Comment le confinement aurait augmenté la consommation de tabac des français

Alors que le tabagisme connaissait une forte diminution depuis 2014, le confinement, ainsi que les diverses restrictions liées à la crise du Covid-19, ont amené les français à augmenter leur consommation de tabac au cours de l’année 2020. C’est ce que constate Santé Publique France à l’occasion de la publication de son rapport annuel sur le tabagisme dans la population française. Comment expliquer cette hausse ? À l’aube de la prochaine Journée mondiale sans tabac, qui aura lieu le 31 mai prochain, quelles sont les solutions aujourd’hui disponibles pour arrêter de fumer ?

La consommation de tabac des Français en baisse, sauf pendant le confinement

Les français fument moins depuis 2014

confinement augmente consommation tabac france

C’est un fait, depuis 6 ans, le tabagisme en France était en baisse constante. Les différentes campagnes de prévention, la hausse considérable du prix du paquet de cigarettes, les mesures prises concernant le remboursement partiel de certaines solutions anti-tabac (comme le patch ou la gomme à mâcher), le développement de l’ecig mais aussi l’interdiction de fumer dans les lieux publics, entrée en vigueur en 2006, y sont pour beaucoup.

En 2019, 30 % des français se déclarent « fumeurs », ce qui représente une chute de 16 % par rapport à 2014. Pour la première fois également, la consommation de tabac chez la femme est elle aussi en baisse. Des chiffres particulièrement réjouissants, lorsque l’on sait que l’objectif affiché des autorités sanitaires se situait plutôt autour des 10 % sur cette période.

Le confinement a accéléré la consommation de tabac des français

confinement augmente consommation tabac france

Seule ombre au tableau ; selon les différentes enquêtes menées par Santé Publique France en 2020, le confinement a contribué à une augmentation de la consommation de tabac dans la population française. Plus d’un quart des fumeurs déclarent en effet avoir fumé « plus » pendant ces mois de confinement, avec une hausse moyenne de 5 cigarettes par jour, notamment chez la population active assignée au télétravail. Ces chiffres sont aussi corroborés par les données recueillies auprès des buralistes, puisque les livraisons de tabac ont, de leur côté, fait un bond de 23,7 % en avril 2020.

Toujours selon l’étude de Santé Publique France, ce rebond, assez considérable, de la consommation de tabac s’explique principalement par l’ennui, le stress et le manque d’activité liés au confinement.

Quelles sont les solutions existantes pour arrêter de fumer ?

Alors que Santé Publique France multiplie les campagnes de prévention pour atténuer les effets du confinement auprès de la population de fumeurs, plusieurs solutions existent aujourd’hui pour réduire ou arrêter sa consommation de tabac. Ainsi, outre les dispositifs d’aides psychologiques et médicales, comme Tabac Info Service, un certain nombre de produits ont également fait leurs preuves sur le marché.

La cigarette électronique, ou e-cigarette

confinement augmente consommation tabac france

Lancée entre 2007 et 2008, la cigarette électronique est considérée comme l’un des outils d’aide au sevrage les plus efficaces pour les fumeurs souhaitant réduire leur consommation de tabac. Elle rencontre d’ailleurs un certain engouement auprès des français, puisqu’ils sont plus de 3 millions à l’avoir adoptée pour arrêter définitivement – ou diminuer – leur consommation de tabac quotidienne. Le succès est au rendez-vous : en effet, selon les résultats d’une étude publiée en 2013, environ 43 % des français voient la cigarette électronique comme une solution efficace pour arrêter de fumer.

Au premier abord, la cigarette électronique ressemble, à peu de choses près, à une cigarette classique. Pourtant, elle repose sur un ingénieux système dont l’objectif est de reproduire, de manière totalement artificielle, la fumée dégagée par une cigarette traditionnelle, ensuite inhalée par le fumeur. La différence, évidemment, est que la cigarette ne contient pas de substances nocives et toxiques.

De cette façon, le fumeur régulier conserve la notion de plaisir et de détente associée(s) à la cigarette – le fait de tenir une cigarette dans sa main, de pouvoir vapoter, de s’accorder un moment de tranquillité, les effets à la fois apaisants et stimulants de la nicotine, … –, alors que la vapeur inhalée (qui porte aussi le nom d’aérosol), est ne contient absolument aucune trace de monoxyde de carbone et autres produits chimiques potentiellement cancérigènes.

L’e-cigarette est une véritable alternative aux traditionnels substituts nicotiniques vendus jusqu’alors.

Les substituts nicotiniques

Les substituts nicotiniques regroupent l’ensemble des produits qui diffusent de manière lente et progressive de la nicotine dans le sang, de façon à réduire sur le long terme la dépendance et l’envie de fumer. En effet, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas la nicotine en elle-même qui est dangereuse dans la cigarette, mais bien la fumée produite par la combustion du tabac. Parmi les substituts nicotiniques, ont trouve donc les pastilles à sucer, les patchs anti-tabac, les inhalateurs, les gommes à mâcher, … .

Pour les plus gros fumeurs, il peut être judicieux d’associer ce traitement avec une autre solution, comme la cigarette électronique, de manière à augmenter ses chances de réussite.

L’hypnose et l’acupuncture

confinement augmente consommation tabac france

L’efficacité des médecines naturelles ou dites alternatives comme solutions pour arrêter de fumer est loin d’être à négliger. Car, là où les substituts nicotiniques et autres traitements médicamenteux se concentrent sur les symptômes physiques conscients, l’hypnose et l’acupuncture agissent, elles, directement sur le cerveau, pour tenter de modifier les envies du fumeur. L’hypnose, par exemple, consiste à profiter de la relaxation complète du cerveau « endormi » pour y induire des suggestions et des idées précises, lesquelles permettent, à terme de diminuer, puis éliminer complètement, l’envie de fumer. De son côté, l’acupuncture, par le biais d’aiguilles placées à différents endroits stratégiques du corps, agit directement sur les zones du cerveau responsables des addictions.

A ne pas manquer

Articles associés