La phase de sommeil profond est essentielle pour éliminer les « déchets » du cerveau

Le sommeil profond a la capacité unique d’éliminer les « déchets » du cerveau, notamment les protéines toxiques qui peuvent conduire à des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer : c’est ce que révèle une nouvelle étude de l’université Northwestern qui souligne, une fois de plus, comme l’ont fait plusieurs autres études, combien il est important de passer une bonne nuit de sommeil.

Selon ce qu’explique Ravi Allada, l’auteur principal de l’étude, cette capacité à éliminer les « déchets » par le cerveau se produit en fait aussi pendant l’éveil ou pendant les autres phases du sommeil, mais c’est pendant la phase de sommeil profond qu’elle s’avère particulièrement efficace.
Dans l’étude, publiée dans Science Advances, les chercheurs décrivent comment ils ont obtenu ces informations en réalisant des expériences sur des mouches à fruits, de petites mouches qui ont des cycles sommeil-éveil étonnamment similaires à ceux des humains et c’est précisément pour cela qu’elles sont prises en compte lorsqu’il s’agit d’études sur le sommeil ou sur tout ce qui touche à ce sujet pour les humains.

Les chercheurs se sont principalement concentrés sur le sommeil profond de ces moucherons, similaire à la phase de sommeil profond de l’homme avec ses ondes cérébrales lentes. Ils ont constaté que, durant cette phase importante, les moucherons étendent et rétractent de manière répétée leur trompe, la protubérance située devant leur museau. Il s’agit d’un mouvement de pompage des fluides vers ce qui est considéré comme des versions des reins chez l’homme : « Notre étude montre que cela facilite l’élimination des déchets et aide à la guérison des blessures », explique M. Allada.

En perturbant la phase de sommeil profond chez les moucherons, ils étaient moins capables d’éliminer une substance que les mêmes chercheurs leur avaient injectée et étaient plus susceptibles de subir des traumatismes.
Cette étude montre pourquoi la plupart des animaux ont besoin de dormir, bien que la phase de sommeil soit encore très dangereuse car elle rend le corps particulièrement vulnérable aux attaques. De toute évidence, les avantages qu’apporte le sommeil, comme l’élimination de déchets importants, restent bien supérieurs aux dangers qui peuvent être encourus pendant une phase où l’on est pratiquement inconscient et où, par conséquent, l’évolution elle-même n’a pas permis d’affecter le sommeil de quelque manière que ce soit.

A ne pas manquer

Articles associés