Goût de fer dans la bouche : origines et indications

Vous est-il aussi déjà arrivé d’avoir un goût de fer dans la bouche ? Cette sensation est difficile à décrire, mais vous avez l’impression que, quoi que vous mangiez, votre nourriture a un goût de métal. C’est quelque chose de très courant.

Ressentir ce goût a un côté désagréable et ne doit certainement pas être négligé, surtout lorsque d’autres symptômes s’ajoutent à la liste.

Médicalement, on parle de dysgueusie lorsque le sens du goût d’un patient subit un état d’altération. La personne peut alors avoir l’impression de sentir un goût fantôme dans la bouche, comme celui du fer par exemple.

Il est toujours préférable de vous renseigner sur l’origine de ce changement de goût qui peut cacher un problème de santé plus important.

Origines d’un goût de fer dans la bouche

Comment fonctionne le sens du goût ?

Pour comprendre ce qui peut provoquer un goût métallique dans la bouche, il est essentiel de savoir comment fonctionne le sens du goût !

Celui-ci est contrôlé par les papilles gustatives et les neurones sensoriels olfactifs, eux-mêmes responsables de l’odorat. Les terminaisons nerveuses transfèrent, jusqu’au cerveau, les informations venant des papilles et des neurones. C’est donc le cerveau qui est chargé d’identifier les différents goûts.

De nombreux éléments peuvent affecter ce système complexe. Ils peuvent, à leur tour, provoquer un goût métallique dans la bouche.

Mais rassurez-vous, si vous êtes en bonne santé, la cause de ce goût métallique est généralement bénigne. 

Quelles sont les différentes causes d’un goût de fer ?

Prise de médicaments

Le goût de fer dans la bouche est très souvent un effet secondaire de la prise de médicaments. En effet, certains d’entre eux peuvent modifier le sens du goût et inclure la sensation d’un goût métallique dans la bouche.

Dans ce cas, cette sensation est temporaire et disparaît dès la fin du traitement.

Voici une liste non-exhaustive de ces médicaments :

  • certains antibiotiques ;
  • certains antihistaminiques ;
  • certains traitements de chimiothérapie (cet effet secondaire est parfois appelé « chimiothérapie buccale ») ;
  • hypertension artérielle ;
  • antidépresseurs et lithium (traitent des problèmes de santé mentale) ;
  • médicaments pour le cœur ;
  • médicaments pour la goutte ;
  • médicaments contre l’ostéoporose.

Les multivitamines contenant du cuivre, du zinc ou du chrome peuvent aussi vous laisser une saveur métallique.

Infection ORL

Une infection de l’oreille ou des voies respiratoires supérieures peut être à l’origine d’un goût de fer dans la bouche. Cela peut être le cas si vous avez une sinusite ou un rhume.

Grossesse

Lors d’une grossesse, une femme peut ressentir un goût de fer dans la bouche. Celui-ci survient suite à une variation du taux d’hormones. Notez aussi que des vitamines pré natales prises pendant la grossesse peuvent avoir cet effet.

Problème dentaire

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire, un excès de plaque dentaire, une gingivite, une parodontite ou une dent en mauvais état sont souvent la cause de ce goût imagé.

Les patients qui ont un amalgame en argent ou des implants au mercure se plaignent aussi régulièrement de ce goût de fer dans la bouche.

Troubles du système nerveux central (SNC)

Si la partie du cerveau qui contrôle le sens du goût est affectée, le patient peut souffrir d’une modification du goût ou avoir l’impression que les choses ont un goût différent de la normale (exemple : goût de fer).

Ceci peut cacher des maladies comme la paralysie de Bell, la sclérose en plaques ou une dépression.

Excès de minéraux

Si votre organisme contient un excès de minéraux tels que le fer ou le cuivre vous pouvez ressentir un goût de métal dans la bouche. Il en est de même lorsque vous avez une carence ou un excès de zinc dans le corps.

Inhalation de produits toxiques

Nous faisons référence ici au benzène, au cobalt et au vernis.

Une exposition prolongée au plomb ou au mercure peut aussi provoquer un goût métallique dans la bouche.

Le plomb peut être nocif. On le retrouve dans les peintures à base de plomb ou dans la poussière, le sol et l’air contaminés de vieux bâtiments.

