Spasfon ou Doliprane : que prendre pour une cystite ?

0
1311
Femme souffrant de cystite

Très gênante et douloureuse, la cystite peut être soignée avec des médicaments. Mais faut-il privilégier le Spasfon ou le Doliprane ?

En moyenne, 50 % des femmes sont touchées par une infection urinaire ou cystite au cours de leur vie, et 20 % des femmes sont atteintes de cystites chroniques. Qu’est-ce que la cystite, quelles en sont les causes et quels symptômes doivent alerter ? En cas de cystite, faut-il consulter un médecin ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la cystite et le traitement recommandé.

Qu’est-ce qu’une cystite ?

Des douleurs provoquées par une cystite

Une cystite, ou infection urinaire, est une inflammation de la vessie qui peut être aigue ou chronique. Dans la plupart des cas, la cystite est causée par une bactérie présente dans le tube digestif (la bactérie Escherichia coli), qui pénètre dans l’urètre et se multiplie.

Lorsque l’infection n’est pas causée par une bactérie, on parle de cystite interstitielle. La cystite interstitielle est généralement due à des raisons anatomiques. La cystite n’est pas une infection grave, mais elle peut entraîner de l’inconfort, notamment parce qu’elle provoque une envie fréquente d’uriner.

Les cystites sont plus fréquentes chez les femmes ménopausées (à cause de la baisse d’œstrogènes), chez les personnes utilisant des spermicides lors des rapports sexuels, ou chez les personnes sujettes à une incontinence urinaire.

Quelles sont les causes de cette infection ?

Difficultés à uriner liés à la cystite

90 % des cystites sont dues à une infection bactérienne liée à la bactérie Escherichia-coli. Cette bactérie, naturellement présente dans la flore intestinale, peut pénétrer dans l’urètre et infecter la vessie. Plus rare, la cystite interstitielle n’a pas de cause bactérienne.

La cystite est 50 fois plus présente chez la femme que chez l’homme pour des raisons anatomiques. En effet, l’urètre de la femme est plus petit que celui de l’homme. De plus, le vagin est proche de l’anus, ce qui favorise la colonisation de bactéries dans l’appareil urinaire.

Chez les femmes, certains facteurs peuvent favoriser l’apparition de cystites : la ménopause, la grossesse, l’utilisation de spermicides lors des rapports sexuels, une hygiène intime inadaptée ou excessive, ou le fait de se retenir d’aller aux toilettes ou de ne pas uriner après un rapport sexuel.

Des maladies peuvent aussi favoriser l’apparition de cystites, comme le diabète, la sclérose en plaques ou les anomalies morphologiques de l’appareil urinaire.

Quels sont les symptômes ?

La cystite se manifeste par des symptômes comme le besoin fréquent d’uriner avec des urines peu abondantes, une sensation de poids dans le bas du ventre, des brûlures (de type « lame de rasoir ») ou une douleur au moment d’uriner, la présence de sang dans les urines, et des urines troubles avec une odeur souvent forte. Parfois, la cystite peut aussi entraîner de la fièvre.

En cas de douleurs dans le bas ventre, il est important de consulter rapidement un médecin généraliste ou un gynécologue car il peut s’agir d’une complication de la maladie.

En cas de cystite, faut-il consulter ?

Il faudra consulter un médecin si vous vous trouvez dans l’un des cas suivants :

  • Les symptômes durent longtemps ou s’aggravent
  • La cystite s’accompagne de fièvre : cela peut être le signe d’une pyélonéphrite (infection bactérienne au niveau du rein, qui est souvent causée par une cystite non traitée) chez la femme, et d’une prostatite chez l’homme. Ces complications nécessiteront la prise d’antibiotiques.
  • Vous présentez des symptômes comme des frissons et des douleurs dans le dos
  • Vous constatez du sang dans les urines
  • Vous êtes enceinte
  • Vous êtes atteint(e) d’une maladie chronique ou d’un déficit immunitaire
  • Vous avez plus de 75 ans.

Le médecin va effectuer un examen d’urine avec des bandelettes urinaires, qu’il pourra compléter avec d’autres examens comme un examen cytobactériologique urinaire (ECBU) qui va permettre d’identifier l’origine de l’infection.

Si vous avez des cystites récidivantes (soit plus de 3 infections urinaires par an), il faudra consulter un urologue.

Quel traitement pour une cystite ?

Traitement de la cystite par médicaments

En cas de cystite, il est d’abord recommandé de boire beaucoup d’eau. Cela permettra d’augmenter le volume des urines et de faciliter l’élimination des bactéries présentes dans la vessie. Il est conseillé aussi d’éviter les rapports sexuels, qui pourraient augmenter l’intensité des symptômes, notamment la douleur.

Si la douleur est très intense, il est possible de prendre un antalgique comme le Doliprane ou le Spasfon. Le Doliprane sera plutôt conseillé pour réduire la fièvre et atténuer une douleur aigue, tandis que le Spasfon sera conseillé pour traiter les effets spasmodiques intestinaux, biliaires et vésicaux.

Le médecin peut vous prescrire un traitement plus poussé en fonction de la gravité de la cystite, notamment à base d’antibiotiques (en une seule dose ou en traitement de 3 à 5 jours).

Le Spasfon et le Doliprane sont deux solutions intéressantes en cas de cystite, même si parfois on peut très bien soigner l’infection sans l’aide de médicaments, en buvant beaucoup.

Article précédentVentre qui gargouille et selles jaunes : causes et solutions
Article suivantComment gérer une crise d’asthme pour la première fois ?