J’ai un ganglion à l’aisselle, fatigue et stress : que faire ?

0
2071
Ganglion à l'aisselle

Lors des périodes de stress ou de fatigue, certaines personnes constatent qu’un ganglion est apparu sous l’aisselle. Voici comment réagir.

Vous avez constaté, depuis quelques jours, un ganglion sous l’aisselle et vous pensez qu’il est dû à la fatigue ? Vous avez raison : les ganglions axillaires peuvent être plus enflés en cas de fatigue ou de stress. Est-ce grave si le ganglion axillaire est douloureux ? Qu’est-ce qui cause le gonflement du ganglion ? Quand et comment réagir en cas de ganglion enflé sous l’aisselle ? Nous répondons à vos questions.

Comment reconnaître un ganglion ?

Palpation d'un ganglion sous l'aisselle

Les ganglions lymphatiques sont des éléments très importants dans le corps. Ils interviennent dans le nettoyage de la lymphe et jouent un rôle majeur dans la production d’anticorps contre les virus et les bactéries. Un ganglion peut prendre du volume car il est sollicité : on sent alors, sous la peau, une petite boule. On parle d’adénopathie (lorsque le ganglion forme une boule). Sentir un ganglion sous l’aisselle n’est donc pas anormal.

Quelle forme peut-il prendre ?

Le ganglion sous l’aisselle peut être dur ou souple, et indolore ou douloureux, selon l’organisme ou selon l’attaque contre laquelle le corps se défend. Si le ganglion est douloureux, c’est normal. Cela montre que votre système immunitaire fonctionne correctement.

La fatigue et le stress peuvent-ils causer son apparition ?

Ganglion douloureux sous l'aisselle

L’apparition d’un ganglion sous l’aisselle peut être indirectement due à la fatigue et au stress. En effet, lorsque le corps est fatigué, il va être plus sensible aux agressions extérieures. Les ganglions vont alors enfler, ce qui montre qu’ils sont en train de défendre votre corps contre les attaques.

Les ganglions sous les aisselles sont les ganglions les plus sollicités du corps humain, ce seront donc souvent les premiers à enfler en cas de fatigue ou de stress.

Que faire en cas de ganglion sous l’aisselle ?

Consultation suite à la découverte d'un ganglion

En cas de ganglion sous l’aisselle, il est important de commencer par écarter les possibilités d’une autre maladie. En effet, un ganglion axillaire peut être symptôme de fatigue et de stress, ou d’une autre maladie. Si le ganglion ne disparait pas au bout de quelques jours, cela peut être mauvais signe. Cela signifie que l’agent infectieux n’a pas encore été éliminé par l’organisme.

Un ganglion qui ne se résorbe pas (et qui n’est pas douloureux) peut être le signe d’un cancer du ganglion (lymphome). Certaines maladies, comme la tuberculose, le cancer du sein ou la sarcoïdose, peuvent provoquer des ganglions.

Une autre piste est à écarter en cas de ganglions sous l’aisselle : des ganglions enflés aux aisselles et proliférant peuvent être le symptôme d’une compression nerveuse.

La consultation recommandée au moindre doute

Consulter un médecin est donc la première chose à faire en cas de ganglion axillaire, surtout si le ganglion reste longtemps. Le médecin, en fonction de la présentation, la taille et la mobilité du ganglion, pourra ou non vous prescrire un examen chez un oncologue. Il sera peut-être nécessaire de réaliser une échographie, ou, chez les femmes, une biopsie ou une échographie mammaire.

S’il s’agit d’un ganglion bénin, mais qu’il est douloureux, le médecin pourra vous prescrire un antalgique comme le paracétamol, voire des médicaments pour atténuer le stress.
Le ganglion sous l’aisselle est normal, même s’il est douloureux, s’il se résorbe au bout de quelques jours. S’il persiste, n’hésitez pas à aller consulter un médecin, car le ganglion axillaire peut être le symptôme d’une maladie plus grave.

Article précédentQuels sont les dangers de la baie de goji ?
Article suivantLa mutuelle prend-elle en charge les soins dentaires ?