Légère stabilisation de la courbe d’infection dans le monde

La courbe des infections à coronavirus dans le monde semble montrer une certaine stabilisation après plusieurs semaines de hausse rapide et alors qu’elle est proche d’atteindre 20 millions de diagnostics positifs, selon l’Organisation mondiale de la santé.

En l’absence des résultats de ce dimanche, 280 000 cas ont été enregistrés chaque jour au cours des deux derniers jours, alors qu’il y a une semaine, le chiffre était proche de 300 000 (depuis juin, les chiffres les plus élevés se produisent généralement le week-end). Une légère baisse de la courbe d’infection dans le monde.

Cela signifie que la courbe en dents de scie que la pandémie a montrée ces derniers mois est sur une tendance à la baisse pour la première fois depuis le début de l’été dans l’hémisphère nord et de l’hiver dans le sud.

Le nombre de décès depuis le début de la pandémie est maintenant de 722 285, après que plus de 6 500 aient été signalés le jour dernier.

L’Amérique, la région la plus touchée

Les Amériques restent la région la plus touchée au monde, avec 10,4 millions de cas et 385 000 décès (212 000 en Amérique latine), tandis que l’Europe est la deuxième plus touchée avec 3,5 millions d’infections et 216 000 décès.

Ils sont suivis par l’Asie du Sud (2,5 millions de cas), le Moyen-Orient (1,6 million), l’Afrique (884 000) et l’Asie de l’Est qui, bien qu’étant la région d’origine de la pandémie, dans la ville chinoise de Wuhan, est la moins touchée avec 365 000 infections.

Les nouvelles infections quotidiennes semblent s’être stabilisées dans les Amériques à environ 150 000, se développent en Europe, où de nombreuses flambées ont eu lieu, et augmentent fortement en Asie du Sud ainsi qu’au Moyen-Orient, après des semaines de déclin dans cette dernière région.

Les États-Unis restent le pays le plus touché au monde – avec 4,8 millions de cas selon les données de l’OMS (plus de 5 millions selon l’université Johns Hopkins) et 159 000 décès – suivis par le Brésil avec près de trois millions d’infections et 100 000 décès.

L’Inde est le troisième pays avec le plus grand nombre de cas (2,1 millions), suivie de la Russie et de l’Afrique du Sud, mais dans la liste des décès, la troisième place est occupée par le Mexique, avec plus de 51 000 décès, et après lui, par le Royaume-Uni (46 000) et à nouveau le territoire indien (43 000).

Parmi les dix pays les plus infectés dans le monde, on trouve également le Pérou (463 000), le Chili (371 000) et la Colombie (367 000), tandis que l’Espagne occupe la onzième place avec 314 000, après avoir dépassé le Royaume-Uni.

Les chiffres des autorités sanitaires nationales, qui ne sont pas compilés par l’OMS, indiquent que 12,7 millions de personnes, soit près des deux tiers du total, se sont déjà remises de la maladie, tandis que 1 % des personnes encore malades (64 000 sur 6,3 millions) sont dans un état grave ou critique.

A ne pas manquer

Articles associés