Comment traiter naturellement une kératose séborrhéique ?

La kératose séborrhéique est une maladie de peau qui se rencontre principalement chez les sujets de + de 50 ans et chez les personnes âgées. Elle se caractérise par des petites verrues brunes qui peuvent se développer sur certaines parties du corps. Bien qu’elle soit inesthétique, la kératose séborrhéique est bénigne et non-cancéreuse. Le traitement dermatologique repose sur un curetage ou de la cryothérapie. Cependant, il est tout à fait possible de soigner cette lésion cutanée avec un traitement naturel.

Kératose séborrhéique : qu’est-ce que c’est ?

La kératose séborrhéique est une tumeur épithéliale bénigne qui se caractérise par une papule ou une plaque pigmentée de couleur brun clair de forme ovale ou arrondie. Son aspect est verruqueux, granuleux et la surface de la lésion se recouvre d’un film gras. La papule est bien délimitée et peut atteindre plusieurs centimètres.

La kératose séborrhéique se loge plus généralement sur les zones corporelles produisant du sébum en forte quantité. C’est-à-dire, le visage, le cou, la poitrine et le dos. Cette lésion cutanée peut apparaître également au niveau des plis de laine, des plis mammaires et autour du mamelon. Contrairement à une verrue ordinaire, elle n’atteint pas les mains, les pieds et les muqueuses.

Cette tumeur bénigne est une excroissance de la peau contentant des kératinocytes, des mélanocytes et des kystes épidermiques. Elle ne doit plus être considérée comme une verrue, car son origine n’est pas due à un virus de type papillomavirus HPV.

La kératose séborrhéique est habituellement asymptomatique. Cependant, il est possible de constater une rougeur congestive de la peau, une démangeaison chronique, des croûtes autour et au-dessus de la papule et des saignements. Cette lésion épithéliale peut être unique ou se développer à grande échelle sur les zones de prédisposition.

Quelles sont les origines ?

Cette tumeur bénigne est très fréquente chez les personnes âgées et se développe dès l’âge de 50 ans. Même si les facteurs restent encore inconnus, l’hérédité jouerait un rôle dans l’apparition de la kératose séborrhéique. Elle est principalement due à une surproduction de kératine et à une augmentation de la couche cornée dans l’épiderme. La kératose séborrhéique est également liée au vieillissement cutané. Les peaux claires seraient plus touchées par cette affection.

La verrue séborrhéique est-elle dangereuse ?

Cette affection dermatologique est sans gravité pour la santé, elle n’est pas cancéreuse et se développe seulement à la surface de la peau. Cependant les kératoses séborrhéiques peuvent coexister avec d’autres tumeurs cutanées bénignes (naevus, acrochordons, hyperplasie sébacée…) ou malignes (mélanome, carcinome épidermoïde ou basocellulaire…). Il est donc préférable de consulter un dermatologue afin d’avoir un examen médical complet et approfondi.

En cas d’apparition soudaine de kératoses séborrhéiques sur la surface de la peau, il est impératif de prendre rendez-vous avec votre médecin, car cette réaction peut être rattachée à une tumeur maligne interne pouvant être associée à des carcinomes gastro-intestinaux ou pulmonaires.

Les huiles essentielles pour soigner naturellement ce type de verrues

L’huile essentielle d’encens

huile essentielle d’encens contre les kératose séborrhéique

Riche en principes actifs, l’huile essentielle d’encens est fréquemment utilisée pour les problèmes cutanés comme les ulcères de la peau, les plaies atones et les escarres. Une étude démontre que l’huile essentielle d’encens permet de réduire l’inflammation des tissus épidermiques et de favoriser la fabrication des fibroblastes, molécules intervenant dans la fabrication du collagène et de l’élastique et dans le processus cicatriciel de la peau. Par ailleurs, l’oliban (encens) intervient dans le contrôle de la production des cellules cutanées et permet de renforcer les défenses immunitaires.

Pour utiliser l’huile essentielle d’encens sur vos kératoses séborrhéiques, il suffit de mélanger 2 gouttes d’oliban dans une cuillère à soupe d’huile d’olive puis d’appliquer la préparation en massage circulaire sur la zone à traiter. Cette préparation convient aux papules étendues sur la poitrine, le dos et le visage. Le soin est à réaliser une fois par jour jusqu’à ce que les kératoses s’atténuent.

