Rétention d’eau : que faire pour la traiter ?

0
942
Limiter la rétention d'eau de manière naturelle

Si vous souffrez de rétention d’eau, il existes des habitudes et des traitements simples à mettre en place pour l’éliminer sans médicaments.

La rétention d’eau peut avoir de multiples causes. Généralement, elle est causée par un problème de circulation (insuffisance veineuse et/ou insuffisance du circuit lymphatique). Mais elle peut aussi avoir pour origine des variations hormonales, une alimentation déséquilibrée et/ou trop riche en sel, une intolérance alimentaire, la prise de certains médicaments… 

Même si le traitement de la rétention d’eau doit bien sûr se faire en fonction de sa cause, voici quelques astuces pour en diminuer les symptômes de manière naturelle. 

Modifier son alimentation afin de limiter la rétention d’eau

L'alimentation peut influer sur la rétention d'eau

Pour diminuer la rétention d’eau, il est important de surveiller son alimentation. Commencez par diminuer votre consommation de sel. En effet, une alimentation trop riche en sel cause l’accumulation et la rétention d’eau dans les tissus. Idéalement, il faudrait consommer 3 à 4 grammes de sel par jour. Or, nous en consommons en moyenne 12g en France !

Pour réduire votre consommation de sel, évitez les plats industriels (qui en consomment beaucoup). Évitez aussi de resaler vos plats une fois que vous êtes attablé. Enfin, limitez les aliments riches en sel comme les charcuteries ou le fromage.

Pour réduire la rétention d’eau, consommez des aliments dits drainants : artichaut,  fenouil, asperge, poireau, céleri, concombre… Du côté des fruits, on conseille de consommer des fruits riches en eau comme le melon ou la pastèque. L’ananas, qui contient de la bromélaïne (une enzyme qui a des propriétés anti-œdémateuses) est aussi recommandé. 

Bien s’hydrater

Boire est bon contre la rétention d'eau même si cela parait paradoxal

Pour lutter contre la rétention d’eau, il est important de bien s’hydrater ! Il est recommandé de boire en moyenne 1,5 litre d’eau par jour. Il s’agit bien sûr d’une moyenne à ajuster en fonction de son état de santé, de ses activités physiques et de la saison. Privilégiez les eaux minérales pauvres en sodium comme Courmayeur, Thonon, Evian, Vittel, Contrex ou Wattwiller. 

Vous pouvez aussi boire des infusions. Certaines plantes sont drainantes, ce qui veut dire qu’elles agissent sur le foie, les reins et le système lymphatique. Cela favorise l’élimination de l’eau retenue dans les tissus.

Parmi ces plantes, que l’on peut consommer en infusion ou sous forme de comprimés, on trouve notamment : les feuilles d’artichaut, le bouleau, la prêle des champs, la camomille, le cassis, les feuilles de ginkgo biloba, la vigne rouge ou le mélilot. Le thé vert est aussi réputé pour son action détox. Mais attention : le thé présente un risque de déshydratation contrairement à la tisane.  

Surélever ses jambes

Pour limiter la rétention d’eau dans les membres inférieurs, évitez de rester assis trop longtemps. Évitez surtout de rester trop longtemps dans la même position, notamment les jambes croisées. Cette position favorise la compression des vaisseaux sanguins et donc la rétention d’eau.

Lorsque vous travaillez, faites régulièrement des pauses en vous levant et en marchant un peu. Evitez aussi de porter des vêtements très serrés qui vont gêner la circulation sanguine. La nuit, dormez en surélevant légèrement les jambes. 

Pratiquer une activité physique ciblée pour réduire la rétention d’eau

Yoga et Pilates sont très bons contre la rétention d'eau

Marcher et bouger est essentiel, mais pratiquer une activité ciblée pour faire circuler le sang est encore mieux ! Des activités comme le yoga, le Pilates et le stretching permettent de relancer la circulation du sang, de même que les sports cardio comme la course à pieds ou le vélo. De même, les sports aquatiques qui se pratiquent dans l’eau froide, comme la natation, l’aquagym ou l’aquabiking, permettent de relancer la circulation sanguine et lymphatique et d’améliorer le retour veineux.

Éviter la chaleur

Vous avez remarqué que vous avez beaucoup plus de rétention d’eau en été, notamment pendant les périodes de canicule ? C’est normal : la chaleur favorise la dilatation des vaisseaux. Pour éviter la rétention d’eau, il faut donc éviter de trop s’exposer au soleil pendant l’été et prendre des douches fraîches plutôt que des bains chauds.

Si vous avez un œdème (par exemple dû à un coup de soleil), passez un jet d’eau froide sur cette zone pour le faire dégonfler. En hiver, évitez de trop surchauffer votre maison ou de porter des vêtements beaucoup trop chauds à l’intérieur. 

Faire un massage drainant

Le massage drainant est très efficace contre la rétention d'eau

Le massage est l’une des solutions les plus efficaces en cas d’œdème causé par la rétention d’eau. Le drainage lymphatique est un massage ciblé qui va stimuler la circulation de la lymphe et aider à évacuer les liquides stockés en excédent dans les tissus. Si vous ne pouvez pas vous offrir trop souvent des massages drainants en institut, se masser les jambes sera aussi efficace. 

Porter des chaussettes de contention

Des chaussettes de contention

Les chaussettes de contention sont prescrites par le médecin en cas de maladie veineuse. Ce sont un dispositif médical, tout le monde ne peut donc pas en porter. Mais si vous êtes atteint d’insuffisance veineuse, posez la question à votre médecin qui pourra vous prescrire des bas, des collants ou des chaussettes de contention à acheter en pharmacie.

La rétention d’eau sera également améliorée si vous perdez du poids et que vous arrêtez les médicaments que vous prenez (dans le cas où elle est causée par la prise d’un médicament spécifique). Parlez-en à votre médecin d’abord pour ne pas faire de bêtises !

Article précédentL’importance de l’accomplissement de soi dans l’existence
Article suivantChlorella : bienfaits, posologie et contre-indications