Comment faire dégonfler une piqure de guêpe naturellement?

Le soleil est revenu, et avec lui, les guêpes sont de sortie. Quelques minutes après vous être fait piquer par une guêpe, un gonflement survient. Et la douleur, elle, ne s’en va pas. Il existe plusieurs remèdes naturels pour calmer et faire dégonfler une piqure de guêpe.

Les symptômes d’une piqure de guêpe

Contrairement à l’abeille, la guêpe garde son dard lorsqu’elle pique. Vous n’aurez alors pas à le retirer de votre peau. Mais la douleur est tout aussi intense et immédiate lors d’une piqure de guêpe, dû au venin injecté. Parfois, des démangeaisons accompagnent la douleur, voire une rougeur. Ainsi qu’un gonflement – appelé œdème local – plus ou moins important selon la zone du corps ou la piqure a été réalisée.

symptomes d'une piquere de guêpe

Ainsi, le gonflement sera plus important si la guêpe a piqué sa victime au niveau du visage : lèvre, nez, oreille, paupière. Une piqure dans la bouche ou dans la gorge peut être particulièrement dangereuse, puisque le gonflement peut conduire à un étouffement.

En cas de piqures multiples, les symptômes peuvent être plus importants. On peut dans ce cas-là noter des vomissements, de la diarrhée, des maux de tête ou une perte de connaissance.

Soigner et faire dégonfler une piqure de guêpe de manière naturelle

Après s’être fait piquer par une guêpe, il faut être réactif. Si l’insecte vous pique au niveau des mains, ôtez tout bijoux pour laisser le sang circuler correctement. La première chose à faire après cela est de désinfecter la piqure en la passant sous l’eau avec du savon, voire même passer de l’antiseptique. Mais il existe quelques remèdes de grand-mère pour soigner de manière naturelle une piqure de guêpe.

Une source de chaud puis de froid : le meilleure remède de grand-mère

Vous l’avez déjà entendu ? Et bien c’est la vérité. Après avoir été piqué par une guêpe, il est recommandé d’approcher une source de chaleur près de la piqure. Prenez ce que vous avez sous la main, comme un sèche-cheveux, de l’eau chaude, une flamme. Attention cependant à ne pas vous bruler. Ensuite, posez sur la piqure une source froide, comme un glaçon. La douleur et le gonflement devrait diminuer très rapidement.

L’huile essentielle de lavande

L’huile essentielle de lavande est préconisée en cas de piqure de guêpe, mais également d’abeille, de méduse, ou même en cas de brûlure. Pour l’utiliser, il suffit d’appliquer sur la zone de piqure deux gouttes d’huile essentielle de lavande. L’opération peut être renouvelée plusieurs fois. L’huile essentielle de lavande va soulager la douleur et favoriser sa disparition. Attention, son utilisation est en revanche déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes, ainsi qu’aux enfants en bas âge.

Le vinaigre de cidre ou le citron

Appliquer du vinaigre de cidre sur la piqure, à l’aide d’un coton, est aussi conseillé. C’est son Ph acide qui va venir neutraliser l’agent alcalin présent dans le venin de l’insecte. Les grands-mères, elles, découpaient également une rondelle de citron à appliquer sur la zone piquée. Ce qui peut être une variante si vous ne possédez pas de vinaigre de cidre à la maison.

L’aloe vera

C’est bien connu, l’aloe vera soigne tous les maux grâce à ses vertus anti-inflammatoires. Si vous possédez une plante chez vous, il suffit d’en couper une feuille et d’en récupérer le gel. Sinon, des tubes de gel d’aloe vera sont vendus en grandes surfaces. Après une piqure de guêpe, badigeonnez la zone piquée avec le gel de la plante.

Découvrez toutes les vertus de l’aloe vera avec notre article sur le démaquillant fait maison.

L’oignon et l’ail

Sur le même principe que la rondelle de citron, appliquer une rondelle d’oignon ou un morceau d’ail sur la piqure de guêpe peut s’avérer efficace. L’oignon comme l’ail ont tous les deux des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires.

Du miel

Pour soulager une piqure de guêpe, le miel fait partie de l’un des meilleurs remèdes naturels. Il est à la fois antibactérien et anti-inflammatoire, et va permettre d’apaiser la douleur de la piqure. Le mieux est encore d’utiliser du miel de lavande, en l’appliquant sur la zone piquée et en massant légèrement.

Du dentifrice

Un peu fou comme remède de grand-mère, on en convient. Mais après s’être fait piquer par une guêpe, déposer une noisette de dentifrice sur la piqure devrait réduire l’inflammation. S’il y a sensation de démangeaison après la piqure, une fois le dentifrice étalé sur celle-ci, l’envie de se gratter devrait disparaitre rapidement. L’opération peut être répétée au besoin quelques heures plus tard.

Des remèdes de grand-mère naturels pour soigner les piqures de guêpes, on pourrait en lister une centaine. A ceux-ci s’ajoutent les feuilles de menthe, feuilles de chou ou de cerfeuil. On peut notamment utiliser de l’eau très salée, le blanc d’un poireau, du cérumen d’oreille ou encore de l’urine.

Comment réagir si une personne allergique se fait piquer par une guêpe ?

Il peut arriver que certains soient allergiques aux piqures de guêpes. Dans ce cas-là, les réactions suite à une piqure sont beaucoup plus importantes et plus graves : difficultés respiratoires, nausées, gonflement important, … Si une personne allergique se fait piquer, il faut immédiatement prévenir un médecin, voire se rendre directement à l’hôpital le plus proche. Dans le pire des cas, composez le 18.

Il en est de même pour les personnes non allergiques dont les symptômes s’aggravent au fil des heures ou des jours. Une infection peut s’être développée suite à la piqure. Dans ce cas, il faut consulter un médecin.

A ne pas manquer

Selon une étude, les enfants souffrent davantage de dyslexie émotionnelle

Les enfants dyslexiques présentent des réactions émotionnelles plus fortes et plus réactives que les enfants sans dyslexie, selon une nouvelle étude menée par des...

Le « Nez » électronique détecte le cancer et d’autres maladies dues aux odeurs de l’air expiré

Des solutions conçues pour faire l'analyse des gaz respiratoires, ceux que nous expulsons lorsque nous respirons, sont développées par une équipe de chercheurs du...

Virus qui « tue » le cancer du côlon en activant le système immunitaire créé par les scientifiques…

Un virus qui peut aider à tuer les cellules cancéreuses pourrait un jour améliorer la capacité du système immunitaire à réagir afin d'éradiquer les...

Articles associés

Selon une étude, les enfants souffrent davantage de dyslexie émotionnelle

Les enfants dyslexiques présentent des réactions émotionnelles plus fortes et plus réactives que les enfants sans dyslexie, selon une nouvelle étude menée par des...

Le « Nez » électronique détecte le cancer et d’autres maladies dues aux odeurs de l’air expiré

Des solutions conçues pour faire l'analyse des gaz respiratoires, ceux que nous expulsons lorsque nous respirons, sont développées par une équipe de chercheurs du...

Virus qui « tue » le cancer du côlon en activant le système immunitaire créé par les scientifiques…

Un virus qui peut aider à tuer les cellules cancéreuses pourrait un jour améliorer la capacité du système immunitaire à réagir afin d'éradiquer les...