Perte de mémoire, nouvelles cibles médicamenteuses possibles identifiées dans les circuits neuronaux

0
1620

Une étude menée par une équipe de chercheurs de l’université de Bristol pourrait représenter une avancée majeure dans le traitement de divers troubles du cerveau, notamment ceux liés à la mémoire. Des chercheurs ont identifié ce qui peut être considéré comme de nouvelles cibles possibles pour les médicaments dans les circuits neuronaux qui encodent les souvenirs.

Perte de mémoire

Parmi les affections qui pourraient être traitées en exploitant les résultats de cette nouvelle étude figure la perte de mémoire.
La perte de mémoire est une caractéristique majeure de plusieurs troubles neurologiques et psychiatriques, notamment la schizophrénie et la maladie d’Alzheimer.
À ce jour, les traitements des pertes de mémoire, et des graves problèmes de mémoire en général, sont assez limités.

Récepteurs d’acétylcholine

Les chercheurs de Bristol, en collaboration avec leurs collègues de Sosei Heptares, une société biopharmaceutique, ont identifié des récepteurs spécifiques de l’acétylcholine qui jouent un rôle dans le transfert d’informations à travers les circuits neuronaux de la mémoire dans l’hippocampe.
L’acétylcholine est un neurotransmetteur produit dans le cerveau pendant la phase d’apprentissage qui est très important pour l’acquisition de nouveaux souvenirs.

Médicaments qui augmentent l’action de l’acétylcholine

Il existe plusieurs médicaments qui augmentent l’action de l’acétylcholine pour traiter les troubles cognitifs ou les problèmes de mémoire. Cependant, ces médicaments peuvent avoir des effets secondaires. La découverte de ces éventuelles nouvelles cibles médicamenteuses pourrait permettre de réduire ces effets secondaires grâce à la conception de nouveaux médicaments.

Nouveaux traitements des symptômes de la maladie d’Alzheimer

Jack Mellor, chercheur au Center for Synaptic Plasticity de Bristol et auteur principal de l’étude, explique que cette découverte, dans une perspective à long terme, pourrait déboucher sur « de nouveaux traitements des symptômes de la maladie d’Alzheimer et d’autres affections entraînant des troubles cognitifs majeurs ».

Effets de l’acétylcholine sur des récepteurs muscariniques spécifiques

« Ces études importantes nous ont aidés à concevoir et à sélectionner de nouveaux agents thérapeutiques ciblés qui imitent les effets de l’acétylcholine sur des récepteurs muscariniques spécifiques, sans déclencher les effets secondaires indésirables des traitements antérieurs, moins ciblés », explique Miles Congreve, l’un des responsables de Sosei Heptares.

Article précédentProblèmes d’allaitement, les substances présentes dans les produits courants peuvent être nocives
Article suivantDix conseils pour les femmes enceintes atteintes de maladies rhumatismales
Jean-Pierre
Médecin généraliste à la retraite après 32 ans d'exercice, je suis aussi passionné par l'évolution des outils technologiques comme internet. Ayant beaucoup plus de temps libre, j'ai lancé ce site internet afin de coupler mes deux passions : la médecine et les outils technologiques. Mon seul objectif est de partager mes connaissances au plus grands nombres et offrir un support ouvert à tous afin de partager les dernières actualités et innovations liées à la santé.