2022 : Comment avoir la meilleure attitude pour ce qui va arriver

Des clés pour affronter avec force et prédisposition positive les défis psychologiques et émotionnels qui nous attendent en 2022 dans les principaux domaines de notre vie : état d’esprit, équilibre mental, vie sociale, stabilité familiale et économique car, « quand le vent tourne, il faut ajuster les voiles ».

Il est impossible de changer la direction du vent, mais nous pouvons ajuster nos voiles pour en tirer parti et éviter que notre navire ne chavire grâce à une meilleure attitude.

C’est ce que souligne un proverbe dont il existe différentes versions, avec de légères variations, mais qui finissent par signifier la même chose : la nécessité de s’adapter aux nouvelles circonstances que la vie nous réserve et de chercher les moyens de les surmonter.

Lorsque les vents du changement, et peut-être de la tempête, soufflent, comme c’est le cas actuellement, au lieu de se plaindre des courants d’air ou d’attendre qu’ils modifient leur trajectoire, il est préférable d’être réaliste et d’ajuster nos « voiles psychologiques et émotionnels », comme l’indiquent le bon sens et ceux qui connaissent la psyché humaine.

La psychologue Pilar Conde, directrice technique de Origen Clinics, raconte à Efe quelques clés pour affronter de manière positive et avec une attitude favorable les défis personnels qui, peut-être, nous attendent dans l’année qui commence.

Couple : nouvelles tensions et relations

« Sur la base du contexte actuel et des tendances en cours, les principaux défis pour les couples seront : commencer une relation, consolider la relation actuelle ou surmonter une crise conjugale, dans des circonstances particulières comme celles que nous vivons », selon Conde.

« La situation vécue depuis le début de 2020 a conduit à générer des tensions financières dans les ménages et des problèmes de travail, ce qui affecte le couple et la cohabitation », souligne-t-il.

D’autre part, « nous avons maintenant plus de possibilités de loisirs qui facilitent les rencontres traditionnelles. Nous devrons donc nous adapter à cette situation », car pendant la pandémie, la tendance à établir des relations amoureuses par le biais de réseaux au moyen d’applications ou « apps » a été établie.

« Adapter notre comportement et notre pensée à des concepts et des situations changeants, nouveaux et inattendus, écouter attentivement notre interlocuteur, mettre de côté les idées préconçues et encourager la communication avec notre partenaire, sont des attitudes qui nous aideront à affronter ces changements de manière positive », selon la psychologue.

État d’esprit : il est temps de se bouger

« La pandémie a eu un impact majeur sur l’humeur des gens. Cela est dû à une réduction des activités, à une augmentation des situations stressantes et à une diminution des contacts physiques avec le « réseau de soutien social », composé des relations qui intègrent une personne à son environnement humain », explique M. Conde.

« Par conséquent, un défi majeur pour 2022 sera de retrouver l’état d’esprit et de reprendre cette dynamique saine pour le bien-être émotionnel », dit-il.

« Pour relever ce défi, il faudra se « forcer » à entreprendre certaines activités et à avoir une meilleure attitude », dit-il.

« Une humeur dépressive nous invite à ne pas faire, et c’est exactement ce qui entretient et aggrave l’humeur », prévient-il.

« Il faut donc se forcer à reprendre les activités productrices de santé et de bien-être et à mettre progressivement de côté celles qui leur sont opposées, même si nous avons l’impression de ne pas avoir envie de les faire », conseille-t-elle.

Équilibre mental : regarder à l’intérieur de soi

« Travailler sur l’équilibre mental nécessite de se sentir en paix avec soi-même. Nous avons besoin d’un état dans lequel les pensées, les émotions, les valeurs et les actions doivent être en harmonie », explique le psychologue de Clínicas Origen.

Elle ajoute que cet équilibre doit se produire « dans tous les domaines vitaux de la personne ».

Comme le travail, les loisirs, le couple et la santé, entre autres, car lorsqu’un domaine est gravement touché, cela affecte l’équilibre des autres ».

« Développer la capacité d’introspection, c’est-à-dire regarder vers l’intérieur, et pratiquer des activités qui renforcent la connexion avec soi-même, comme la méditation, la pleine conscience ou l’attention totale à l’ici et maintenant, et les techniques de relaxation est d’une grande aide pour retrouver et maintenir l’équilibre mental », considère l’expert.

D’autre part, elle recommande de prendre des décisions et de se fixer des objectifs.

Vie sociale : reprise des contacts personnels

Pour M. Conde, il est et sera très important de « continuer à reprendre le contact en face à face avec différents amis ». Tant les plus intimes que celles qui sont plus occasionnelles, étant donné que nous sortons d’une période de distanciation sociale, en raison de la pandémie ».

« Le retour à l’environnement de travail en personne nécessitera également de s’adapter à nouveau aux différentes interactions au travail, avec les patrons et les collègues », ajoute-t-il.

Pour Conde, l’attitude la plus favorable pour faire face à ce défi consiste à « cultiver l’assertivité (exprimer notre opinion avec fermeté mais sans agressivité), améliorer la communication, proposer des plans et s’impliquer activement dans les activités que nous avons établies ».

La famille : se reconnecter à soi-même et aux autres.

Pendant la pandémie, pour de nombreuses personnes, la famille avec laquelle elles vivent est devenue la principale source de soutien, avec laquelle elles passent la plupart de leur temps.

Ainsi, à mesure que la situation évolue, il faudra redéfinir cette relation, « en réduisant le temps d’interaction familiale et en le partageant avec d’autres facettes de la vie », dit-il.

Pour faire face à ce défi, Pilar Conde recommande de « conserver son indépendance émotionnelle ». C’est-à-dire se prendre en charge dans tous les sens du terme au lieu de dépendre des autres. Ainsi que d’être ouvert à de nouvelles expériences et interactions avec d’autres personnes ».

En ce qui concerne les parents plus éloignés, avec lesquels nous ne vivons pas ensemble, ce psychologue conseille de « reprendre les contacts, ainsi que les événements familiaux et les manifestations physiques d’affection avec nos proches ».

Stabilité économique : faire confiance et agir

« La stabilité professionnelle et économique, ainsi que les éventuelles dettes acquises ces dernières années, vont être présentes en 2022 », estime-t-il.

« Si notre travail ou nos finances ne couvrent pas le minimum nécessaire, cela génère des niveaux élevés de stress et de tension, tant au niveau personnel que familial et social, il sera donc nécessaire de faire confiance à nos propres capacités. »

« Nous devons être ouverts à un changement d’emploi ou à la possibilité de lancer une nouvelle activité ou entreprise, afin de relever ce défi », conclut M. Conde.

Jean-Pierre
Jean-Pierre
Médecin généraliste à la retraite après 32 ans d'exercice, je suis aussi passionné par l'évolution des outils technologiques comme internet. Ayant beaucoup plus de temps libre, j'ai lancé ce site internet afin de coupler mes deux passions : la médecine et les outils technologiques. Mon seul objectif est de partager mes connaissances au plus grands nombres et offrir un support ouvert à tous afin de partager les dernières actualités et innovations liées à la santé.

A ne pas manquer

Articles associés