Piqûre de méduse : que faire pour la soulager ?

0
554
Piqure provoquée par une méduse

Lors des vacances en bord de mer, une piqûre de méduse peut survenir pendant la baignade. Focus sur les bons réflexes pour la traiter.

Les méduses sont de plus en plus nombreuses dans nos mers et océans, à cause de l’augmentation de la température de l’eau et de la pollution de l’eau, mais pas seulement. La surpêche du thon, prédateur naturel de la méduse, ainsi que la surpêche des petits poissons, qui se nourrissent des larves de méduses et contribuent à réguler leur population, sont aussi des causes de l’augmentation du nombre de méduses sur nos côtes. 

L’été, les piqûres de méduses sont donc plus fréquentes. Les méduses possèdent en effet sur leurs tentacules des cellules urticantes (les cnidocytes), qui vont envoyer un liquide venimeux au contact de leurs prédateurs. 

Lorsque l’on se fait piquer par une méduse, on ressent comme une décharge électrique. La piqûre crée ensuite une sensation de brûlure et des démangeaisons. Découvrez ce que vous devez faire si vous avez été piqué par une méduse.

Rincer la piqûre de méduse

Méduse nageant dans l'eau

La première chose à faire en cas de piqûre de méduse est de rincer la plaie pendant au moins 30 secondes, avec de l’eau de mer (surtout pas de l’eau douce) et du vinaigre. Le vinaigre est particulièrement efficace car il contient de l’acide acétique, qui permet de décoller les filaments que la méduse a laissés sur vous, sans les faire éclater. Si vous n’en avez pas sur vous, vous en trouverez au poste de secours de la place.

Retirer les cellules urticantes

Une fois que vous avez rincé la plaie, il faut la recouvrir de sable et laisser sécher. Ensuite, retirez le sable avec un papier rigide, un carton ou par exemple votre carte bancaire. Cela permettra d’enlever les filaments, responsables de la douleur causée par la piqûre. Ensuite, rincez à nouveau avec de l’eau de mer ou du vinaigre. Il est possible aussi de dissoudre le venin de la méduse en approchant de la plaie une source de chaleur, comme un mégot de cigarette ou un briquet. 

Désinfecter

Une fois que vous avez retiré le venin de la méduse, il est important de désinfecter la plaie avec une compresse stérile imbibée d’antiseptique. Ainsi, la plaie pourra cicatriser sans problèmes. Et en cas de douleur, vous pouvez prendre un médicament antidouleur, comme le paracétamol. 

Les produits utiles pour soulager une piqûre de méduse

Pour soulager une piqûre de méduse, vous pouvez utiliser de la Biafine. Efficace contre les brûlures, cette pommade sera tout aussi efficace contre les piqûres de méduse. Si vous constatez une réaction modérée à la piqûre, appliquez une pommade antihistaminique (on peut en acheter en pharmacie sans ordonnance).

Enfin, le bicarbonate de sodium est efficace aussi pour atténuer une piqûre de méduse. Il suffit de concocter une pâte avec 3 volumes de bicarbonate de sodium pour un volume d’eau et de l’appliquer sur la zone de la piqûre. 

Piqûre de méduse : les erreurs à ne pas faire

Ne surtout pas gratter la piqure de méduse

Il y a certaines erreurs à ne pas faire si vous souhaitez que la guérison de la piqûre de méduse se passe bien. Après une piqûre de méduse, on peut avoir le réflexe de frotter la plaie pour soulager la douleur, mais cela ne va qu’empirer le syndrome urticant. Il est important aussi de ne pas gratter la plaie. Par ailleurs, rincer avec de l’eau douce peut paraître logique mais cela va faire éclater les cellules restantes et libérer le venin. Il faudra donc plutôt rincer à l’eau de mer ou au vinaigre.

Une autre erreur fréquente est de mettre de l’alcool sur la plaie en pensant que cela va dissoudre le venin, mais en réalité l’alcool est plus dangereux qu’autre chose. De même, l’idée reçue selon laquelle uriner sur la plaie va soulager la piqûre et neutraliser le venin est fausse. Cela peut d’ailleurs entraîner une surinfection. 

Enfin, il est important de savoir également que lorsque l’on se fait piquer par une méduse, il ne faut ni faire un garrot ni inciser la blessure pour en retirer le venin. 

Quand consulter en cas de piqûre de méduse ?

Réaction allergique provoquée par une piqure de méduse

En cas de piqûre de méduse, il n’est pas nécessaire de consulter un médecin, sauf si la sensation de brûlure persiste au bout de 48 heures : dans ce cas, il est conseillé de se faire prescrire une crème à base de corticoïdes. Il est donc important de surveiller l’évolution de sa piqûre de méduse les jours qui suivent.

Plus grave encore, si vous avez un terrain allergique, il se peut qu’une forte réaction allergique se produise après plusieurs piqûres de méduse. Les piqûres multiples peuvent causer une réaction grave voire un choc anaphylactique. Si vous manifestez des symptômes comme une gêne respiratoire, des malaises, des vertiges ou des vomissements, il est urgent d’appeler les secours pour une prise en charge médicale. 

De même, en cas de piqûre sur le visage, consultez un médecin immédiatement.

Si vous vous êtes fait piquer par une méduse, commencez par rincer la plaie abondamment avec de l’eau de mer, sans frotter, puis retirez les cellules urticantes avec une carte bancaire avant de rincer à nouveau. Ensuite, une fois chez vous, désinfectez la plaie et appliquez une pommade contre les brûlures. Surveillez la plaie : si elle continue à brûler après 48 heures, consultez un médecin pour qu’il vous prescrive une crème à base de corticoïdes. Et si vous constatez le moindre symptôme d’une allergie suite à une piqûre de méduse, réagissez rapidement en appelant les secours.  

Article précédentGreffe de cheveux : que savoir avant de se lancer ?
Article suivantLes techniques d’épilation maison les plus saines : l’art de la peau douce