Tremblement essentiel, le cannabis médical pourrait s’avérer utile selon une étude

Selon une déclaration sur le site web de l’Université de Copenhague,[1] qui fait référence à une nouvelle étude parue dans Nature Neuroscience,[2] le cannabis médical peut s’avérer utile pour réduire les tremblements essentiels.

Qu’est-ce que le tremblement essentiel ?

Le tremblement essentiel est une pathologie qui voit un tremblement involontaire qui affecte généralement les membres supérieurs et la tête. Ce tremblement se produit dans des positions particulières ou lorsqu’on essaie de maintenir les mains ou les bras dans une position qui va à l’encontre de la force de gravité. Comme l’explique Jean-François Perrier, chercheur au département des neurosciences de l’université susmentionnée et l’un des auteurs de l’étude, ces tremblements volontaires peuvent être très inhibiteurs et réduire la qualité de vie de ceux qui en souffrent.[1]

Un cannabinoïde pourrait contrer le tremblement essentiel

Les chercheurs ont découvert que le cannabinoïde WIN55,212 injecté dans la moelle épinière peut activer les astrocytes locaux en les incitant à produire de l’adénosine, une substance susceptible de réduire l’activité nerveuse et donc cette agitation indésirable. Les expériences ont été faites sur des souris.

Moelle épinière et motoneurones

La moelle épinière est une zone qui est responsable de nombreux mouvements du corps humain, qu’ils soient volontaires ou involontaires. Les mouvements sont activés par les motoneurones, des neurones particuliers présents au niveau de la moelle épinière qui relient cette dernière aux muscles. Les neurones moteurs envoient des impulsions aux muscles et déclenchent la contraction et donc le mouvement.

Cannabis médical

Selon Eva Carlsen, un autre chercheur impliqué dans l’étude, nous pourrions envisager d’utiliser le cannabis médical pour ce type d’agitation à l’avenir : « En utilisant cette approche, nous éviterons d’affecter les neurones du cerveau responsables de notre mémoire et de nos capacités cognitives, et nous pourrions offrir aux patients souffrant de tremblements involontaires un traitement efficace sans les exposer à l’un des effets secondaires les plus problématiques du cannabis médical. »[1]

A ne pas manquer

Articles associés