Le prédiabète peut augmenter le risque de crise cardiaque, résultats d’une nouvelle étude sur de jeunes adultes

Une équipe de chercheurs a découvert que le prédiabète chez les jeunes adultes peut être lié à un risque plus élevé de crise cardiaque. L’étude a été menée par Akhil Jain, médecin au Mercy Catholic Medical Center de Darby, aux États-Unis, et a été présentée lors d’une session scientifique de l’American Heart Association 2022.

Lorsque la condition de prédiabète existe

La déclaration de l’American Heart Association explique que la condition de prédiabète existe lorsque le taux de sucre dans le sang est plus élevé qu’il ne devrait l’être et que le taux de sucre dans le sang à jeun se situe entre 100 et 125 mg/dL. Ces niveaux ne sont pas assez élevés pour diagnostiquer un diabète de type 2, mais ils ne sont pas non plus à des niveaux normaux.
Selon le communiqué, le prédiabète est assez courant et, bien sûr, il augmente le risque d’évolution ultérieure vers le diabète de type 2. Rien qu’aux États-Unis (l’article cite comme source le National Institutes of Health), 88 millions d’adultes âgés de 18 ans ou plus sont atteints de prédiabète.

L’étude : utilisation des données d’une grande base de données

La nouvelle étude a utilisé des données provenant d’une vaste base de données sur les admissions dans les hôpitaux aux États-Unis, appelée National Inpatient Sample. Les chercheurs ont constaté que chez les jeunes adultes atteints de prédiabète, l’incidence des crises cardiaques était de 2,5 %, contre une incidence de 0,3 % chez les jeunes adultes dont la glycémie était normale.
Ils ont également constaté que les adultes atteints de prédiabète étaient plus susceptibles (par rapport à leurs pairs sans prédiabète) d’avoir un taux de cholestérol plus élevé et d’être obèses.
Jain explique que divers facteurs susceptibles d’influencer les résultats ont été pris en compte, mais que malgré cela, les jeunes adultes atteints de prédiabète avaient 1,7 fois plus de chances d’être hospitalisés pour une crise cardiaque que leurs pairs sans prédiabète.

Le pré-diabète peut être inversé

Le prédiabète, explique le communiqué, peut être inversé et cette maladie peut donc être considérée comme un « signal d’alarme », comme l’appelle Eduardo Sanchez, l’un des responsables de l’American Heart Association. Parmi les éléments qui peuvent contrer le prédiabète figurent l’activité physique et la perte de poids. Bien sûr, arrêter de fumer si ce facteur existe aussi peut aussi être d’une grande aide.

La réduction du stress peut également avoir un impact

Enfin, M. Sanchez explique que la réduction du stress peut également avoir un impact et faire la différence. En tout état de cause, selon les chercheurs, cette étude peut être considérée comme une base importante pour de futures recherches visant à comprendre la prévalence des maladies cardiaques chez les jeunes adultes atteints de prédiabète, également parce qu’il s’agit d’une affection très courante qui touche jusqu’à un tiers des adultes aux États-Unis.

Jean-Pierre
Jean-Pierre
Médecin généraliste à la retraite après 32 ans d'exercice, je suis aussi passionné par l'évolution des outils technologiques comme internet. Ayant beaucoup plus de temps libre, j'ai lancé ce site internet afin de coupler mes deux passions : la médecine et les outils technologiques. Mon seul objectif est de partager mes connaissances au plus grands nombres et offrir un support ouvert à tous afin de partager les dernières actualités et innovations liées à la santé.

A ne pas manquer

Articles associés