Côte fêlée : combien de temps dure la douleur et que faire ?

Nous sommes nombreux à le savoir : souffrir d’une côte fêlée est un traumatisme qui peut faire très mal !

La douleur ressentie, lors de chaque respiration, est vive, gênante voire carrément insupportable. Elle vous empêche d’effectuer vos mouvements de façon normale durant une période plus ou moins longue. Dans certains cas, la côte fêlée peut même provoquer des difficultés respiratoires.

Il faut savoir que la côte fêlée est un type de fracture superficielle qui arrive bien plus souvent qu’on ne le pense ! En effet, ce n’est pas seulement suite à un accident ou un choc violent qu’une personne peut souffrir d’une fêlure de côte.

Comment arrive-t-on à se fêler une côte et combien de temps dure cette douleur, c’est le sujet de notre article.

Qu’est ce qu’une côte fêlée ?

La cage thoracique humaine se compose de 12 paires de côtes qui soutiennent certains muscles et protègent le cœur et les poumons. En tant que protectrices de certains de nos organes vitaux mous et fragiles, les côtes sont capables de résister à pas mal de chocs. Elles sont reliées entre elles par des bandes de muscles qui les rendent encore plus solides.

Néanmoins, des coups soudains et répétitifs au niveau du dos et de la poitrine peuvent créer une fêlure au niveau d’une ou plusieurs côtes. Cette fracture superficielle de la côte peut alors être à la base de douleurs pouvant devenir insupportables si elles ne sont pas rapidement prises en charge.

Quelles sont les causes courantes d’une côte fêlée ?

  • les sports de contact ou sports à risque (football, rugby, ski, karting, hockey…) ;
  • un accident de voiture ;
  • des coups au niveau de la cage thoracique ;
  • une simple chute ;
  • des violences domestiques ;
  • des mouvements maintes fois répétés impliquant la poitrine ou le dos. Citons par exemple le fait de balancer un club de golf ;
  • l’ostéoporose : cette maladie qui réduit la densité osseuse, rend les os vulnérables et engendre des fractures dont la côte fêlée ;
  • une forte toux, surtout chez les patients à l’ossature fragile ;
  • le fait de porter un poids trop lourd.

Quels sont les symptômes d’une côte fêlée ?

Les symptômes courants

Contrairement à un orteil ou un bras cassé, une côte fêlée est difficile à voir à l’œil nu. Elle est cependant assez simple à reconnaître de par la douleur qu’elle peut causer.

Généralement, vous ressentez directement un élancement très vif au niveau de la côte fêlée dès que vous touchez cet endroit ou effectuez un mouvement ample ou brusque.

Il en va de même lorsque vous toussez : un mal lancinant et intense peut irradier au niveau des côtes.

Si vous avez une fêlure au niveau des côtes, la poitrine vous fait souffrir en cas de forte inspiration. De même, si vous vous tordez le torse, vous risquez aussi de ressentir une grosse douleur.

La toux ou le rire provoquent, eux aussi, un élancement intense au niveau de la cage thoracique.

Enfin, en fonction de la cause de la côte fêlée, on peut également y reconnaître des ecchymoses au niveau de la cage thoracique.

Le diagnostic du médecin

Si vous pensez avoir une côte cassée ou fêlée, il est préférable de consulter rapidement un médecin. Celui-ci va, dans un premier temps, palper les côtes. Pour confirmer son diagnostic d’une ou plusieurs côtes fêlées, il vous prescrit un test d’imagerie tel que la radiographie pulmonaire ou le scanner thoracique.

Combien de temps dure la douleur d’une côte fêlée ?

C’est très certainement la première question que beaucoup se posent lorsqu’ils souffrent d’une côte fêlée et nous le comprenons parfaitement !

La douleur peut malheureusement s’étendre sur plusieurs semaines… Selon la gravité de la fêlure, il faut compter environ six semaines pour qu’une côte fêlée puisse être totalement rétablie.

Notez cependant que de façon générale, la grosse douleur n’est présente “que” durant les deux premières semaines. Après cette période, l’os entame sa période de consolidation et la douleur devient moins intense.

Que faire durant la période de guérison ?

symptomes d'une cote felee

Durant ce laps de temps, il est totalement impossible et peu recommandable d’effectuer des gestes brusques, du sport ou de porter des poids lourds.

Certains gestes simples peuvent causer une douleur intense au niveau de la côte fêlée. Il faut alors que vous puissiez écouter votre corps et arrêter directement ce mouvement.

Pendant la période de guérison, il est recommandé de :

  • continuer votre activité quotidienne ;
  • vous promener ;
  • fréquemment bouger vos épaules afin d’empêcher le mucus de s’installer dans les poumons.

Que faire pour guérir une côte fêlée ?

Quel traitement médical ?

Dans un premier temps, avec prescription de votre médecin, prenez des analgésiques tels que l’Ibuprofène afin de calmer la douleur.

Le traitement des côtes fêlées a fortement évolué durant ces dernières années.

Dans le passé, les médecins avaient l’habitude d’envelopper, de façon étroite, le torse du patient. L’objectif était alors de traiter la fêlure d’une côte et d’empêcher la personne de trop bouger.

Mais au fil du temps, les spécialistes se sont rendus compte que ce type de bandage limite la respiration du patient. Cela pouvait entraîner des problèmes respiratoires et engendrer une pneumonie.

C’est pourquoi, actuellement, les médecins préfèrent que les côtes fêlées se guérissent par elles-mêmes. Sans aucun dispositif de soutien ou bandage.

Les conseils naturels de nos spécialistes

Appliquer un sac de glace sur la zone touchée peut contribuer à réduire votre douleur et diminuer l’enflure. Assurez-vous cependant de ne pas directement déposer la glace sur la peau. Veillez donc à envelopper votre sac froid dans une serviette fine.

Lorsque vous toussez, déposez un oreiller contre votre cage thoracique afin que celle-ci soit soutenue.

Une infection pulmonaire est une conséquence courante de la fêlure des côtes. Il est donc essentiel que vous preniez de grandes respirations pour éviter la pneumonie.

Enfin, nous vous conseillons de dormir dans une position droite. Évitez de bouger et d’effectuer de grands mouvements afin de ne pas trop souffrir durant les premières nuits.

Prenez soin de vous !

A ne pas manquer

Syndrome néphrotique, nouveau traitement avec stimulation électrique et choc thermique

De faibles chocs de courant électrique pulsé combinés à la chaleur peuvent être très utiles pour obtenir des effets anti-inflammatoires et antifibrotiques dans les...

C’est ainsi que le nouveau coronavirus peut atteindre le cerveau.

Il a déjà été reconnu que COVID-19 n'est pas seulement une maladie respiratoire : le virus peut se propager à de nombreuses autres zones...

Articles associés

Syndrome néphrotique, nouveau traitement avec stimulation électrique et choc thermique

De faibles chocs de courant électrique pulsé combinés à la chaleur peuvent être très utiles pour obtenir des effets anti-inflammatoires et antifibrotiques dans les...

C’est ainsi que le nouveau coronavirus peut atteindre le cerveau.

Il a déjà été reconnu que COVID-19 n'est pas seulement une maladie respiratoire : le virus peut se propager à de nombreuses autres zones...