Psoriasis, le nouveau médicament Bimekizumab se révèle très efficace – Science News.co.uk

Un nouveau médicament s’avère utile pour le psoriasis selon une déclaration sur le site de l’Université de Manchester.
Selon le communiqué, qui fait référence à deux nouvelles études publiées dans le New England Journal of Medicine, lors des essais cliniques, le nouveau médicament a presque complètement guéri le psoriasis dans les cas modérés à graves chez plus de 60 % des patients.

Les études et les essais ont été menés par des chercheurs de l’Université de Manchester et du Salford Royal NHS Foundation Trust. Le médicament en question s’appelle Bimekizumab et pourrait être disponible dès 12 mois, selon le même communiqué.
Il s’agit d’un anticorps monoclonal qui bloque à la fois l’interleukine 17A et l’interleukine 17F, toutes deux surexprimées dans le psoriasis. Il s’agit de deux protéines de la catégorie des cytokines qui sous-tendent la régulation du système immunitaire.

Des médicaments contre le psoriasis ont déjà été créés par le passé, mais ces médicaments ne parviennent généralement qu’à bloquer la protéine 17A.
Les chercheurs ont réalisé deux études : dans la première, ils ont comparé le Bimekizumab à l’Adalimumab, dans la seconde, ils l’ont comparé au Secukinumab. Les deux derniers sont des médicaments contre le psoriasis déjà en circulation.
Lors de la comparaison avec le Secukinumab, 61,7 % des patients prenant le nouveau Bimekizumab ont obtenu une disparition complète de la peau (PASI 100) alors que seulement 48,9 % de ceux prenant le Secukinumab ont obtenu le même résultat.

Lors de la comparaison avec l’Adalimumab, 86,2 % des patients traités avec le nouveau Bimekizumab ont atteint un PASI 90, alors que seulement 47,2 % de ceux prenant l’Adalimumab ont obtenu le même résultat.
Même après un an, il n’y avait pas de différences dans les résultats. Quant aux effets secondaires, ils se sont avérés assez rares, le plus fréquent étant la candidose buccale, une infection de la bouche qui est cependant relativement facile à traiter.
« Ces études montrent que le Bimekizumab offre beaucoup d’espoir aux patients atteints de psoriasis modéré à sévère », explique Richard Warren, dermatologue à l’Université de Manchester.

A ne pas manquer

Articles associés