Cuivre, or, argent : oligo-éléments pour renforcer ses défenses immunitaires

En grec, le mot “oligo” signifie peu. L’oligo-élément est une substance minérale essentielle, en très faible quantité, dans notre organisme. Sa présence aide à la croissance et au fonctionnement normal de notre corps. Un corps sans oligo-éléments, c’est un moteur de voiture qui n’a pas l’étincelle nécessaire à son démarrage.

On dit de certains oligo-éléments qu’ils sont essentiels. En fonction de leur dose d’apport, leur effet est différent. Une trop grande quantité est toxique pour l’organisme qui le contient tandis qu’une trop petite quantité provoque une carence.

Fer, cuivre, zinc, fluor, vous connaissez certainement déjà un bon nombre des oligo-éléments indispensables au corps. Mais savez-vous que pour chaque trouble vous pouvez trouver un ou plusieurs oligo-éléments qui le soigne ?

L’hiver est à nos portes, il est grand temps de nous tourner vers trois oligo-éléments qui se révèlent être vos alliés en cette période frileuse de l’année: Cuivre, or et argent

Cuivre, or et argent : un trio de choc pour booster vos défenses immunitaires

Le cuivre, l’argent et l’or constituent les trois oligo-éléments nécessaires en hiver. Ils vous donnent un coup de pouce et vous permettent de vous défendre des mauvais virus : rhume, grippe et bactéries en tout genre.

On les retrouve rarement naturellement dans notre organisme. Ce trio de choc est capable de stimuler nos défenses immunitaires et lutter contre les coups de mou ou la fatigue. Ils nous aident même à garder un moral d’acier !

C’est pourquoi, en hiver, si vous êtes du genre à être malade de façon répétitive, il peut être bon de prendre des oligo-éléments correspondant à ces troubles de la santé.

Le cuivre, un oligo-élément aux vertus multiples

Le cuivre a des vertus anti-inflammatoires, anti-infectieuses et anti-oxydantes. Son rôle est multiple :

  • aider dans l’entretien du cartilage des os (minéralisation osseuse) ;
  • lutter contre les infections et booster les défenses immunitaires ;
  • permettre le bon fonctionnement du cœur ;
  • contribuer au métabolisme de plusieurs nutriments : glucides, lipides et fer ;
  • aider dans la production de la mélanine, ce pigment qui protège la peau du soleil ;
  • contribuer à certaines réactions enzymatiques dans le corps.

En cas de rhume ou d’état grippal, l’oligothérapie recommande le cuivre en traitement d’appoint car il contribue au fonctionnement normal du système immunitaire.

Quelle quantité de cuivre est nécessaire dans le corps ?

Dans l’organisme d’un adulte, on retrouve le cuivre en faible quantité : environ 100 mg. Une carence en cuivre dans le régime alimentaire pendant un temps prolongé, surtout en pleine période de croissance, entraîne une anémie et a pour effet d’augmenter le risque de maladies cardio-vasculaires.

Dans quels aliments puiser le cuivre ?

Le cuivre se retrouve dans beaucoup d’aliments. Certains offrent néanmoins une teneur plus riche en cuivre que d’autres. Parmi eux, citons : le foie, les huîtres, les crustacés, le chocolat, les noix et les produits laitiers. La levure de bière, la volaille et les légumes secs contribuent aussi à un bon apport.

Une femme adulte peut trouver son apport journalier nécessaire en cuivre dans : 100 grammes de crevettes + un petit avocat + 100 grammes de lentilles cuites.

L’argent : antivirus par excellence !

Tout comme l’or, cet oligo-élément n’est pas présent naturellement dans le corps. On dit donc de lui qu’il est non essentiel.

L’argent est bactéricide, c’est l’antivirus par excellence ! Ses propriétés anti-infectieuses et anti bactériennes sont prouvées.

Il est, en effet, capable de bloquer la reproduction des bactéries et combat les virus. Sa constitution lui permet d’augmenter la perméabilité des membranes des bactéries et de multiplier l’efficacité des antibiotiques.

C’est pour toutes ces raisons que l’argent est souvent indiqué en cas d’infections de la zone ORL (zone otorhinolaryngologique), en combinaison avec le cuivre et le bismuth (maux de gorge, pharyngite…).

Le saviez-vous ? L’oligo-élément “argent” est aussi très prisé dans la lutte contre la fatigue et la prévention des infections virales.