Si vous effectuez des travaux de rénovation ou travaillez avec des piles, votre risque d’intoxication au plomb est élevé.

Le mercure, quant à lui, peut être introduit dans votre maison à partir de sites industriels et d’objets ménagers cassés (exemple : un thermomètre).

Goût de fer lié à d’autres symptômes

nourriture qui a un gout de fer dans le bouche

Goût de fer dans la bouche et langue blanche

Vous souffrez certainement d’une infection fongique. Certaines allergies ou des champignons dans la bouche peuvent avoir un effet sur vos papilles gustatives.

Goût de fer dans la bouche et brûlures d’estomac

Les brûlures d’estomac, reflux acides et indigestions peuvent être responsables d’un goût métallique dans la bouche. Les autres symptômes que l’on rencontre généralement dans ces conditions sont les ballonnements et une sensation de brûlure dans la poitrine après avoir mangé.

Goût de fer et mauvaise haleine

Si votre haleine sent mauvais (odeur d’ammoniaque) et que tout ce que vous avalez a le goût de métal, il est possible vous souffriez d’une maladie rénale. L’accumulation de toxines dans le sang, provoquée par l’insuffisance rénale, peut causer ce goût de fer que vous ressentez.

Goût de fer et diarrhée

Mal de tête, vomissements, diarrhée, goût de métal dans la bouche et fièvre ? Vous avez très probablement une gastro-entérite ou vous faites une intoxication alimentaire (fruits de mer ou poisson).

Indications en cas de goût de fer

Si ce problème est récurrent, nous vous recommandons d’effectuer un bilan complet de santé.

Si votre problème est lié à un problème dentaire

Rendez-vous rapidement chez votre dentiste afin d’éviter une rage de dents !

Effectuez un brossage des dents après chaque repas ou, au moins deux fois par jour afin d’éliminer les résidus entre les dents. Vous pouvez aussi effectuer un bain de bouche pour lutter contre le tartre et la mauvaise haleine. Utilisez aussi du fil dentaire.

Vous l’avez compris, avoir une excellente hygiène bucco-dentaire est fondamentale !

Si votre problème est lié à une radiothérapie ou chimiothérapie

Des études suggèrent que certains suppléments de vitamines (vitamine D ou zinc) peuvent prévenir la distorsion du goût chez les personnes qui suivent un traitement de radiothérapie ou de chimiothérapie. C’est une solution dont vous devez discuter avec votre spécialiste.

Nos astuces pour éviter le goût de fer dans la bouche

  • remplacez vos ustensiles en métal et utilisez des plats en verre ou en céramique et des couverts en plastique ;
  • ne cuisinez pas d’aliments en conserve ;
  • buvez plus ! Boire deux litres d’eau par jour vous permet d’avoir un organisme hydraté et propre ;
  • buvez des jus acides (agrumes) et du lait ;
  • préférez les bonbons à la menthe, le fromage, les haricots, le poulet et le poisson ;
  • faites mariner votre viande dans des jus de fruits sucrés ou dans des vins doux ;
  • cuisinez avec des herbes et des épices, cela apporte une saveur forte à vos plats ;
  • utilisez des ingrédients acidulés : le jus de citron, le vinaigre ou les cornichons ;
  • avant vos repas, rincez-vous la bouche avec un mélange d’une demi-cuillère à café de sel et d’une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude dans une tasse d’eau chaude.

A ne pas manquer

Syndrome néphrotique, nouveau traitement avec stimulation électrique et choc thermique

De faibles chocs de courant électrique pulsé combinés à la chaleur peuvent être très utiles pour obtenir des effets anti-inflammatoires et antifibrotiques dans les...

C’est ainsi que le nouveau coronavirus peut atteindre le cerveau.

Il a déjà été reconnu que COVID-19 n'est pas seulement une maladie respiratoire : le virus peut se propager à de nombreuses autres zones...

Articles associés

Syndrome néphrotique, nouveau traitement avec stimulation électrique et choc thermique

De faibles chocs de courant électrique pulsé combinés à la chaleur peuvent être très utiles pour obtenir des effets anti-inflammatoires et antifibrotiques dans les...

C’est ainsi que le nouveau coronavirus peut atteindre le cerveau.

Il a déjà été reconnu que COVID-19 n'est pas seulement une maladie respiratoire : le virus peut se propager à de nombreuses autres zones...