Comment interpréter un mal au bas du ventre chez l’homme ?

0
552
Homme souffrant de douleurs dans le bas du ventre

Une douleur dans le bas du ventre peut avoir plusieurs origines. Cependant, celles-ci peuvent varier chez les hommes.

Les douleurs au bas ventre peuvent être plus ou moins fortes, localisées ou diffuses, aigües ou chroniques. Les causes sont multiples : il peut s’agir d’un simple problème de digestion, du dysfonctionnement d’un organe de l’appareil urinaire ou digestif, d’une inflammation ou encore d’un kyste ou d’une tumeur. Découvrez quelles sont les causes les plus fréquentes d’un mal du bas du ventre chez l’homme.

Comment identifier la cause d’une douleur au bas du ventre ?

Homme se tenant le côté à cause d'une vive douleur

Pour identifier la cause d’une douleur au bas ventre, il faut d’abord observer la manière dont le mal de ventre s’est installé. Est-ce que la douleur est aigüe ou chronique ? Est-ce qu’elle est progressive, intermittente, occasionnelle ou continue ? 

Ensuite, il faut observer la zone qui est douloureuse. Une douleur dans le bas ventre peut indiquer un problème au niveau du côlon, du système urinaire ou des reins. Une douleur en bas à gauche peut émaner des intestins, de la rate ou des reins. Tandis qu’une douleur en bas à droite peut venir de la vésicule biliaire ou des intestins. 

Il peut être intéressant aussi d’observer s’il y a d’autres symptômes. Les symptômes fréquemment associés à un mal de ventre sont la fièvre, les nausées, les vomissements, les troubles du transit (constipation, diarrhée) ou le ventre gonflé avec des ballonnements.  

L’excès de gaz

L’excès de gaz est l’une des causes les plus fréquentes de douleurs au bas ventre chez l’homme. Lorsqu’il y a trop de gaz dans l’intestin, celui-ci est distendu, ce qui crée une douleur vive et lancinante, notamment après les repas. 

Cette douleur peut s’accompagner d’autres symptômes, comme un ballonnement abdominal, une sensation de satiété et une perte d’appétit, une sensation de lourdeur dans l’estomac ou encore un ventre gonflé. 

La meilleure solution pour réguler le transit intestinal et se débarrasser de ces douleurs est de faire le plein de fibres et boire beaucoup d’eau. 

Le syndrome de l’intestin irritable

Homme âgé ayant mal dans le bas du ventre

Le syndrome de l’intestin irritable peut causer des douleurs au bas ventre chez l’homme. Ce syndrome provoque une douleur localisée dans l’abdomen, comme des crampes, qui sont constantes ou qui vont et viennent. Généralement, la défécation soulage la douleur. 

Il peut y avoir d’autres symptômes associés à la douleur : la diarrhée ou la constipation, une sensation de ballonnement abdominal, des gaz… Le syndrome de l’intestin irritable est plus fréquent chez les personnes qui souffrent d’anxiété ou de troubles psychologiques comme la dépression. 

Si votre médecin diagnostique un syndrome de l’intestin irritable, il faudra adapter votre régime alimentaire, en évitant les aliments riches en glucides fermentescibles comme les choux et les haricots. 

La prostatite aigüe

Pendant longtemps, toutes les douleurs pelviennes de l’homme étaient diagnostiquées comme des prostatites chroniques, c’est-à-dire une inflammation chronique de la prostate. Même si aujourd’hui, on sait que la prostatite aigüe ou chronique n’est pas la cause la plus fréquente d’un mal au bas ventre chez l’homme. Il faut donc rester vigilant car cela peut être une cause. 

Les symptômes associés à une prostatite aigüe sont la fièvre et la fatigue. Parfois un syndrome de sepsis généralisé avec tachycardie et tachypnée peut apparaître. En cas de prostatite chronique, il y a une douleur à l’éjaculation et une douleur de la prostate au toucher. Ces douleurs concernent principalement les hommes entre 30 et 50 ans. Si l’infection est due à une bactérie, des antibiotiques pourront être prescrits par le médecin. 

L’appendicite

La partie du corps touchée en cas d'appendicite

L’appendicite est plus souvent diagnostiquée chez les jeunes. Elle se traduit par une douleur sur le côté droit du bas ventre, qui commence autour du nombril ou dans la région de l’estomac et s’aggrave au bout d’environ 6 heures. La douleur est ensuite plutôt localisée dans la région inférieure du bas ventre, près de l’aine. Les symptômes associés sont une perte d’appétit, des nausées, des vomissements, une raideur abdominale et de la fièvre.

En cas de doute, il faut impérativement se rendre aux urgences. Généralement, l’appendicite se traite par une opération chirurgicale avec ablation de l’appendice. Suite à l’opération, les tissus peuvent créer des adhérences cicatricielles. Or, ces derniers peuvent provoquer des troubles digestifs. Ces adhérences cicatricielles peuvent être traitées avec de l’ostéopathie. 

La colique néphrétique

Si les douleurs sont très violentes, localisées dans le bas ventre mais aussi dans le dos, le plus souvent d’un seul côté, et qu’elles s’accompagnent de fièvre, alors il peut s’agir d’une colique néphrétique. Autrement dit, la présence d’un calcul (rénal ou vésical) peut entraver l’écoulement de l’urine. Cette douleur apparait soudainement, le plus souvent chez les hommes ou les femmes de 30 à 60 ans. Elle peut s’accompagner de nausées, vomissements, douleurs en urinant et saignement dans les urines. 

Pour soulager les coliques néphrétiques, le médecin pourra prescrire des médicaments anti-inflammatoires ou analgésiques. Une hospitalisation peut être nécessaire dans les cas les plus graves. 

La hernie inguinale

Une douleur vive dans le bas ventre qui apparait après un effort intense peut être causée par une hernie inguinale. Il s’agit d’une grosseur de l’aine, qui apparait lorsque des éléments de l’abdomen (le plus souvent, l’intestin) sortent de leur emplacement habituel par l’orifice inguinal profond, situé au niveau de l’aine dans la paroi abdominale.

La hernie inguinale peut être acquise à l’âge adulte ou congénitale. Elle est plus fréquente chez l’homme : 1 homme sur 3 est opéré d’une hernie inguinale dans sa vie. Lorsqu’il y a une douleur, c’est lorsqu’elle s’infecte, une intervention chirurgicale est alors nécessaire.

D’autres pathologies peuvent être à l’origine d’une douleur au bas ventre chez l’homme, notamment le cancer colorectal (associé à la présence de sang dans les selles et à des troubles du transit). Il est donc très important, en cas de doute sur l’origine de douleurs pelviennes, d’aller consulter un médecin, même si les symptômes associés ne paraissent pas forcément graves.

Article précédentVinaigre de cidre : à la découverte de tous ses bienfaits
Article suivantReflux et remontées gastriques : 7 remèdes de grand-mère naturels et rapides