Que manger et quels aliments éviter quand on a une hernie hiatale ?

Elles affectent environ 60 % des personnes de plus de 60 ans et sont donc très courantes. Les hernies hiatales ne provoquent généralement pas de symptômes visibles mais les patients en souffrant se plaignent d’indigestion et de reflux gastro-œsophagien.

Certains ajustements alimentaires et de mode de vie peuvent alors s’avérer nécessaires.

Des antiacides et des anti sécrétoires permettent de diminuer l’acidité gastrique.On procède aussi, dans certains cas, à une intervention chirurgicale afin de repositionner l’estomac dans l’abdomen et de resserrer l’orifice hiatal.

Dans cet article, nous vous expliquons ce qu’est la hernie hiatale et ses origines. Ensuite, nous vous proposons une façon d’adapter votre alimentation avec les aliments à consommer et ceux à éviter afin de réduire ces symptômes gastriques qui, il faut bien l’avouer, sont souvent inconfortables.

Qu’est-ce qu’une hernie hiatale ?

En médecine, on dit qu’une personne souffre d’une hernie hiatale quand une partie de son estomac remonte à travers l’orifice œsophagien (appelé hiatus œsophagien) de son diaphragme.

Le rôle de l’hiatus est important car il permet à l’œsophage de traverser le diaphragme. Il aide ainsi au transport des aliments vers l’estomac.

Si cet orifice s’élargit, une partie (ou la totalité) de l’estomac peut remonter et créer ainsi une hernie hiatale.

On rencontre deux types de hernie hiatale

types de hernie hiatale 

Une hernie par glissement

C’est ce qui arrive dans 90 % des cas. La partie haute de l’estomac (le cardia) glisse, quitte l’abdomen et se retrouve dans le thorax.

Une hernie par roulement

Dans ce cas, la grosse tubérosité de l’estomac passe à travers l’orifice du diaphragme.

Ce type de hernie est souvent asymptomatique. Mais sachez qu’elle a tendance à augmenter en volume. Elle peut alors être associée à des complications telles que des difficultés respiratoires.

Origine d’une hernie hiatale

Les spécialistes pensent qu’une hernie hiatale peut être due à un étirement des bandes de tissu situées entre l’œsophage et le diaphragme au niveau du hiatus.

Ce qui est cliniquement prouvé, c’est que les patients en surpoids ou qui fument sont souvent touchés. Plus les femmes que les hommes.

Une lésion ou une malformation peuvent aussi être à l’origine d’une hernie hiatale.

Pourquoi une hernie hiatale cause des brûlures d’estomac ?

Il est très fréquent d’entendre qu’une personne atteinte d’une hernie hiatale ressente des brûlures d’estomac et souffre d’une indigestion acide.

Il est vrai que dans cette situation, les acides gastriques remontent plus facilement dans l’œsophage : le tube qui transporte la nourriture de la gorge à l’estomac. Cela provoque alors une désagréable sensation de brûlure dans la gorge et la poitrine.

Les symptômes sont encore plus fréquents quand le patient s’allonge après avoir mangé.

Alors, que manger en cas d’hernie hiatiale?

C’est prouvé : l’alimentation joue un rôle important dans le contrôle des brûlures d’estomac. Ainsi, les aliments qui contiennent peu (ou pas) d’acidité réduisent la probabilité et la gravité des symptômes d’une hernie hiatale.

Il faut donc aller vers un choix alimentaire non-acide avec des aliments peu transformés et riches en fibres alimentaires.

Les fruits et légumes

  • haricots ;
  • pois ;
  • carottes ;
  • brocolis ;
  • asperges ;
  • artichauts ;
  • fruits et jus de fruits non-acides (bananes, pommes…)

Autres aliments peu acides

  • noix et graines entières ;
  • céréales (flocons d’avoine), pain, riz (et gâteaux de riz) , pâtes et craquelins, Bretzels et croustilles (cuites au four) ;
  • cannelle, gingembre, coriandre ;
  • thé sans caféine, idéalement le thé vert ;
  • vinaigre de cidre de pomme.

Les protéines

Consommer des aliments riches en protéines permet de stimuler la sécrétion de gastrine et d’augmenter la pression du sphincter.

Les protéines maigres se retrouvent dans les viandes maigres (poulet sans peau, viande avec peu de gras visible, dinde hachée au lieu du bœuf haché), les poissons maigres, le tofu.

Les produits laitiers faibles en gras et non sucrés sont aussi à inclure dans votre alimentation.

