Marcher avec un partenaire peut vous ralentir et vous faire tirer moins de bénéfices de l’activité physique – Science News.co.uk

Courir ou marcher en couple, par exemple avec votre conjoint ou partenaire, peut en fait vous ralentir et donc diminuer la quantité d’activité physique que vous faites. C’est le résultat que des chercheurs de l’Université de Purdue ont obtenu dans une étude publiée dans Gait &amp ; Posture.
L’une des deux chercheuses, Libby Richards, professeur associé en sciences infirmières, tient toutefois à préciser que toute activité physique, même la marche la plus lente, est toujours un facteur positif par rapport à l’immobilité ou à une activité physique trop faible, un facteur à prendre certainement en compte dans l’analyse des résultats de cette étude.

Quoi qu’il en soit, le chercheur a examiné la vitesse de la démarche pendant la marche de 72 couples âgés de 25 à 79 ans dans différents environnements, par exemple certains avec des obstacles et d’autres sans. Le chercheur a noté que les couples pouvaient marcher ensemble, parfois en se tenant la main, ce qui ralentissait la démarche de l’un des partenaires qui, bien sûr, devait suivre l’autre. Ce ralentissement de la marche peut en fait annuler partiellement certains des avantages que l’on peut tirer d’une activité physique plus soutenue, comme la marche à une vitesse plus élevée.

« Il est important de mesurer la vitesse de la marche car elle est en corrélation avec la santé globale. La vitesse de marche typique est prédictive du risque de chute, de la capacité fonctionnelle, de la récupération de l’invalidité et de la mortalité », explique Shirley Rietdyk, professeur de santé et de kinésiologie.

A ne pas manquer

Articles associés