Pourquoi devrions-nous commencer à prendre de la rhubarbe

La rhubarbe est une plante herbacée présente en toutes saisons, principalement utilisée comme digestif. Utilisé depuis 2700 avant J.-C. en Chine, il est originaire du Tibet et de la Chine elle-même, mais aujourd’hui il est répandu dans le monde entier. Parce que les bienfaits de la rhubarbe sont nombreux. À quoi sert donc la rhubarbe ? Nous l’expliquons ici.

Qu’est-ce que la rhubarbe ?

La rhubarbe appartient à la famille des Polygonacées et pousse à l’état sauvage toute l’année en Europe et en Asie. Elle comprend environ 60 espèces très répandues et a l’apparence du céleri, avec des côtes verticales qui s’étendent sur toute la longueur et culminent en grandes feuilles vertes, sauf pour le goût amer : l’espèce de rhubarbe la plus connue est la rhubarbe chinoise (Rheum palmatum).

Le nom « rhubarbe » vient du grec et signifie plante barbare, précisément parce qu’elle est originaire du Tibet et de la Chine. Les propriétés de la rhubarbe sont vraiment innombrables : cette plante est riche en sels minéraux, notamment en calcium, fer, phosphore, magnésium et sélénium, et contient de nombreuses vitamines B, K et J ainsi que du bêta-carotène.

Propriétés de la rhubarbe

Pour l’alimentation, la partie comestible et la plus utilisée est la tige rougeâtre qui est excellente pour les confitures ou comme additif dans les boissons toniques-digestives. Il faut cependant faire attention à l’utilisation des feuilles : celles-ci, en effet, en raison de leur teneur élevée en acide oxalique, irritent la muqueuse intestinale et favorisent la formation de calculs rénaux. Et ce n’est pas tout. L’utilisation des feuilles à fortes doses est même toxique. Lorsqu’elle est prise à faible dose, la rhubarbe a plusieurs propriétés.

Les principales propriétés de la rhubarbe sont les suivantes :

  • Digestive, car elle stimule la sécrétion des sucs gastriques et de la bile grâce à la présence de la reina
  • Astringent, car il contient des tanins
  • Laxatif, grâce aux anthraquinones, en quantités plus élevées
  • Minceur, car c’est l’un des légumes les moins caloriques et il stimule également le métabolisme des graisses
  • Antiage
  • Améliore la circulation sanguine grâce au fer et au cuivre
  • Favorise la réduction du cholestérol
  • Utile en cas de brûlures et de blessures
  • Protège les os grâce à la vitamine K et au calcium

Quand et comment prendre de la rhubarbe

D’une manière générale, il ne doit être pris qu’en présence d’épisodes occasionnels de constipation, car l’utilisation continue de cette plante entraîne une accoutumance, ce qui réduit son efficacité et aggrave la constipation. En effet, il est recommandé de ne pas dépasser une consommation supérieure à 8/10 fois en continu, mais de conserver de 2 à 4 mg par kilo de poids corporel avec une consommation le soir. La rhubarbe peut être prise comme :

  • Teinture mère
  • Extrait sec nébulisé
  • Infusion, préparée avec 5 gr de rhubarbe séchée et 2 gr de bicarbonate de sodium
  • Liqueur, excellent digestif

A quoi faut-il faire attention ?

La plupart des contre-indications de la rhubarbe, comme mentionné ci-dessus, sont liées à son utilisation excessive qui provoque des effets contraires à ceux attendus.

Elle va d’un effet hautement laxatif, entraînant la perte alarmante de nombreux liquides, à un effet parfois dangereusement toxique. Pour les personnes souffrant de problèmes gastro-intestinaux (colite), les enfants de moins de deux ans, les femmes enceintes et allaitantes, l’utilisation de cette racine n’est pas recommandée.

La meilleure solution ? Laissez-vous guider par votre médecin et respectez les doses créées ad hoc.

A ne pas manquer

Cannabidiol contre la dépendance au cannabis ?

Il peut sembler paradoxal qu'une solution possible à la dépendance au cannabis vienne d'un "ingrédient" du cannabis lui-même : le Cannabidiol (CBD), la deuxième...

Vaccin contre les covariables : à quoi faut-il s’attendre ?

Le vaccin est le mot magique dans lequel nous plaçons tout espoir de reprendre les anciennes habitudes pré-coviales. Oui, mais combien et surtout quelles...

7 types aliments qui augmentent les douleurs

C’est bien connu, « on devient ce que l’on mange ». Beaucoup vous le diront. Alors il est important de soigner son alimentation. Mais il l’est...

Comment soigner un orgelet de manière naturelle?

Peut-être avez-vous déjà eu un petit bouton de couleur rouge à la base de vos cils ? Appelé orgelet – ou compère loriot - ce...

Articles associés

Cannabidiol contre la dépendance au cannabis ?

Il peut sembler paradoxal qu'une solution possible à la dépendance au cannabis vienne d'un "ingrédient" du cannabis lui-même : le Cannabidiol (CBD), la deuxième...

Vaccin contre les covariables : à quoi faut-il s’attendre ?

Le vaccin est le mot magique dans lequel nous plaçons tout espoir de reprendre les anciennes habitudes pré-coviales. Oui, mais combien et surtout quelles...

7 types aliments qui augmentent les douleurs

C’est bien connu, « on devient ce que l’on mange ». Beaucoup vous le diront. Alors il est important de soigner son alimentation. Mais il l’est...

Comment soigner un orgelet de manière naturelle?

Peut-être avez-vous déjà eu un petit bouton de couleur rouge à la base de vos cils ? Appelé orgelet – ou compère loriot - ce...