Une femme donne naissance à des jumeaux « semi-identiques » pour la deuxième fois de sa vie

Le cas intéressant d’une femme de 28 ans de Brisbane, en Australie, qui a donné naissance à des jumeaux « semi-identiques » a fait l’objet d’une étude et de quelques déclarations d’un expert qui a suivi le même cas dans IFL Science. C’est la deuxième fois que cela se produit. L’étude a été publiée dans le New England Journal of Medicine.
Après une première échographie réalisée au cours de la sixième semaine, on a annoncé à la femme qu’elle allait donner naissance à de vrais jumeaux, car la même échographie montrait un seul placenta et deux sacs amniotiques.

Cependant, d’autres échographies réalisées huit semaines plus tard ont révélé quelque chose que les médecins eux-mêmes auront du mal à croire par la suite : c’était un garçon et une fille. Il est en effet possible que des jumeaux identiques soient un garçon et une fille, mais ce sont des cas très rares, si rares que ce cas est le deuxième jamais découvert.
Comme l’explique Michael Gabbett, généticien clinique à l’université de technologie du Queensland (QUT), à IFL Science, ce fut un choc de découvrir que c’était un garçon et une fille.

Des tests génétiques effectués sur des échantillons de liquide amniotique prélevés sur chaque sac ont également montré qu’ils étaient de vrais jumeaux, à l’exception de quelques aspects particuliers. Les deux fœtus partageaient 100% de l’ADN de la mère et 50% de celui du père, avec un niveau de données génétiques partagées de 78%.
On ne peut pas dire que ce sont des jumeaux monozygotes (identiques) et on ne peut pas non plus dire que ce sont des jumeaux dizygotes. Scientifiquement parlant, il s’agit de jumeaux « sesquizigotes », c’est-à-dire de jumeaux « semi-identiques », conçus par un seul spermatozoïde qui féconde un seul ovule, mais dont les cellules se divisent ensuite en deux. Finalement, les deux frères partageront 100% de leur ADN.

A ne pas manquer

Articles associés