Selon une étude, le régime MED vert augmente l' »hormone de la faim » et réduit la graisse du ventre

Selon une déclaration publiée par l’Endocrine Society à la suite d’une nouvelle étude parue dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, des niveaux plus élevés de la ghréline, l’hormone de la faim, peuvent contribuer à contrer l’accumulation de graisse abdominale et à améliorer la sensibilité à l’insuline.

Qu’est-ce que la ghréline ?

La ghréline, également connue sous le nom d' »hormone de la faim », est une hormone produite par l’organisme pour stimuler l’appétit. Les niveaux augmentent pendant le jeûne, par exemple la nuit quand on dort, et diminuent après avoir pris un repas.
Les chercheurs à l’origine de cette nouvelle étude ont découvert que l’augmentation du taux de ghréline pendant le jeûne pouvait être liée à la perte de graisse au niveau de l’abdomen et à une meilleure sensibilité à l’insuline.

L’expérience

Les chercheurs ont mené un essai clinique randomisé auprès de participants souffrant d’obésité abdominale et de dyslipidémie. Les 294 participants ont été répartis en trois groupes en fonction de leur régime alimentaire : le premier devait suivre les directives d’une alimentation saine, le deuxième le régime méditerranéen et le troisième le régime vert-MED. Le régime vert-MED est un régime méditerranéen avec encore plus de légumes.
Tous les participants devaient se soumettre à un certain niveau d’activité physique, tandis que les deux groupes du régime méditerranéen devaient également consommer 28 g de noix par jour.
Le troisième groupe, le groupe du régime vert-MED, devait également consommer 3-4 tasses de thé vert et un smoothie de la plante Wolffia-globosa (Mankai) par jour et ne pas consommer de viande rouge. L’expérience a duré 18 mois. Les dépôts de graisse ont été mesurés par imagerie à résonance magnétique.

Les résultats

Les résultats, comme l’explique Iris Shai de l’Université Ben-Gurion du Néguev à Beer-Sheva, suggèrent que les taux de ghréline à jeun sont un marqueur très fiable de la santé cardiométabolique après une perte de poids.
Les chercheurs ont également noté que les niveaux de ghréline à jeun des participants suivant le régime méditerranéen vert étaient en moyenne deux fois plus élevés que ceux suivant le régime méditerranéen traditionnel, malgré le fait que la restriction calorique pour les deux groupes de régime méditerranéen était la même que pour la perte de poids.

Effets du régime méditerranéen vert (green-MED)

Selon Shai, le régime méditerranéen vert (green-MED) optimise le microbiome, tend à réduire la graisse du foie et apporte généralement des améliorations en matière de santé cardiométabolique, du moins par rapport aux autres régimes envisagés dans l’expérience.

La ghréline à jeun pour réduire la graisse du ventre

Selon Gal Tsaban, cardiologue à l’université israélienne susmentionnée et premier auteur de l’étude, la ghréline à jeun peut être considérée comme un facteur hormonal très important non seulement dans la sensibilité à l’insuline mais aussi dans la diminution de l’adiposité viscérale, c’est-à-dire essentiellement dans la diminution de la graisse du ventre : « La réponse différentielle et spécifique au régime alimentaire dans l’augmentation des niveaux de ghréline à jeun pourrait suggérer un autre mécanisme dans lequel des régimes alimentaires distincts, tels que le régime vert-méditerranéen, réduisent le risque cardiométabolique. »

A ne pas manquer

Articles associés