Une forme de vitamine B3 protège la peau contre les rayons ultraviolets, selon une nouvelle étude

Une étude présentée au 29e congrès de l’EADV (Académie européenne de dermatologie et de vénéréologie) montre qu’une forme particulière de vitamine B3 peut très efficacement protéger la peau contre l’exposition aux rayons ultraviolets, une forme d’exposition qui peut provoquer certains cancers cutanés importants.
L’équipe de chercheurs italiens a isolé des kératinocytes humains primaires, des cellules de peau humaine, de patients atteints de tumeurs cutanées non mélaniques. Ces cellules ont ensuite été traitées avec trois niveaux différents de nicotinamide (NAM), une forme de vitamine B3. Les mêmes cellules de laboratoire ont ensuite été exposées aux rayons ultraviolets.

Les chercheurs ont découvert que le traitement avec 25 μM de NAM effectué 24 heures avant l’exposition aux rayons ultraviolets protégeait les cellules de la peau du stress oxydatif induit par les rayons UV eux-mêmes, y compris les dommages à l’ADN.
Cette forme de vitamine B3 améliore le niveau de réparation de l’ADN lui-même en agissant sur l’enzyme de réparation de l’ADN appelée OGG1.
En outre, cette forme de vitamine B3 a diminué l’expression des antioxydants et a contré l’inflammation en réduisant les niveaux de libération d’oxyde nitrique (NO) et d’espèces réactives de l’oxygène (ROS) et de protéines iNOS.

« Notre étude indique qu’une consommation accrue de vitamine B3, qui est facilement disponible dans l’alimentation quotidienne, protège la peau contre certains des effets de l’exposition aux UV, ce qui pourrait réduire l’incidence des cancers de la peau autres que le mélanome. Cependant, l’effet protecteur de la vitamine B3 est de courte durée, il faut donc la consommer au maximum 24 à 48 heures avant l’exposition au soleil », explique Lara Camillo, de l’unité de dermatologie de l’Université Maggiore della Carità, auteur de l’étude.

A ne pas manquer

Articles associés