L’or : efficace en cas de cou de mou

L’or non plus n’est pas un élément présent naturellement dans l’organisme. On ne le retrouve donc dans aucun aliment.

Généralement, les oligothérapeutes se servent de l’or chez des patients souffrant de rhumatismes inflammatoires.

Néanmoins, ses propriétés anti-infectieuses lui permettent de stimuler les défenses immunitaires et l’action des globules blancs en cas d’infection virale ou bactérienne.

C’est pourquoi l’or est aussi souvent utilisé en oligothérapie, en combinaison avec le cuivre et l’argent pour augmenter son efficacité. La personne peut alors mieux récupérer de son infection.

Intéressant : l’or est souvent perçu comme un booster d’énergie capable de remonter notre tonus. Il nous permet alors de résister à la fatigue due au stress ou à une infection. Idéal pour les baisses de forme en automne/hiver !

Comment prendre les oligo-éléments cuivre-or-argent ?

oligo-élément

Comme vous le voyez, il est difficile d’obtenir tous les oligo-éléments dont vous avez besoin simplement via votre alimentation. Surtout le trio cuivre-or-argent.

Sachez que les oligo-éléments se trouvent également dans le sol, dans l’eau que vous buvez, dans les aliments frais que vous mangez. En fonction de votre situation, vous constatez, peut-être, que votre organisme reçoit (ou non) tous les oligo-éléments nécessaires à son bon fonctionnement.

Néanmoins, en vous tournant vers l’oligo-thérapie vous voyez que ces trois oligo-éléments peuvent être utilisés en traitement de fond préventif, dès l’automne.

Prenez chacun d’eux, deux à trois fois par semaine et pendant au moins trois mois.

En cas de rhume ou autre infection hivernale, votre oligo-thérapeute peut augmenter votre dose (deux fois par jour) pendant quelques jours, pour soutenir vos défenses.

Le trio cuivre-or-argent aide aussi les personnes souffrant d’infections ORL chroniques (angines, sinusites…). Il peut-être associé au soufre, qui participe à la régénération des muqueuses du nez et de la gorge.

Les oligo-éléments agissent à la perfection sur du long terme

Notez bien que ce n’est pas parce que vous prenez aujourd’hui ces oligo-éléments que vous allez directement vous sentir en pleine forme. Le trio cuivre-or-argent ne constitue pas des vitamines : il n’exerce donc pas le même effet sur votre organisme. Les oligo-éléments travaillent, eux, de manière durable. Ils boostent votre immunité et vous permettent de vous sentir plus fort en cas de fatigue.

C’est pour cela qu’on les prescrit en cas de convalescence par exemple.

Veillez à toujours suivre l’avis d’un spécialiste pour ne pas cumuler les oligo-éléments avec des compléments alimentaires… Leur effet serait alors tout sauf efficace !

Vous l’avez certainement compris : plus question de passer un hiver sans ce trio de choc !

A ne pas manquer

Découverte de composés dans le thé vert, la noix de muscade de raisin et le cacao qui peuvent bloquer les nouveaux coronavirus

Certains composés chimiques présents dans certains aliments ou boissons peuvent être utiles pour combattre le SRAS-CoV-2, le virus COVID-19, selon une étude réalisée par...

Syndrome néphrotique, nouveau traitement avec stimulation électrique et choc thermique

De faibles chocs de courant électrique pulsé combinés à la chaleur peuvent être très utiles pour obtenir des effets anti-inflammatoires et antifibrotiques dans les...

C’est ainsi que le nouveau coronavirus peut atteindre le cerveau.

Il a déjà été reconnu que COVID-19 n'est pas seulement une maladie respiratoire : le virus peut se propager à de nombreuses autres zones...

Articles associés

Découverte de composés dans le thé vert, la noix de muscade de raisin et le cacao qui peuvent bloquer les nouveaux coronavirus

Certains composés chimiques présents dans certains aliments ou boissons peuvent être utiles pour combattre le SRAS-CoV-2, le virus COVID-19, selon une étude réalisée par...

Syndrome néphrotique, nouveau traitement avec stimulation électrique et choc thermique

De faibles chocs de courant électrique pulsé combinés à la chaleur peuvent être très utiles pour obtenir des effets anti-inflammatoires et antifibrotiques dans les...

C’est ainsi que le nouveau coronavirus peut atteindre le cerveau.

Il a déjà été reconnu que COVID-19 n'est pas seulement une maladie respiratoire : le virus peut se propager à de nombreuses autres zones...