D’autres idées pour sortir de votre quotidien

Le saviez-vous ? Les aliments fermentés ou riches en probiotiques (bactéries gastriques qui neutralisent l’acide) réduisent aussi les symptômes ! Ce sont des aliments qu’il convient de mettre dans son assiette en cas d’hernie hatiale.

Tournez-vous donc vers ces aliments différents :

  • le mets coréen Kimchi ;
  • la boisson kéfir ou kombucha ;
  • la choucroute ;
  • le fromage miso japonais ;
  • le tempeh à base de soja ;
  • le Babeurre (ou lait de baratte) ;
  • le natto à base de graines de soja fermentées.

Notez néanmoins que chaque personne tolère la nourriture différemment. Il est donc possible que des aliments conseillés ne conviennent pas à certains patients et soient la cause d’un inconfort.

Nous vous conseillons de toujours tenir un journal alimentaire dans lequel vous notez ce que vous mangez et ce qui passe bien ou pas.

Cela vous permet de déterminer le régime le mieux adapté à votre organisme.

Quels sont les aliments à bannir en cas de hernie hiatale ?

Les aliments acides, riches, huileux ou avec des conservateurs affaiblissent le sphincter œsophagien inférieur. Ils facilitent la remontée des acides gastriques dans l’œsophage et sont la cause de brûlures d’estomac, ballonnements, gaz et régurgitations.

Les aliments à proscrire en cas d’hernie hatiale :

  • aliments frits et gras, fast-foods ;
  • viande rouge et charcuterie ;
  • caféine : thé, café et alcool ;
  • cacao / chocolat ;
  • grandes quantités d’huiles de cuisson et de beurre ;
  • ail, oignons, oignons verts, échalotes et ciboulette ;
  • poireaux et concombres ;
  • produits laitiers riches en matières grasses : lait entier, crème glacée et crème ;
  • aliments salés et épicés ;
  • agrumes : oranges, pamplemousses, citrons, jus de canneberge et limonade ;
  • menthe poivrée et menthe verte ;
  • aliments à base de tomates : sauce à spaghetti, pizza, chili, salsa et jus de tomate.

Nos derniers conseils à suivre en cas de hernie hiatale

  • Ne mangez pas de grosses quantités. Mangez plutôt des petites portions, plus fréquemment. Par exemple cinq à six repas plutôt que deux gros repas.
  • Prenez votre temps en mangeant car ingurgiter votre repas rapidement aggrave vos symptômes de brûlures.
  • Après le repas, évitez pendant deux à trois heures, de vous coucher, de vous pencher en avant ou de porter des objets lourds.
  • Portez des vêtements amples afin de ne pas exercer de pression sur votre estomac.
  • Nous vous conseillons aussi d’élever la tête de votre lit pendant le sommeil.
  • En cas de surcharge pondérale, une perte de poids est obligatoire.
  • De plus, si vous fumez, l’arrêt (ou la limitation) du tabac est indispensable à votre bien-être.

A ne pas manquer

Le « Nez » électronique détecte le cancer et d’autres maladies dues aux odeurs de l’air expiré

Des solutions conçues pour faire l'analyse des gaz respiratoires, ceux que nous expulsons lorsque nous respirons, sont développées par une équipe de chercheurs du...

Virus qui « tue » le cancer du côlon en activant le système immunitaire créé par les scientifiques…

Un virus qui peut aider à tuer les cellules cancéreuses pourrait un jour améliorer la capacité du système immunitaire à réagir afin d'éradiquer les...

Une femme qui a eu le COVID-19 pendant sa grossesse accouche d’un bébé avec des anticorps protecteurs

Un bébé est né avec des anticorps protecteurs contre le COVID-19 d'une mère qui avait été infectée par son virus, le SRAS-CoV-2, pendant sa...

Articles associés

Le « Nez » électronique détecte le cancer et d’autres maladies dues aux odeurs de l’air expiré

Des solutions conçues pour faire l'analyse des gaz respiratoires, ceux que nous expulsons lorsque nous respirons, sont développées par une équipe de chercheurs du...

Virus qui « tue » le cancer du côlon en activant le système immunitaire créé par les scientifiques…

Un virus qui peut aider à tuer les cellules cancéreuses pourrait un jour améliorer la capacité du système immunitaire à réagir afin d'éradiquer les...

Une femme qui a eu le COVID-19 pendant sa grossesse accouche d’un bébé avec des anticorps protecteurs

Un bébé est né avec des anticorps protecteurs contre le COVID-19 d'une mère qui avait été infectée par son virus, le SRAS-CoV-2, pendant sa...