J’ai mal au nez comme si j’avais pris un coup : que faire ?

Un mal de nez peut être si intense qu’il donne l’impression d’avoir pris un coup. Si cela vous arrive, voici comment réagir et le traiter.

Tout le monde a déjà eu mal au nez à un moment ou à un autre de sa vie. Ce n’est généralement pas le symptôme de quelque chose de grave. Cependant, il peut être intéressant de savoir quelles sont les causes d’un mal de nez, surtout si vous avez fréquemment l’impression d’avoir mal comme si vous aviez pris un coup. Découvrez dans cet article les causes du mal de nez, comment réagir et comment le prévenir.

Quelles peuvent être les causes d’un mal de nez ?

Mal de nez et douleurs sur le haut de la tête

Les causes du mal de nez sont diverses :

  • Une sécheresse du nez
  • Une sinusite
  • Des infections nasales
  • Des allergies

La sinusite reste la cause la plus fréquente du mal de nez. La sinusite est une inflammation des sinus. Les sinus sont les cavités creuses des os situés autour du nez : on en a tous 4 paires, au-dessus et en-dessous des yeux. Les sinus communiquent avec les fosses nasales (par lesquelles s’écoule le mucus produit par les muqueuses des sinus) – d’où le lien entre sinusite et mal de nez.

La sinusite peut être d’origine bactérienne ou virale. Elle peut survenir lorsque l’on ne se débouche pas souvent le nez (que ce soit en se lavant ou en se mouchant), ou suite à une rhinopharyngite, une rhinite allergique, d’un abcès dentaire ou une carie. En cas de sinusite, la douleur au nez s’accompagne d’une sensation de congestion nasale (le nez bouché) et d’une sensation de pression au visage.

On peut aussi avoir mal au nez comme si on avait reçu un coup sans être malade, par exemple lorsque le nez est en contact avec des agents agressifs comme la poussière ou les microbes, ou lorsque l’on est exposé à un vent très sec.

Comment réagir en cas de mal de nez ?

Douleur au nez traitée chez un spécialiste

La première chose à faire si vous avez mal au nez est de le nettoyer avec un sérum physiologique ou de l’eau de mer. Il est aussi important de boire suffisamment d’eau pour que le conduit nasal reste hydraté. Si votre nez est sec, utilisez un humidificateur pour le garder humide et pouvoir respirer sans difficultés. Le thé et la tisane sont aussi une bonne solution pour déboucher naturellement les narines grâce à la chaleur.

Si la douleur au nez continue, vous pouvez consulter un spécialiste en ORL pour vous assurer qu’il n’y a rien de grave. Notamment après un rhume ou un problème dentaire, qui peuvent donner lieu à des complications.

Les points à surveiller de près pour éviter des complications

Certains signes sont à prendre au sérieux particulièrement. Si la douleur au nez est localisée et qu’elle s’accompagne d’un gonflement de la joue, du front ou des paupières, de maux de tête, de frissons ou d’une forte fièvre, alors il peut s’agir d’une staphylococcie maligne de la face. Il faudra, selon la gravité des symptômes, envisager de se rendre directement aux urgences.

En cas de coup sur le nez, s’il y a des saignements importants, il y a peut-être une fracture des os propres. Il faudra là aussi, selon la gravité des symptômes, consulter soit un médecin ORL soit se rendre directement aux urgences. Mettez de la glace sur la zone douloureuse et prenez du paracétamol. Dans tous les cas, n’essayez surtout pas de remettre le nez en place vous-même.

Comment traiter une sinusite ?

La cause la plus fréquente d’une douleur au nez est la sinusite. En cas de sinusite, on va chercher à soulager les symptômes en attendant que l’infection virale se guérisse de manière spontanée. Le médecin pourra donc vous prescrire des médicaments contre la douleur et la fièvre ou du sérum physiologique pour nettoyer l’intérieur des narines.

Pour se laver avec du sérum physiologique, il faut mettre la tête à l’horizontale et mettre le sérum dans la narine du haut pour qu’il ressorte par la narine du bas après être passé dans les fosses nasales. Une fois le lavage terminé, bouchez la narine la plus basse avec le doigt et expirez fortement avec la narine la plus haute. On peut remplacer le sérum physiologique par la solution de Parsons : 1 L d’eau du robinet + 2 à 3 cuillérées à soupe e sel gris (attention, pas de sel blanc qui peut être irritant pour les muqueuses du nez !) + 1 cuillérée à café de bicarbonate de soude.

Il n’est pas recommandé de prendre des antibiotiques sauf cas particulier (diabète, allergies, asthme, immunodépression, personnes âgées, pus dans les sinus, etc.). Normalement, avec un traitement, les symptômes doivent diminuer au bout de 3 jours. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à consulter à nouveau votre médecin.

En cas de sinusite d’origine allergique, le médecin vous prescrira des antihistaminiques, des antibiotiques ou, si nécessaire, des médicaments corticoïdes (en cas d’inflammation).

Comment prévenir le mal de nez ?

Prendre soin de son nez

Pour éviter d’avoir mal au nez, il faut adopter une bonne hygiène de vie :

  • Se nettoyer régulièrement les mains
  • Eviter de mettre ses doigts dans les narines
  • Ne pas s’exposer aux allergènes
  • Ne pas fumer
  • Boire beaucoup d’eau

En cas de rhume ou de rhinite allergique, il est conseillé de se moucher régulièrement et de faire des lavages de nez au sérum physiologique pour éviter les complications. Buvez des boissons chaudes, aérez votre chambre et votre appartement ou maison. Évitez les atmosphères polluées par les produits chimiques, les poussières ou autres allergènes. Les trajets en avion et l’alcool peuvent aussi favoriser la congestion nasale. Ils sont donc à éviter en cas de rhume ou de rhinite allergique.

Le mal de nez est fréquent et souvent bénin. Toutefois, il est important de le prévenir car des complications peuvent conduire à des symptômes plus graves comme des infections des sinus. En cas de doute, consultez un médecin ORL.

A ne pas manquer

Articles associés