Le café atténue les effets du manque de sommeil, mais seulement pendant quelques jours

Une nouvelle étude le certifie maintenant : le café aide à contrecarrer, naturellement de manière temporaire, l’effet de la perte de sommeil sur les fonctions cognitives. La conclusion est tirée d’une nouvelle étude, publiée dans Progress in Neuro-Psychopharmacology and Biological Psychiatry, qui confirme que la caféine a une action contre le déclin de l’attention des fonctions cognitives lorsqu’il y a une accumulation de sommeil perdu, par exemple après une semaine particulièrement chargée ou après une période où le sommeil n’était pas suffisant.
Cette étude constate cependant que le café caféiné a un effet temporaire.

Les chercheurs ont mené l’étude sur 26 participants, tous porteurs d’un génotype particulier du gène qui code pour le récepteur A2A de l’adénosine, un génotype présent chez 35% des sujets des populations européennes. Ces personnes sont génétiquement sensibles à la caféine, choisies par les chercheurs précisément pour éviter de tomber sur des individus insensibles, même en partie, à la caféine.
Les participants ont été répartis en deux groupes : ceux qui ont bu du café caféiné et ceux qui ont dû boire du café décaféiné. L’expérience a duré cinq jours, et tous les participants ont vu leurs heures de sommeil limitées (ils pouvaient dormir au maximum cinq heures par nuit).
Les tests des fonctions cognitives ont porté sur le fonctionnement de diverses tâches telles que le niveau de vigilance, le temps de réaction, la précision et la mémoire.

Après les trois ou quatre premiers jours de sommeil limité et au cours du cinquième et dernier jour, aucune différence en termes de déficience des fonctions cognitives n’a été observée entre les personnes qui ont bu du café caféine et celles qui ont bu du café décaféiné.
Selon Denise Lange, l’un des auteurs de l’étude, ces résultats montrent que si le café peut effectivement atténuer les effets du manque de sommeil sur les activités cognitives, ces effets n’existent que pendant quelques jours et non sur une longue période.

Essentiellement, si vous continuez à ne pas dormir pendant un nombre d’heures suffisant pendant des semaines, continuer à boire du café pour compenser le manque de sommeil commence à devenir inutile après quelques jours seulement : « Notre étude indique qu’une consommation modérée de café peut atténuer certaines répercussions de la réduction du sommeil en quelques jours, mais cela ne remplace pas une bonne nuit de sommeil à long terme ».

A ne pas manquer

Articles associés