Frissons dans la tête : comment les interpréter ?

0
109
Souffrir de frissons dans la tête

Ressentir des frissons dans la tête peut être perçu comme un symptôme inquiétant. Mais comment apparaissent-ils et sont-ils dangereux ?

Les frissons sont le symptôme de nombreuses maladies tout comme ils peuvent survenir sans aucun problème de santé. Vous ressentez des frissons dans la tête et vous ne savez pas comment les interpréter ? On fait le point sur les causes possibles.  

Que sont les frissons ?

Les frissons sont des contractions involontaires des muscles lorsque votre corps cherche à se réchauffer. Ils sont le signe d’une baisse de la température corporelle. Généralement localisés dans les bras, dans les jambes et dans le haut du dos, ils peuvent être accompagnés de fièvre ou non. Ils sont souvent temporaires mais peuvent aussi devenir chroniques. 

Les causes des frissons

De nombreuses raisons peuvent justifier l'apparition des tremblements

Les frissons sont un réflexe pour lutter contre le froid. Le plus souvent, ils apparaissent donc lorsque vous avez froid ou que vous êtes en situation d’hypothermie et que vous cherchez à vous réchauffer. Mais ils peuvent aussi être le symptôme d’une maladie. Les frissons peuvent ainsi survenir en cas de fièvre, après une opération, ou à cause d’une carence alimentaire. Ils peuvent aussi être émotionnels. 

Les frissons liés à la fièvre sont causés par un dérèglement des neurones sensibles à la chaleur. Le corps va alors déclencher les mécanismes de lutte contre le froid, notamment les frissons. La fièvre peut être causée par une maladie infectieuse ou, plus rarement et en cas d’autres symptômes, d’un cancer du pancréas.

Après une anesthésie, il est possible d’avoir des frissons sans fièvre. 2/3 des patients environ sont touchés par les frissons post-opératoires. Les frissons peuvent être une réaction à la baisse de la température corporelle durant l’opération, à la douleur post-opératoire ou encore aux effets de certains produits anesthésiques.

Les carences alimentaires peuvent causer des frissons sans fièvre. Les personnes qui ont une carence en fer (anémie) sont ainsi plus frileuses, de même qu’elles sont plus fatiguées.

Chez les grands brûlés, les frissons peuvent aussi survenir car la thermorégulation du corps est alors affectée. En effet, la peau joue un rôle majeur dans la régulation de la température corporelle. D’autant plus que les réactions inflammatoires aux lésions des grands brûlés peuvent aussi causer des troubles de l’hypothalamus, dans le cerveau, qui vont aggraver la sensation d’avoir toujours froid.

Les frissons dans la tête ou frissons spirituels

Des frissons spirituels peuvent apparaître pendant la méditation

Il existe aussi ce que l’on appelle les frissons spirituels. Ces frissons plutôt localisés dans la tête se produisent lorsque vous êtes en état de méditation. On dit aussi que les frissons spirituels peuvent survenir comme un signe : par exemple, lorsque vous parlez avec un ami de quelque chose que vous aimez ou d’un projet qui vous tient à cœur, les frissons dans la tête vont vous indiquer qu’il faut suivre vos rêves !

Les frissons spirituels peuvent être un avertissement ou une confirmation. Par exemple, lorsque vous entrez dans une pièce qui ne vous inspire pas confiance et que vous frissonnez de la tête, il peut s’agir d’un avertissement : vous devez suivre votre intuition et quitter cet endroit.

Les frissons spirituels peuvent aussi être une confirmation. Par exemple, lorsque vous visitez des appartements, si vous ressentez des frissons à la tête lors de l’une des visites, cela veut dire que vous avez trouvé le bon appartement pour vivre !

Les fourmillements dans la tête

Le stress peut être responsable de frissons

Si ce que vous ressentez dans la tête ressemble plus à des fourmillements qu’à des frissons, il peut y avoir plusieurs explications :

  • Vous êtes stressé : les picotements dans la tête sont des symptômes courants du stress et de l’anxiété. Ils s’accompagnent alors d’autres symptômes comme des palpitations, des nausées, une sensation d’oppression, une irritabilité, un manque de concentration, etc.
  • Vous avez des douleurs cervicales : les fourmillements dans le cou ou à l’arrière de la tête peuvent être directement liés à des problèmes cervicaux. En effet, lorsque les racines nerveuses sont compressées, cela peut causer des picotements qui s’étendent de la tête jusqu’aux bras.
  • Vous avez la maladie de Lyme : plus rarement, des picotements dans la tête associés à des douleurs articulaires peuvent être liés à la maladie de Lyme, causée par la bactérie Borrelia Burgoferi que l’on attrape en étant piqué par une tique. 
  • Vous avez une sclérose en plaques : de même, cela est plus rare mais des fourmillements dans la tête peuvent être l’un des symptômes de la sclérose en plaques, une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux. Les autres symptômes peuvent être des troubles visuels, des troubles de la marche ou encore une faiblesse des muscles faciaux.

Si vous ressentez des frissons dans la tête, posez-vous plusieurs questions pour les interpréter : Est-ce que j’ai de la fièvre ? Est-ce que j’ai froid ou je suis en situation d’hypothermie ? Est-ce que j’ai d’autres symptômes ? S’agit-il plutôt de picotements, de fourmillements ou de frissons ? Cela vous aidera à interpréter ces frissons. En cas de doute, tournez-vous vers votre médecin !

Article précédentEst-ce contre-indiqué de se baigner après manger?
Article suivantQuelle homéopathie pour un bouton de fièvre ou de l’herpès ?