre la Prednisolone ?

Les nombreuses propriétés anti-inflammatoires et anti-allergiques de la Prednisolone sont utiles dans le traitement de nombreuses affections comportant une composante inflammatoire ou allergique.

Différents types de d’affections

  • l’arthrite ;
  • le lupus ;
  • le psoriasis ;
  • la colite ulcéreuse ;
  • les troubles allergiques ;
  • les troubles des glandes (endocriniennes) ;
  • les affections qui affectent la peau, les yeux, les poumons, l’estomac, le système nerveux ou les cellules sanguines.

Maladies bénignes

La Prednisolone est prescrite en traitement court pour :

  • une allergie ;
  • une crise d’asthme ;
  • une sinusite aiguë ;
  • une otite.

Prévention de la maladie du greffon contre l’hôte (GVH)

On parle de rejet du greffon quand le système immunitaire d’un patient ne reconnaît pas l’organe ou le tissu greffé. Son corps le considère alors comme un ennemi et combat ce nouvel arrivant comme s’il était une bactérie.

Afin d’éviter ce genre de réaction, les médecins utilisent la Prednisolone, qui agit comme une hormone naturelle produite par les glandes surrénales.

Celle-ci permet donc de diminuer les réactions immunitaires : elle peut prévenir ou traiter le rejet des greffes d’organes.

Notons quand même que les recherches continuent afin de trouver un traitement qui réponde idéalement à la complexité du corps humain.

Traitement des maladies auto-immunes

Les maladies auto-immunes sont la conséquence d’un dysfonctionnement du système immunitaire du patient. C’est le cas de la polyarthrite rhumatoïde ou de la sclérose en plaques.

Dans ces cas, la médecine veut combattre l’apparition plus forte de la maladie, s’opposer à son évolution et tenter de la guérir, tout en évitant de nombreux effets secondaires.

Les médecins ont donc tendance à faire appel à la Prednisolone qui atténue le système immunitaire et agit bien dans les maladies auto-immunes.

Traitements de certains cancers

Les propriétés anti-inflammatoires et immunosuppressives de la Prednisolone agissent sur :

  • les lymphocytes T ;
  • la production d’anticorps ;
  • la transcription des gènes de cytokines (ensemble de protéines qui permettent aux cellules de contrôler à distance l’activité d’autres cellules).

Par conséquent, la Prednisolone permet de lutter contre la prolifération cellulaire. Les médecins profitent de ses propriétés dans certains cas de cancer (leucémie ou lymphome par exemple) et en traitement de chimiothérapie, en l’associant à d’autres médicaments.

Indications essentielles sur la prise de la Prednisolone

Ce médicament est disponible uniquement sur ordonnance, sous forme de comprimés ou de liquide à boire. Il peut également être administré par injection.

En cas d’infection fongique

Vous ne pouvez pas utiliser de Prednisolone si vous souffrez d’une infection fongique. En effet, la prise de ce médicament peut affaiblir votre système immunitaire. Vous risquez donc de contracter plus facilement une infection.

Notez que la Prednisolone peut également aggraver une infection que vous avez déjà ou réactiver une infection dont vous avez récemment souffert.

En cas de diabète

La prise de Prednisolone peut avoir pour effet d’augmenter les taux de glucose (sucre) dans votre sang ou vos urines. Il est très probable que votre médecin ajuste la dose de votre traitement contre le diabète.

Pas de vaccin “vivant”

Par vaccin vivant, nous entendons : le vaccin contre la rougeole, les oreillons, la rubéole, la polio, le rotavirus, la typhoïde, la fièvre jaune, la varicelle, le zona et la grippe.

Il est donc vivement déconseillé de se faire vacciner pour ces différentes maladies en prenant de la Prednisolone. En effet, ce vaccin risque de ne pas fonctionner aussi bien pendant cette période et par conséquent, ne pas vous protéger complètement contre la maladie.

En cas de traitement prolongé

Le médecin conseille généralement une adaptation du régime alimentaire, en fonction des patients et du traitement :

  • diminution de la consommation de sel ;
  • régime riche en protéines, en calcium et pauvre en glucides.

Des effets secondaires réguliers

Les corticoïdes sont capables de guérir un grand nombre de maladies mais leurs effets secondaires sont nombreux et réguliers.

Il a été démontré qu’après plusieurs semaines de traitement, entre 60 et 80 % de patients ont souffert d’au moins un effet indésirable connu de la Prednisolone. (source cortisone-info.com).

La liste de ceux-ci est longue. Cela peut partir d’une difficulté à s’endormir à une hypercholestérolémie, en cas de traitement prolongé.

Notez donc qu’il est impératif de toujours prendre ce type de traitement avec une prescription et l’avis de votre médecin.

A ne pas manquer

Découverte de composés dans le thé vert, la noix de muscade de raisin et le cacao qui peuvent bloquer les nouveaux coronavirus

Certains composés chimiques présents dans certains aliments ou boissons peuvent être utiles pour combattre le SRAS-CoV-2, le virus COVID-19, selon une étude réalisée par...

Syndrome néphrotique, nouveau traitement avec stimulation électrique et choc thermique

De faibles chocs de courant électrique pulsé combinés à la chaleur peuvent être très utiles pour obtenir des effets anti-inflammatoires et antifibrotiques dans les...

C’est ainsi que le nouveau coronavirus peut atteindre le cerveau.

Il a déjà été reconnu que COVID-19 n'est pas seulement une maladie respiratoire : le virus peut se propager à de nombreuses autres zones...

Articles associés

Découverte de composés dans le thé vert, la noix de muscade de raisin et le cacao qui peuvent bloquer les nouveaux coronavirus

Certains composés chimiques présents dans certains aliments ou boissons peuvent être utiles pour combattre le SRAS-CoV-2, le virus COVID-19, selon une étude réalisée par...

Syndrome néphrotique, nouveau traitement avec stimulation électrique et choc thermique

De faibles chocs de courant électrique pulsé combinés à la chaleur peuvent être très utiles pour obtenir des effets anti-inflammatoires et antifibrotiques dans les...

C’est ainsi que le nouveau coronavirus peut atteindre le cerveau.

Il a déjà été reconnu que COVID-19 n'est pas seulement une maladie respiratoire : le virus peut se propager à de nombreuses autres zones...