USA : après le boom des maladies cardiaques, covid est en plein essor

Si nous pouvons désormais reconnaître les symptômes des personnes qui contractent la covariectomie, il existe un autre aspect moins connu de la pandémie qui concerne les conséquences du stress de cette période sur notre santé. Une étude publiée sur le réseau JAMA a montré une augmentation des maladies cardiaques, en particulier du syndrome dit du cœur brisé (plus techniquement, cardiomyopathie de stress) : dans deux hôpitaux de l’Ohio (États-Unis), d’un peu moins de deux cas pour cent de patients hospitalisés présentant des symptômes d’infarctus avant la pandémie, il est passé à près de huit pour cent pendant les mois de quarantaine. « Le Covid a provoqué des situations stressantes à différents niveaux dans le monde entier », explique le cardiologue Ankur Kalra, responsable de l’étude, « et nous commençons maintenant à en comprendre les conséquences.

Le studio. La recherche a examiné les données d’environ 2 000 patients : les chercheurs ont comparé les admissions en mars et avril 2020 avec celles de quatre groupes de contrôle pré-pandémique, constatant dans les données une augmentation du nombre de patients souffrant de cardiomyopathie de stress. Selon les auteurs, ces données confirment la présence d’un « mécanisme de stress indirect, psychologique, social et économique lié aux événements de la pandémie ».

Les hormones anti-stress « étourdissent » les cellules et inhibent temporairement leurs fonctions : si le cœur ne supporte pas la pression artérielle et ce sel, le syndrome peut être mortel.

Quel stress ! « Nous ne savons toujours pas comment ce mécanisme fonctionne dans le cerveau », a déclaré à Insider le psychiatre de Harvard Gerard Moeller à propos de ce syndrome. « Ce que nous savons, c’est que le cerveau réagit à des émotions intenses en libérant des hormones dans le cœur. » L’expert tient cependant à préciser qu’il ne s’agit pas d’un « stress normal de la vie quotidienne », mais de situations émotionnellement traumatisantes ».

Poulpe et cœur. Ce qui arrive physiquement au cœur s’explique par un autre des noms de ce syndrome, donné par les médecins japonais qui l’ont découvert : le syndrome de takotsubo, qui désigne en langue japonaise le gonflement du ventricule gauche du cœur, qui prend une forme similaire à celle d’un piège à pieuvre (tako-tsubo) utilisé par les pêcheurs japonais.

|

Jean-Pierre
Jean-Pierre
Médecin généraliste à la retraite après 32 ans d'exercice, je suis aussi passionné par l'évolution des outils technologiques comme internet. Ayant beaucoup plus de temps libre, j'ai lancé ce site internet afin de coupler mes deux passions : la médecine et les outils technologiques. Mon seul objectif est de partager mes connaissances au plus grands nombres et offrir un support ouvert à tous afin de partager les dernières actualités et innovations liées à la santé.

A ne pas manquer

Articles associés