Comment traiter une douleur sous les côtes droites irradiant le dos ?

0
2275
douleur sous les côtes droites irradiant le dos

De multiples facteurs sont la cause d’une douleur sous les côtes droites. Certaines douleurs peuvent aller jusqu’à irradier le dos.

D’où peuvent bien provenir ces douleurs ? Pourquoi se manifestent-elles ? Et comment les traiter ? Il est temps de traiter la douleur sous les côtes droites irradiant le dos.

D’où provient la douleur sous les côtes droites irradiant le dos ?

Les causes d’une telle douleur sont variées. Il faut tout de même prendre cette alerte du corps très au sérieux.

Voyons donc ce qui peut provoquer une douleur sous les côtes droites irradiant le dos.

Compression des nerfs intercostaux

nerfs intercostaux

Comme leur nom l’indique, les nerfs intercostaux se situent entre 2 côtes. Cependant, ils naissent au niveau du foramen intervertébral. Ainsi, ils sont en lien direct avec la colonne vertébrale. Il n’est donc pas rare que les douleurs intercostales provoquent une irradiation dans le dos.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de la compression des nerfs intercostaux.

  • Une hernie discale : la douleur peut vous irradier du bas jusqu’au haut du dos. Elle peut également s’étendre le long d’une ou des deux jambes. On parle alors de sciatique. Les maux se manifestent selon l’emplacement de la hernie et votre tolérance à la douleur. Chez certains patients, se pencher, se baisser, se tordre, se lever, etc. peut provoquer et/ou augmenter la douleur. Chez d’autres, certains de ces mouvements peuvent soulager.
  • Le syndrome de Cyriax : il s’agit d’une subluxation entre le cartilage costal et les côtes. Ce syndrome provoque une inflammation au niveau des côtes droites. Si le nerf intercostal est pincé, la douleur est vive et s’étend jusque dans le dos. Le syndrome de Cyriax est généralement provoqué par un choc, un frottement fort et répété, un effort musculaire important ou encore une toux très fréquente.
  • La fracture costale : la palpation de la côte cassée est extrêmement douloureuse. Par ailleurs, le simple fait de respirer vous fait souffrir aussi bien au niveau des côtes que du dos. La fracture d’une côte est souvent provoquée par un choc violent, comme un accident de voiture par exemple.

La colique hépatique

La colique hépatique est une douleur biliaire en lien avec le foie. En effet, ce n’est pas directement le foie qui provoque ces douleurs mais plutôt les calculs biliaires. Ils obstruent la voie de la vésicule et empêchent la bile de circuler. Généralement, une douleur très intense survient peu de temps après le repas. Elle s’étend des côtes droites jusqu’à l’épaule droite chez certaines personnes.

Comment traiter une douleur sous les côtes droites irradiant le dos ?

Bien sûr, il existe des traitements pour soulager la douleur sous les côtes droites irradiant le dos. Nous vous proposons quelques conseils. Cependant, il est préférable de consulter un médecin. Ce dernier pourra établir un diagnostic grâce à des examens plus poussés. Il vous prescrira ensuite le traitement adéquat à votre pathologie.

Traitement de la hernie discale

Avant de traiter la hernie, des examens sont nécessaires. Votre médecin vous prescrira sans doute une IRM et un électromyogramme.

L’IRM permet de déterminer le disque touché et de vérifier s’il y a une compression nerveuse ou non. L’électromyogramme permet de connaître précisément le nerf touché.

Dans un premier temps, vous devez diminuer votre activité. La douleur devrait diminuer en quelques jours et disparaître au bout de 4 à 6 semaines.

Il est possible de prescrire des médicaments, plus ou moins forts selon la douleur et l’avancée de la hernie discale.

  • Anti-inflammatoires : pour réduire l’inflammation et soulager la douleur.
  • Antalgiques : pour réduire la douleur.
  • Relaxants musculaires : pour réduire la tonicité des muscles et agir bénéfiquement sur la douleur.
  • Corticoïdes : ils ont un effet très rapide sur l’inflammation du nerf. Toutefois, ils ne peuvent être pris qu’à court terme car ils ont des effets secondaires graves.
  • Injections de corticoïdes : les patients très souffrants peuvent avoir recours à cette méthode. L’injection permet un soulagement rapide mais les effets ne durent pas toujours. Il est donc nécessaire de faire plusieurs injections.
  • Kinésithérapie : renforcement musculaire, étirements et conduite à tenir. Le kiné vous aide à reprendre votre vie active sereinement. Par ailleurs, il vous conseille pour éviter les récidives.
  • Intervention chirurgicale : il est possible que les traitements précédents ne fonctionnent pas. La douleur est toujours très intense et devient même insupportable. L’opération peut alors être recommandée. Par ailleurs, si des lésions nerveuses sont détectées (pertes de sensations dans les jambes, fourmillements et/ou faiblesses), l’intervention est préférable également.

Traitement du syndrome de Cyriax

syndrome de Cyriax

Bien sûr, le repos est la priorité. Par ailleurs, l’ostéopathie est une bonne alternative pour vous soulager. Le médecin vous prescrit des antalgiques et/ou des anti-inflammatoires. La douleur devrait diminuer dans les jours qui suivent le traitement. Si la douleur persiste, il est possible de prévoir une infiltration de corticoïdes.

Traitement de la fracture costale

Premièrement, il est inévitable de rester au repos. Si vous continuez de bouger, vous risquez d’aggraver votre cas. Si la fracture est nette et isolée, une dizaine de jours de repos devrait suffire à vous soulager. Dans certains cas, cela peut prendre jusqu’à 3 semaines.

Le médecin vous prescrit aussi des antalgiques pour faire diminuer la douleur. D’autant plus que cette dernière est particulièrement intense les premiers jours.

Traitement de la colique hépatique

En plus des douleurs, la colique hépatique peut provoquer des nausées et des vomissements. Vous n’aurez donc sans doute plus envie de manger. Toutefois, vous ne pouvez pas rester sans vous alimenter.

Il est donc nécessaire de faire une échographie pour confirmer la présence de calculs biliaires. Généralement, le médecin vous prescrit du Spasfon et du Doliprane pour soulager des spasmes et de la douleur.

Si les calculs sont logés dans le canal, une extraction par voie endoscopique est préconisée. Cependant, si les calculs biliaires ont atteint la vésicule, il est préférable de réaliser une ablation de la vésicule biliaire.

Conclusion

Les douleurs sous les côtes droites irradiant le dos sont donc à prendre très au sérieux. Il est nécessaire de consulter un professionnel de santé et de traiter la pathologie au plus vite.

Article précédentLe nouveau virus Langya découvert en Chine a infecté 35 personnes, il est également présent chez les musaraignes.
Article suivantLa racine de la plante Rhodiola rosea combat le diabète chez les souris
Jean-Pierre
Médecin généraliste à la retraite après 32 ans d'exercice, je suis aussi passionné par l'évolution des outils technologiques comme internet. Ayant beaucoup plus de temps libre, j'ai lancé ce site internet afin de coupler mes deux passions : la médecine et les outils technologiques. Mon seul objectif est de partager mes connaissances au plus grands nombres et offrir un support ouvert à tous afin de partager les dernières actualités et innovations liées à la santé.