Quels sont les aliments à éviter pour prendre soin de la prostate ?

0
618
Privilégier des aliments bons pour la prostate

La bonne santé de la prostate passe par l’alimentation. Découvrez les aliments préconisés mais également ceux à éviter.

Après 60 ans, on entend souvent parler de l’hypertrophie de la prostate ou du cancer de la prostate, cette glande qui fait partie de l’appareil reproducteur. Ces maladies sont en effet fréquentes passé un certain âge. Même si l’alimentation n’est pas le principal facteur du cancer de la prostate, il peut être intéressant d’adapter ses apports alimentaires pour prendre soin de sa prostate et limiter les risques. Découvrez nos conseils pour prendre soin de votre prostate avec une alimentation adaptée.  

C’est quoi la prostate ?

Médecin montrant l'emplacement de la prostate

La prostate est une petite glande située sous la vessie chez les hommes, en avant du rectum, et qui fait partie de leur appareil reproducteur. Sa fonction est de contribuer à la formation du liquide séminal. Ce dernier se mélange aux spermatozoïdes issus des testicules lors de l’éjaculation.

La prostate est disposée en anneau autour du canal de l’urètre. Cela explique que les problèmes urinaires chez l’homme soient souvent liés à cette glande. La prostate est généralement de la taille d’une prune, avec un poids d’environ 30 g. Mais elle peut augmenter avec l’âge, conduisant à une hypertrophie de la prostate. 

Pourquoi adopter une alimentation bénéfique pour la prostate ?

L’hypertrophie bénigne de la prostate affecte un homme sur deux après 50 ans. Elle se manifeste par une difficulté à uriner. Mais ce n’est pas la seule complication possible. Selon Santé Publique France, le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme, avec environ 59 800 nouveaux cas par an en France (données de 2018, les données de 2023 n’étant pas disponibles), avant le cancer du poumon (33 000 nouveaux cas en 2023) et le cancer colorectal (26 000 nouveaux cas en 2023). 

D’après les données de l’Institut national du cancer, le cancer de la prostate représente 24 % des cancers masculins. Bien que ce soit un cancer de bon pronostic avec un taux de survie à 5 ans élevé, 8 100 décès ont été attribués à ce cancer en 2018 (ce qui le place au 3ème rang des décès par cancer chez l’homme).

Parce que le cancer de la prostate est le premier cancer masculin, il est important d’en prendre soin en adoptant une alimentation bénéfique pour la prostate. Non seulement, une telle alimentation va limiter le risque de cancer. Mais elle va aussi limiter l’évolution du cancer s’il apparait. De fait, cela diminuera le risque de récidive une fois le cancer traité. 

Quels aliments faut-il limiter pour une prostate en bonne santé ?

Il est préférable d'éviter la charcuterie en cas de souci à la prostate

Pour favoriser la bonne santé de sa prostate, il faut limiter les aliments suivants :

  • La charcuterie, riche en acides gras saturés (que l’on appelle les « mauvaises graisses »). L’excès de graisses insaturées cause des problèmes de circulation du sang et d’absorption des glucides ;
  • Les huiles végétales riches en oméga-6, comme l’huile de colza, l’huile de tournesol, l’huile de chanvre ou l’huile de pépin de raisins, qui sont irritantes pour la prostate ;
  • La viande rouge grillée ou cuite à haute température (préférez une cuisson douce au four ou à la vapeur). En effet, la cuisson à haute température stimule la production de composés chimiques nocifs ;
  • Les produits laitiers (préférez les laits de brebis ou de chèvre ou achetez le lait de vache directement auprès du producteur pour assurer une bonne qualité). En effet, ils interfèrent avec la 1,25 dihydroxyvitamine D3. Or, cette forme de vitamine D est essentielle à la bonne santé de la prostate ;
  • L’alcool : une étude publiée en 2019 a montré que les consommateurs réguliers d’alcool étaient deux fois plus susceptibles de développer un cancer.

Cela ne signifie pas que ces aliments doivent être complètement retirés de son alimentation, mais seulement limités. Par exemple, pour l’alcool, la limite est fixée à deux verres d’alcool par jour.

Les aliments à privilégier

Les aliments antioxydants comme la pastèque sont bénéfiques pour la santé

Pour prendre soin de la prostate, il est recommandé de consommer des aliments riches en lycopènes, qui sont de puissants antioxydants. Il s’agit par exemple des tomates cuites à la vapeur ou en purée, de la pastèque, du pamplemousse, du poivron rouge ou encore du jus de grenade (1 verre par jour maximum). En cas d’hypertrophie bénigne de la prostate, la consommation de lycopènes permettrait également de diminuer la taille de la prostate.

Il est conseillé également, pour prévenir le cancer de la prostate, de consommer des aliments riches en zinc. On trouve ce minéral dans les huîtres. Mais il est aussi présent dans les graines de courge, les flocons d’avoine, l’orge, les amandes et noix de pécan. Il est aussi présent dans le sarrasin, les pois et haricots, les oignons, les œufs et le poisson. Limiter la consommation d’alcool sera bénéfique dans le cadre d’un régime riche en zinc. En effet, l’alcool peut limiter l’absorption du zinc. 

Par ailleurs, une étude américaine a montré que les hommes qui consomment régulièrement de grandes quantités de légumes ont 32 % de risques en moins de développer une hypertrophie de la prostate. À l’inverse, consommer des plats riches en matières grasses saturées et de la viande rouge augmenterait ce risque de 38 %. Il est donc important de consommer des légumes, notamment des légumes à feuilles vertes et des crucifères (choux de Bruxelles, brocolis, chou-fleur…).

Quel régime alimentaire adopter pour prendre soin de sa prostate ?

Le régime méditerranéen est excellent pour la santé de la prostate

Les médecins recommandent souvent le régime méditerranéen comme exemple de régime alimentaire bénéfique pour la prostate. Riche en fibres, en vitamines et en minéraux, le régime méditerranéen est aussi appelé régime crétois. Il se base sur la consommation de légumes (cuits à la vapeur ou crus), de poissons gras, d’huiles végétales (notamment l’huile d’olive mais aussi l’huile de lin et huile de noix, riches en omégas-3), d’huile de foie de morue ou d’avocat (riches en vitamine D) et d’oléagineux. En complément de ce régime alimentaire, il est conseillé de réduire au maximum sa consommation d’aliments transformés.

Pour prendre soin de votre prostate et prévenir l’hypertrophie bégnine ou le cancer, adoptez un régime calqué sur le régime crétois, riche en fibres, en vitamines et en omégas-3, et pauvre en graisses saturés, en viande rouge et en produits laitiers. 

Article précédentManque de zinc : quels sont les symptômes ?
Article suivantCigarette électronique : bien débuter son sevrage