L’huile essentielle de romarin à verbénone

huile essentielle de romarin à verbénone

Le romarin à verbénone est très utilisé pour les problèmes de peau, car il détient des propriétés purifiantes et détoxifiantes. Il permet de nettoyer la peau des toxines et des déchets et d’améliorer l’oxygénation des tissus. Cette huile essentielle peut être employée pour le traitement des kératoses séborrhéiques puisqu’elle contient des agents qui agissent comme un kératolytique, produit indiqué dans le traitement des affections de la couche cornée de l’épiderme causées par un excès de kératine.

En application locale, le romarin à verbénone va exfolier la peau en douceur puis éliminer la surcharge de kératinocytes et favoriser le décollement de la papule sans risque de séquelle. Par ailleurs, il permet également d’éclaircir les taches de la peau présentes dans le cas des kératoses séborrhéiques.

Son utilisation est très simple. Dans un bol en verre, mélangez 2 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone avec une cuillère à soupe d’huile d’amande douce. À l’aide d’un coton-tige, déposez le liquide sur la ou les papules. Il est recommandé de réaliser ce remède 2 fois par jour, de préférence matin et soir sur une peau propre et sèche.

Avant d’utiliser une huile essentielle, nous vous recommandons d’effectuer un test allergène. Pour cela, versez deux gouttes dans le creux interne de votre bras. Si vous ne constatez pas de réactions cutanées (irritation, démangeaisons…) au bout de 48h, vous pouvez utiliser l’huile essentielle sans risque.

L’homéopathie : une solution naturelle alternative

Les granules de CINNABARIS

Le sulfate de mercure rouge est utilisé en dermatologie pour le traitement des affections bénignes de la peau. Il permet de calmer les prurits, les irritations cutanées et aide à réguler la production des cellules cutanées.

Le cinnabaris est recommandé dans le traitement des ulcères, des pustules, des bubons, des éruptions maculeuses et des verrues.

Pour traiter les kératoses séborrhéiques, il est recommandé de consommer 5 granules de Cinnabaris 9CH à faire fondre sous la langue 1 à 2 fois par jour. La prise de granules doit se faire un quart-heure avant le repas ou une heure après.

Afin de prévenir l’apparition des kératoses séborrhéiques, vous pouvez utiliser un gel douche au ph neutre à base d’hydrolat de citron ou de romarin. Un gommage doux une fois par semaine contenant 2 cuillères à soupe de sucre et 1 cuillère à soupe d’huile d’olive vous aide à nettoyer votre peau en profondeur et à éliminer les déchets organiques pouvant s’accumuler dans l’épiderme.

A ne pas manquer

Cannabidiol contre la dépendance au cannabis ?

Il peut sembler paradoxal qu'une solution possible à la dépendance au cannabis vienne d'un "ingrédient" du cannabis lui-même : le Cannabidiol (CBD), la deuxième...

Vaccin contre les covariables : à quoi faut-il s’attendre ?

Le vaccin est le mot magique dans lequel nous plaçons tout espoir de reprendre les anciennes habitudes pré-coviales. Oui, mais combien et surtout quelles...

7 types aliments qui augmentent les douleurs

C’est bien connu, « on devient ce que l’on mange ». Beaucoup vous le diront. Alors il est important de soigner son alimentation. Mais il l’est...

Comment soigner un orgelet de manière naturelle?

Peut-être avez-vous déjà eu un petit bouton de couleur rouge à la base de vos cils ? Appelé orgelet – ou compère loriot - ce...

Articles associés

Cannabidiol contre la dépendance au cannabis ?

Il peut sembler paradoxal qu'une solution possible à la dépendance au cannabis vienne d'un "ingrédient" du cannabis lui-même : le Cannabidiol (CBD), la deuxième...

Vaccin contre les covariables : à quoi faut-il s’attendre ?

Le vaccin est le mot magique dans lequel nous plaçons tout espoir de reprendre les anciennes habitudes pré-coviales. Oui, mais combien et surtout quelles...

7 types aliments qui augmentent les douleurs

C’est bien connu, « on devient ce que l’on mange ». Beaucoup vous le diront. Alors il est important de soigner son alimentation. Mais il l’est...

Comment soigner un orgelet de manière naturelle?

Peut-être avez-vous déjà eu un petit bouton de couleur rouge à la base de vos cils ? Appelé orgelet – ou compère loriot - ce...