Quels sont les effets secondaires d’un rabotage de la prostate ?

0
1089
Homme effrayé par rabotage de la prostate

Si le rabotage de la prostate est une opération maitrisée, il peut entrainer différents effets secondaires. Voici les plus fréquents.

Le rabotage de la prostate est une opération chirurgicale très efficace pour soigner l’adénome de la prostate, mais cette intervention présente des effets secondaires qui peuvent être gênants. Découvrez les effets secondaires du rabotage de la prostate qui sont normaux et temporaires, ainsi que ceux qui doivent vous alerter.

En quoi consiste un rabotage de la prostate ?

Présentation du rabotage de la prostate

Le rabotage de la prostate est une intervention chirurgicale nécessaire si l’on est atteint d’adénome de la prostate, une maladie qui se manifeste par une augmentation du volume de la prostate.

Le rabotage de la prostate consiste à enlever l’adénome (la partie de la prostate qui entoure l’urètre) à l’aide d’un résecteur ou d’un laser pour raboter l’intérieur de la prostate et agrandir le canal urinaire. On parle de résection endoscopique de la prostate. Cette opération nécessite une hospitalisation d’environ 4 à 7 jours selon la taille de la prostate.

Après l’opération, le patient doit nettoyer en continu la vessie au moyen d’une sonde vésicale. S’il ne suit pas le traitement, il risque une infection urinaire, la rétention ou le blocage complet des urines, des saignements urinaires voire une dégradation des reins et de la vessie.

Pourquoi faire un rabotage de la prostate ?

Le rabotage de la prostate vise à soigner un adénome prostatique ou une hypertrophie bénigne de la prostate.

L’adénome de la prostate est très fréquent chez les hommes après un certain âge. Il touche 60 % des hommes âgés de plus de 60 ans et 90 % des hommes de plus de 85 ans. On reconnaît un adénome de la prostate par une envie fréquente d’uriner, une gêne à l’évacuation de la vessie et des jets d’urine faibles ou intermittents. Lorsqu’un patient est atteint d’adénome de la prostate, on va d’abord lui prescrire des médicaments.

Mais ce traitement est souvent inefficace. Si les symptômes sont sévères, il faut alors recourir à une intervention chirurgicale par voie naturelle ou par voie ouverte. À noter que l’opération ne protège pas d’un éventuel cancer de la prostate.

Les effets secondaires d’un rabotage de la prostate

Le rabotage de la prostate est une solution efficace contre l’adénome prostatique. Mais malheureusement, il y a des effets secondaires qui peuvent être désagréables. Certains effets secondaires sont considérés comme « normaux » et ne doivent donc pas alerter le patient :

  • Une incontinence urinaire
  • Des urines de couleur rougeâtre
  • Des mictions fréquentes
  • Une perte de poids
  • Des troubles de l’érection ou l’absence d’éjaculation durant l’orgasme.

L’incontinence urinaire

Problème urinaire du au rabotage de la prostate

L’incontinence urinaire est le premier effet secondaire du rabotage de la prostate, généralement dans les premières semaines qui suivent l’intervention chirurgicale.

Heureusement, ce symptôme n’est pas définitif et va disparaitre au bout d’un moment (généralement moins d’un an). Cette incontinence urinaire peut s’expliquer par une modification temporaire du fonctionnement habituel du muscle de la vessie et du sphincter. On peut diminuer l’incontinence urinaire en suivant une rééducation urinaire avant ou après l’intervention.

À noter que si l’incontinence urinaire persiste plus d’un an, il faudra envisager un traitement.

Les troubles sexuels

Après un rabotage de la prostate, il est possible que des troubles sexuels se manifestent chez le patient. Les plus fréquents sont des troubles de l’érection, causés par une lésion des bandelettes neuro vasculaires durant l’opération.

Le patient peut aussi souffrir d’une éjaculation rétrograde. C’est-à-dire que le col vésical (qui se referme normalement pendant l’éjaculation) va rester ouvert, ce qui entraîne le sperme vers la vessie. Un autre trouble sexuel fréquemment constaté chez les patients qui ont subi un rabotage est l’absence d’émission de sperme au moment de l’orgasme.

Si vous constatez l’un de ces effets secondaires, vous devez aller consulter votre urologue ou médecin traitant.

Les effets secondaires qui doivent alerter après un rabotage de la prostate

Des douleurs suite au rabotage de la prostate

Certains effets secondaires ne sont pas « normaux » et doivent donc alerter s’ils apparaissent suite à un rabotage de la prostate. Il s’agit des symptômes suivants :

  • De la fièvre
  • Des toux irritatives
  • Un essoufflement inhabituel
  • Des douleurs dans les jambes ou dans la cage thoracique
  • Des mictions difficiles
  • Des urines malodorantes ou troubles
  • La diminution du ballottement du mollet ou une sensation de pesanteur.

Si vous constatez l’un de ces effets secondaires après un rabotage de la prostate, vous devez consulter en urgence votre médecin traitant.

Le rabotage de la prostate est souvent un passage obligé pour traiter l’adénome prostatique, mais il est important de rester vigilant après l’opération et de consulter son médecin en cas d’effet secondaire anormal.

Article précédentComment soulager une douleur de courbatures ?
Article suivantQuelles sont les différences pour une échographie fille ou garçon au 2ème trimestre ?