Quels sont les effets secondaires d’un rabotage de la prostate ?

0
411
Douleurs suite à un rabotage de la prostate

Si le rabotage de la prostate permet de soigner, il peut provoquer plusieurs effets secondaires auxquels il est important d’être préparé.

L’adénome de la prostate touche 60 % des hommes de plus de 60 ans et 90 % de ceux de plus de 85 ans. On soigne d’abord cette maladie par un traitement médicamenteux, qui peut s’avérer inefficace à terme. Il faudra donc, dans de nombreux cas, recourir au rabotage de la prostate, une opération chirurgicale qui permet de traiter efficacement l’adénome de la prostate. Toutefois, cette opération n’est pas anodine et comporte des effets secondaires. 

Qu’est-ce que le rabotage de la prostate ?

Consulter pour un rabotage de la prostate

Le rabotage de la prostate est une opération de chirurgie qui intervient dans le traitement de l’adénome prostatique ou hypertrophie bénigne de la prostate. Cette opération consiste à retirer la partie de la prostate qui entoure l’urètre à l’aide d’une anse électrique. La prostate est ainsi rabotée par voie naturelle : on parle de résection endoscopique de la prostate. Cette opération nécessite une hospitalisation de 4 à 7 jours en fonction de la taille de la prostate.

Qu’est-ce que l’adénome de la prostate ?

La prostate est une glande de la taille d’une châtaigne à peu près, située sous la vessie en avant de l’ampoule rectale. Elle entoure l’urètre (le conduit de sortie de la vessie), d’où s’écoulent l’urine et le sperme. La prostate fait partie de l’appareil génital masculin et sert à fabriquer le liquide séminal, dont le rôle est de véhiculer les spermatozoïdes fabriqués par les testicules. 

L’adénome de la prostate ou hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) est une maladie caractérisée par l’augmentation du volume de la prostate, causée par un adénome (une tumeur bénigne). L’adénome se développe le plus souvent dans la zone en contact avec l’urètre. Il n’est pas considéré comme un cancer. C’est une maladie bénigne mais qui peut provoquer des troubles urinaires lorsque la prostate, à cause de son volume, appuie sur l’urètre. Cette maladie de la prostate touche en général les hommes de plus de 50 ans. 

Quels sont les risques associés à l’adénome de la prostate ?

Le besoin d'uriner fréquemment peut être signe d'un adénome de la prostate

L’adénome de la prostate peut entraîner des troubles urinaires irritatifs, qui se caractérisent par un besoin fréquent et irrépressible d’urine, en particulier la nuit ; ou des troubles mictionnels obstructifs, qui se caractérisent par des difficultés à uriner. Ces derniers sont causés par le rétrécissement de l’urètre. Il entraîne la diminution de la force du jet mictionnel, la sensation de ne pas avoir vidé toute sa vessie et des gouttes retardataires.

L’hypertrophie bénigne de la prostate peut entraîner des complications, notamment la rétention urinaire aiguë c’est-à-dire l’impossibilité d’uriner, qui s’accompagne de douleurs. Un patient avec une rétention urinaire aiguë doit être pris en charge de toute urgence !

Lorsque l’obstruction par adénome de la prostate devient plus importante, la rétention urinaire peut être chronique. La vessie n’assure plus ses fonctions de réservoir et de vidange. On peut uriner, mais on ne parvient plus à vider complètement sa vessie. Lorsqu’elle est trop pleine, il peut y avoir des fuites. La rétention urinaire chronique est grave et doit être traitée car elle peut causer des calculs dans la vessie et de l’insuffisance rénale.

Quels sont les effets secondaires du rabotage de la prostate ?

Le rabotage de la prostate est efficace mais il peut y avoir des effets secondaires. 

Les effets secondaires courants

Les troubles de l'érection sont fréquents suite à un rabotage de la prostate

Dans un premier temps, il est possible que des effets secondaires apparaissent, mais ils sont normaux et ne doivent pas vous inquiéter. 

L’incontinence urinaire est fréquente après un rabotage de la prostate et va généralement s’améliorer dans les semaines suivant l’opération. Toutefois, pour certaines personnes, l’incontinence urinaire pourra persister. L’incontinence urinaire se caractérise par un besoin urgent d’uriner : si vous ne trouvez pas de toilettes tout de suite, vous perdez le contrôle de votre vessie.

L’éjaculation rétrograde est également un effet secondaire fréquent du rabotage de la prostate. Après un rabotage de la prostate, on peut perdre la capacité d’éjaculer pendant les rapports sexuels ou la masturbation, même si l’on conserve le plaisir lié à l’orgasme. En effet, le sperme ne s’écoule pas du pénis mais dans la vessie. C’est la complication la plus courante à long terme, elle concerne 65 à 75 % des hommes après un rabotage de la prostate. Cet effet secondaire est causé par la lésion des nerfs ou des muscles situés autour du col de la vessie. L’éjaculation rétrograde n’est pas grave car on ressentira toujours le plaisir physique de l’éjaculation ; le seul problème est qu’elle peut affecter votre fertilité.

Le rabotage de la prostate peut aussi causer un dysfonctionnement de l’érection : jusqu’à 10 % des hommes ayant subi un rabotage de la prostate éprouvent des difficultés à obtenir ou à maintenir une érection. Cet effet secondaire est parfois temporaire, parfois permanent.

Une rétention urinaire peut aussi être observée dans les semaines suivantes mais généralement, les muscles de la vessie retrouveront leur fonction normale en quelques semaines.

Enfin, on peut également constater dans les semaines suivant l’opération des urines de couleur rougeâtre, des mictions fréquentes et une perte de poids.

Les effets secondaires qui nécessitent une prise en charge

Certains effets secondaires sont, en revanche, plus rares et nécessitent un traitement. C’est le cas si vous constatez des saignements pendant ou après l’intervention, ou en cas d’infection des voies urinaires (IVU) : il faudra alors prendre des antibiotiques. Enfin, la prostate pourra « repousser » et il faudra alors, dans les 10 ans qui suivent, refaire un rabotage de la prostate.

Les effets secondaires graves suite au rabotage de la prostate

La fièvre est un effet secondaire grave de l'adénome de la prostate

Enfin, il y a aussi des effets secondaires plus sévères (mais aussi plus rares). Si vous constatez l’un de ces effets secondaires, il est impératif de consulter en urgence un médecin ! Voici la liste des effets secondaires graves après un rabotage de la prostate :

  • Des douleurs dans les jambes ou dans la cage thoracique
  • De la fièvre 
  • Des toux irritatives et des essoufflements
  • Des mictions difficiles
  • Une sensation de pesanteur ou un ballonnement
  • Des urines troubles et malodorantes

Les effets secondaires du rabotage de la prostate sont généralement bénins et temporaires. Si jamais vous constatez l’un des effets secondaires sévères, il est très important de consulter votre médecin en urgence ! 

Article précédentPar quoi remplacer la levure chimique ?
Article suivantComment calmer les douleurs d’estomac de manière naturelle ?