Quels sont les bienfaits du sport sur l’organisme ?

Vous détestez courir, n’aimez pas la natation, et aimez encore moins les séries de squats que s’empresse de faire tous les soirs votre partenaire ? Pourtant, l’activité physique apporte de nombreux bienfaits à l’organisme. Tant pour le corps que pour le cerveau, le sport est un véritable médicament naturel.

Les bienfaits du sport sur notre corps

Une activité physique régulière améliore l’endurance, la souplesse ou encore la résistance. Des choses simples qui peuvent a priori paraître anodines et sans trop d’importance. Mais les bienfaits du sport sont loin de s’arrêter là.

Avoir une activité sportive régulière diminue le risque d’hypertension artérielle jusqu’à 50%, ou encore le risque de maladie cardio-vasculaire. Le sport permet également d’améliorer la performance du système pulmonaire, et avec cela le système respiratoire. Un bienfait qui en apporte un autre, puisque grâce à cela, l’ensemble du corps et des organes qui le composent seront mieux oxygénés.

L’activité sportive lutte également contre le surpoids et l’obésité – qui, eux, en revanche augmentent le risque cardio-vasculaire-. L’activité physique joue également un rôle dans la digestion. Lors d’une séance de sport, les muscles intestinaux se contractent. Ils favorisent alors l’absorption des nutriments par l’intestin et facilitent ainsi leur travail… et le transit. De même, lors d’une séance de sport intense, la transpiration sera plus importante et l’organisme rejettera ainsi ses déchets par les pores de la peau.

Le risque de diabète est réduit sur les sujets pratiquant une activité physique régulière. Tout comme le risque de certains cancers. On compte, à titre d’exemple, une diminution de 18% des cancers du colon grâce aux activités sportives.

Grace au sport, les os deviennent aussi plus robustes. Ce qui prévient les lombalgies ou encore les rhumatismes inflammatoires et arthrites.

Et, en accumulant l’ensemble des bienfaits amenés par une activité physique régulière, les scientifiques sont en mesure d’assurer que la pratique du sport lutte contre le vieillissement. Pour les individus d’un certain âge, réalisant deux à trois heures de sport par semaine, l’espérance de vie pourrait être reculée de cinq années.

Les bienfaits du sport sur notre cerveau

bienfaits du sport sur notre cerveau

Le sport apporte énormément à notre organisme mais aussi et surtout à notre cerveau. Lors d’une séance de sport, le cerveau libère endorphines et enképhalines. Ces hormones du bonheur vont avoir un effet sur la bonne humeur du sujet. Ils vont également diminuer les états de stresse, d’anxiété et de dépression.

La pratique du sport apporte également une meilleure estime de soi. Elle améliore la mémoire à long terme, ainsi que l’attention et la capacité d’analyse. En effet, les neurones seraient plus efficaces chez un individu sportif selon des études menées. Une bonne nouvelle pour les enfants et adolescents en plein apprentissage.

Mais le sport peut également contribuer à diminuer le taux de mortalité des malades d’Alzheimer, ou tout autre dégénérescence du cerveau.

Et, quoi qu’il arrive, réaliser une activité sportive est une véritable coupure dans le quotidien de chacun. Il est donc presque indispensable à la sérénité dont le cerveau à besoin.

Quel sport pour quel bienfait ?

Tous les sports et toutes les manières de bouger sont bonnes à prendre. Cependant, en cas de grossesse, de handicap ou de trouble spécifique, une consultation chez un médecin sera la bienvenue pour trouver le sport qui convient et éviter les contre-indications.

Pour améliorer les fonctions cardiaques et l’endurance, l’idéal est de choisir la course à pied. Pour débuter, il ne sert à rien de foncer. Il suffit de courir à son rythme en s’imposant des séances d’une vingtaine de minutes pour commencer. Lorsque le corps commence à être essoufflé, alors il suffit de marcher rapidement, puis de recommencer à trottiner. La course à pied permet de réduire les risques cardio-vasculaire. Elle est aussi très utile pour la perte de poids et pour le transit intestinal.

