Bouton blanc sur la gencive : causes et que faire ?

0
1095
Bouton blanc sur la gencive

Si un bouton blanc apparait sur la gencive, cela peut être inquiétant. Découvrez les causes de cette apparition et les traitements possibles.

Vous avez remarqué que vous avez un bouton blanc sur la gencive et vous vous inquiétez ? Rassurez-vous, dans la plupart des cas, les boutons blancs sur les gencives sont inoffensifs. Cependant, il est quand même important de rester vigilant. En effet, en fonction des symptômes associés, il peut traduire un problème plus grave comme une infection buccale. Découvrez les causes d’un bouton blanc sur la gencive et comment réagir.

Quelles sont les causes d’un bouton blanc sur la gencive ?

Faire attention à la santé de ses gencives

Un bouton blanc sur la gencive peut avoir plusieurs causes.

L’aphte

La cause la plus fréquente des boutons blancs sur les gencives est la présence d’un aphte ou stomatite aphteuse. L’aphte est une lésion buccale qui se présente comme un point blanc entouré d’un pourtour rouge. Il peut être très douloureux et rend difficile le fait de parler, de manger ou même de boire. Heureusement, il disparait généralement en quelques jours. L’aphte peut être causé par le stress, la fatigue ou une anémie. Mais il est aussi favorisé par la sensibilité à certains aliments. En cas d’aphte, on peut appliquer un gel spécifique qui va éviter le risque d’infections et soulager la douleur.

L’abcès dentaire

Un bouton blanc sur la gencive peut être causé par une infection bactérienne : on parle alors d’abcès dentaire. Un abcès sur la gencive est blanc ou rougeâtre et il cause de la gêne voire une douleur. Il est le signe d’une gingivite (inflammation de la gencive) ou une parodontite (une évolution de la gingivite). Ces maladies infectieuses sont souvent causées par une mauvaise hygiène dentaire, qui entraîne un excès de tartre ou de plaque dentaire. L’abcès dentaire va évoluer : il va se fissurer progressivement, laissant échapper du pus. Il doit donc être pris en charge rapidement par le dentiste.

L’herpès buccal

Si vous constatez un bouton blanc de type vésicule éruptive, avec des ulcérations blanchâtres dans la bouche, et associé à des symptômes plus graves (fièvre, gencives gonflées et rougies, saignements au niveau de la muqueuse…), alors il peut s’agir d’un herpès buccal. Le virus Herpes simple de type 1 (HSV-1) se transmet par contact des muqueuses buccales et il crée une infection douloureuse dans la bouche. Heureusement, même si les symptômes sont douloureux, cette maladie est de courte durée.

L’hyperkératose gingivale

Le tabagisme peut contribuer à l’apparition de boutons blancs sur les gencives : on parle d’hyperkératose gingivale. En effet, le tabac est irritant pour les gencives à cause des substances chimiques et toxiques qu’il contient. Ces lésions sont généralement non douloureuses.

Quels symptômes sont associés à un bouton blanc sur la gencive ?

Bouton blanc sur la lèvre

Le symptôme le plus courant d’un bouton blanc sur la gencive est la douleur. En effet, un bouton blanc est une lésion. Si la lésion s’infecte, alors elle devient douloureuse. C’est d’ailleurs généralement la douleur qui nous fait remarquer que l’on a un bouton blanc sur la gencive.

Parfois, un bouton blanc sur la gencive peut être associé à d’autres symptômes, comme une mauvaise haleine, un saignement ou l’écoulement de pus, de la fièvre ou de la nausée. Il est conseillé de consulter sans plus tarder un médecin en cas de symptômes de ce type car ils indiquent que l’infection est importante.

Est-ce qu’un bouton blanc sur la gencive peut être le signe d’une infection ?

Oui, un bouton blanc sur la gencive peut être le signe d’une infection. L’infection peut être plus ou moins grave, mais quels que soient les symptômes, il est conseillé de la soigner sans plus tarder.

On distingue l’abcès parodontal (une infection de la gencive) qui est fréquent chez les personnes qui ont un déchaussement des dents, ou après l’extraction d’une dent ; et l’abcès apical, qui est plutôt courant et résulte d’une carie ou d’une dent fracturée. Quel que soit le type d’abcès, il ne faut pas le confondre avec l’aphte et il doit être pris en charge de manière plus sérieuse.

Comment soigner un bouton blanc sur la gencive ?

Si le bouton blanc sur la gencive est causé par un aphte, vous pouvez ne rien faire. L’aphte va disparaitre spontanément au bout d’une semaine maximum. On peut toutefois accélérer sa guérison si celui-ci est vraiment gênant, en se rinçant la bouche avec de l’eau salée ou en évitant de manger certains aliments (sucrés, épicés ou acides). Si l’aphte est vraiment gros, on peut prendre un traitement par voie orale ou à appliquer localement, qui va réduire l’inflammation et la douleur.

En cas d’infection buccale, il faudra consulter un dentiste qui pourra vous recommander des traitements efficaces pour tuer les bactéries et soigner l’infection comme des bains de bouche. Il est conseillé également de réaliser un détartrage des racines pour éliminer la plaque dentaire et le tartre, premières causes d’infections de la bouche et des gencives. Si le bouton a du pus, le dentiste pourra le drainer afin de soulager la douleur et d’accélérer la guérison.

Comment prévenir les boutons blancs sur les gencives ?

Avoir une bonne hygiène bucco-dentaire

Pour prévenir l’apparition de boutons blancs sur les gencives, il est important d’adopter une bonne hygiène dentaire et buccale. Brossez-vous bien les dents, régulièrement et doucement, pour éviter les caries et le dépôt de tartre sur les dents. Evitez de fumer car le tabac est un facteur majeur de l’apparition de maladies et infections des gencives. Si vous êtes sujet aux aphtes et ulcères, rincez-vous régulièrement la bouche avec de l’eau salée. Cette solution est naturellement anti-inflammatoire et antibactérienne.

Les boutons blancs sur les gencives ne sont pas forcément graves, mais si vous soupçonnez une infection buccale, consultez votre dentiste sans plus tarder ! Et si vous êtes sujet à ces boutons blancs, adopter une bonne hygiène buccale vous aidera à limiter leur apparition.

Article précédentLes vertiges sont-ils un symptôme d’une carence en vitamine D ?
Article suivantUtérus contractile : quelles en sont les conséquences ?