Manger des champignons est-il bon pour vous ou non ? La dernière étude des scientifiques

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de la faculté de médecine de Penn State porte sur la consommation alimentaire de champignons en relation avec la santé mentale. Les chercheurs, dirigés par Djibril Ba, ont conclu que la consommation de champignons est bonne pour la santé mentale. Ces aliments, en plus de réduire le risque de cancer et de mort prématurée, semblent protéger les cellules et les tissus de l’organisme grâce à plusieurs antioxydants qu’ils contiennent.

Les données

En fait, des études ont déjà montré par le passé que différentes classes d’antioxydants peuvent contrer certaines maladies mentales, notamment les troubles polaires, la schizophrénie et la dépression.
Dans ce cas, les chercheurs ont utilisé les données de 24 000 adultes américains recueillies entre 2005 et 2016. Les données comprenaient des informations sur les habitudes alimentaires des participants. Leur âge moyen était de 45 ans et 66 % d’entre eux étaient des Blancs non hispaniques.

Résultats

Les chercheurs ont constaté un lien entre une consommation plus élevée de champignons et une probabilité moindre de souffrir de dépression, qui existait également après ajustement de divers facteurs sociodémographiques, de l’utilisation de médicaments, des régimes alimentaires et des maladies déclarées.
Les chercheurs ont également effectué une deuxième analyse en remplaçant la portion quotidienne de champignons par une portion de viande rouge ou transformée. Lorsque cette substitution a été effectuée, le lien avec des chances plus faibles de dépression n’a plus été établi.

Les champignons contiennent de l’ergothionéine

Selon Joshua Muscat, professeur de sciences de la santé au Penn State Cancer Institute, ces résultats montrent un avantage supplémentaire de la consommation de champignons.
Le même auteur principal, Djibril Ba, estime que les champignons sont les aliments les plus riches en ergothionéine, un acide aminé. Il s’agit d’un anti-inflammatoire/antioxydant qui ne peut actuellement pas être synthétisé en laboratoire et qui semble réduire le risque de stress oxydatif, entre autres.
L’ergothionéine elle-même, un antioxydant naturel, protège les cellules des tissus de l’organisme contre les dommages.

Champignons de Paris et Hericium erinaceus

En particulier, les champignons blancs, l’une des variétés les plus consommées et l’une de celles qui contiennent le plus de potassium, réduisent l’anxiété, tandis que d’autres champignons comestibles, tels que ceux de l’espèce Hericium erinaceus, sont capables de stimuler l’expression de facteurs neurotrophiques, notamment la synthèse du facteur de croissance des nerfs, selon le communiqué publié par Penn State pour annoncer la nouvelle étude. Cela peut prévenir certains troubles neuropsychiatriques, dont la dépression.

A ne pas manquer

Articles associés