La natation arrive en numéro deux des sports à pratiquer. Il est bon pour les fonctions cardiaques et respiratoires, ainsi que pour le dos. L’ensemble du corps travaille lors d’une séance de natation. Mais pour muscler en particulier les jambes et fessiers, il suffit d’ajoutez des palmes au pied du nageur. Pour muscler les abdos, il faudra saisir une planche et allonger les bras vers le haut.

Le roller et le vélo permettent quant à eux de travailler l’endurance, ainsi que le renforcement musculaire.

Et pour ceux qui ne choisiraient un sport que pour réduire leur anxiété, l’équitation, la danse, le tir à l’arc ou encore l’escalade peuvent être de très bons compromis.

Mais la liste est longue : judo, boxe, danse, pilates, step, basket-ball, … À chacun son sport ! Et pas besoin d’être un as de la course à pied pour recevoir les bienfaits des séances de sport. Partir au travail à pied ou à vélo dès lors que cela est faisable est déjà un bon début. Prendre les escaliers au lieu de les fuir et de courir vers l’ascenseur l’est aussi.

À quelle fréquence faut-il faire du sport ?

Pour en voir les bienfaits, il faut avoir une pratique régulière du sport. L’idéal ? Des séances 2 à 3 fois par semaine pour une pratique de trente minutes à une heure à chaque fois. Bien sûr, le nombre de séances et leur durée sont adaptables en fonction de l’âge de l’individu et de sa condition physique.

Pour travailler l’ensemble du corps, l’idéal encore une fois et d’alterner entre du cardio et du renforcement musculaire. Ainsi, on peut imaginer deux séances de courses à pied par semaine, combinées à une séance de pilates.

Rien ne sert en tout cas de vouloir trop en faire dès le début, au risque de se décourager. Les séances de sport se doivent d’être régulières, mais pourront augmenter en intensité et en durée au fur et à mesure des mois. Les plages de repos doivent par ailleurs rester obligatoire entre chaque séance, puisque le corps et les muscles en ont besoin pour se remettre de l’effort.

Attention cependant, les séances d’activités physiques régulières ne font pas tout. À cela doivent évidemment s’ajouter une bonne hydratation et une alimentation saine et correcte.

A ne pas manquer

Selon une étude, les enfants souffrent davantage de dyslexie émotionnelle

Les enfants dyslexiques présentent des réactions émotionnelles plus fortes et plus réactives que les enfants sans dyslexie, selon une nouvelle étude menée par des...

Le « Nez » électronique détecte le cancer et d’autres maladies dues aux odeurs de l’air expiré

Des solutions conçues pour faire l'analyse des gaz respiratoires, ceux que nous expulsons lorsque nous respirons, sont développées par une équipe de chercheurs du...

Virus qui « tue » le cancer du côlon en activant le système immunitaire créé par les scientifiques…

Un virus qui peut aider à tuer les cellules cancéreuses pourrait un jour améliorer la capacité du système immunitaire à réagir afin d'éradiquer les...

Articles associés

Selon une étude, les enfants souffrent davantage de dyslexie émotionnelle

Les enfants dyslexiques présentent des réactions émotionnelles plus fortes et plus réactives que les enfants sans dyslexie, selon une nouvelle étude menée par des...

Le « Nez » électronique détecte le cancer et d’autres maladies dues aux odeurs de l’air expiré

Des solutions conçues pour faire l'analyse des gaz respiratoires, ceux que nous expulsons lorsque nous respirons, sont développées par une équipe de chercheurs du...

Virus qui « tue » le cancer du côlon en activant le système immunitaire créé par les scientifiques…

Un virus qui peut aider à tuer les cellules cancéreuses pourrait un jour améliorer la capacité du système immunitaire à réagir afin d'éradiquer les...